La théorie des genres élaborée par Aristote distingue la comédie de la tragédie. Dans la tragédie, le conflit apparent est surdéterminé par des forces métaphysiques, morales ou sociales qui échappent aux personnages. La comédie peint les travers d'une société.

Gérard Genette dira ainsi que c'est un critère de distance qui distingue les deux genres majeurs du théâtre grec : la distance vis à vis du réel vécu par les personnages. La position du metteur en scène par rapport au réel vécu par ses personnages peut aussi définir huit genres sur l'axe des distances.

L'appartenance à l'un de ces huit premiers genres n'est pas exclusive de l'appartenance aux douze suivants. Ceux-ci sont les genres classiques du cinéma. Ils se sont en effet définis par rapport à un autre critère que celui de la distance : celui du thème.

I -Les huit genres définis sur le critère de distance

Le documentaire qui cherche en principe à ne pas manipuler le réel, à le capter sans jugement, définit le point zéro sur l'axe des distances.

Le drame voit les choses en grand, accentue le drame vécu par le personnage. L'esprit de sérieux est appliqué au destin des personnages. Les personnages sont dignes et l'intrigue sérieuse. Sur l'axe des distances, le drame épique impose sa vision grandiose au monde et le déforme inévitablement, il regroupe les tragédies et les aventures d'hommes au destin exceptionnel. Le drame lyrique accorde une place disproportionnée aux émotions individuelles. Parce que l'immense majorité des films qui le composent comportent une problématique amoureuse, nous le qualifierons de drame sentimental, mais c'est une concession faite au critère thématique. Le drame social est parfois proche du documentaire. Nous distinguerons le parcours initiatique d'un individu, c'est alors un drame humain du drame social à proprement dit où un un individu ou un groupe est confronté à un événement historique ou social qui s'impose à lui.

Dans la comédie règne l'esprit de légèreté et une distance assumée vis à vis du sujet (au XVIIème siècle toute représentation était une comédie). Sur l'axe des distances, la dérision vis à vis de l'intrigue est de plus en plus grande de la comédie sociale à la comédie burlesque en passant par la comédie sentimentale.

Huit genres sur l'axe des distances

Drame épique

Le metteur en scène s'applique à décrire le parcours du personnage comme un destin. Son personnage est au-delà de la psychologie. Il est poussé par une force vitale qui le pousse à transformer la société.

voir : le Biopic, biographie filmée

Drame sentimental S'apparente au drame lyrique. Le personnage ressent beaucoup d'affects, il est saisi par la situation présente. Fragile, fatigué, exalté ou révolté, il est souvent en deçà de la psychologie et de la compréhension sociale. Focalisation interne.
Drame psychologique

proche du roman d'apprentissage de la littérature dans lequel le héros accomplit un parcours initiatique qui le transforme. Portraits d'hommes et de femmes qui se cherchent eux-mêmes

voir : drames de l'enfance , drames de l'adolescence , portraits de femmes, portraits d'hommes.

Drame social Le drame social est, au contraire du drame épique, très proche du documentaire et de la recherche de la vérité d'une époque.
Documentaire Le documentaire cherche en principe à ne pas manipuler le réel, à le capter sans jugement. Mais toute représentation est ambiguë. Un documentaire vaut surtout par sa capacité à laisser au spectateur les moyens de reconstruire le réel par lui-même
Comédie sociale

Mise en scène de la tragi-comédie de l'existence. Elle met en évidence la distance entre l'imaginaire individuel des personnages et la représentation sociale plus cohérente et complète dessinée par le metteur en scène.

Voir : Comédie italienne

Comédie Sentimentale Concentration narrative sur l'histoire d'un couple au détriment de la représentation sociale, le plus souvent reléguée à l'arrière-plan. Les premières comèdies sentimentales appartiennent aux genres de la comédie sophistiquée et de la screwball comedie.
Comédie burlesque Caractérisée par l'intrusion permanente du gag dans la narration. Avec le parlant les gags deviennent moins nombreux mais exploitent les incongruités du langage, le non-sens, la parodie de genre, la manipulation de l'image. La comédie burlesque se transforme alors en comédie loufoque.

II Les douze genres classiques du cinéma

Le critère de distance s'applique toutefois aussi sur les genres classiques du cinéma. Il y a déformation de la réalité par l'accentuation d'un thème, accentuation qui se manifeste par l'hypertrophie de certaines scènes dans l'équilibre général du film.

Douze genres classiques du cinéma, axe thématique
Policier Lutte du bien et du mal

voir : Film Noir, film de détective , film de gangster.

Aventures Un héros, du suspens, de l'exotisme avec le duel comme scène clé.

voir également : films bibliques, road-movie

Western Esprit de conquête, fondation d'une communauté dans un environnement hostile.
Espionnage Recherche du secret d'Etat.
Fantastique Celui qui perçoit un événement qui ne peut s'expliquer par les lois du monde familier doit découvrir les lois qui régissent un monde inconnu
Guerre Perte de l'innocence
Film politique Représenter, identifier les enjeux en terme de pouvoir qui guident ou que subissent les personnages. Analyse de la prise de pouvoir ou engagement pour la justice sociale ou encore vivre ensemble entre groupes dissemblables
Film érotique Description du plaisir des sens, du pouvoir de la sensualité.
Mélodrame Utilisation de situationsde paroxysme, souvent invraisemblables, pour susciter l'émotion du spectateur.
Musical Le moment d'émotion est accentué par le passage chanté
Animation représentation stylisée de la réalité
Film expérimental travail sur la matière du cinéma

Bibliographie :

 

Jean-Luc Lacuve le 15/06/2005.