Les caves du Majestic (Richard Pottier, 1945)
La clé (Roy William Neil, 1946)

Le détective, qu'il soit policier, justicier (Judex), détective amateur ou professionnel, est la tierce personne entre le criminel et sa victime. Le film de détective se distingue ainsi du film de gangster et du film noir.

On ne gardera toutefois dans ce genre que les films où la mécanique de la déduction pour résoudre l'intrigue criminelle prévaut sur le parcours moral du détective. En France, les romanciers ont d'abord fait ainsi de leur héros des personnages positifs. Rouletabille chez les bohémiens de Gaston Leroux date de la même année que les premières nouvelles de Dashiell Hammett. Les principaux détectives privés américains tels Sam Spade ou Philip Marlowe, héros d'un monde sans âme dans Le faucon maltais de John Huston ou Le grand sommeil de Howard Hawks suivent un trajet qui s'apparente à un parcours initiatique. Lorsqu'il prévaut sur le goût pour résoudre l'intrigue, le film appartient alors au film noir.

C'est ainsi moins la création d'une atmosphère qui détermine la frontière entre film noir et film de détective que l'influence (souvent difficile à juger) de l'intrigue sur le parcours du détective. On classera néanmoins assez facilement dans les films de détective ceux où le héros apparait comme une puissance monolithique.

Le premier aventurier du cinéma est Nick Carter (1908, Jasset). Mais le plus célèbre des serials est Les mystères de New-York (36 épisodes The exploits of Elaine avec Pearl White) sorti le 20 janvier 1915, réalisé par le Français Louis Gasnier. Le 15 mai 1915 Charles Pathé diffuse sur les écrans parisiens un unique serial de 24 épisodes de The Exploits of Elaine and the New Exploits of Elaine. Le succès de Elaine contre "La main qui étreint" et son chef, "L'homme au mouchoir rouge" est exceptionnel et fait fleurir les séries dérivées et parodiques comme "Le pied qui étreint" de Jacques Feyder (4 épisodes) et "Max et la main qui étreint"; En septembre 1915, l'acteur René Navarre étant mobilisé, Louis Feuillade ne peut reprendre la série des Fantômas (4 films d'avril 1913 à juillet 1914), mais il va répondre au succès des Mystères de New-York avec le véritable premier film à épisodes (10) Les vampires. En avril 1916 c'est la sortie de Judex (prologue et 12 épisodes) puis Barabas en 1919. En 1922, H. Fescourt réalise Mathias Sandorf (9 épisodes) et Rouletabille chez les bohémiens (10 épisodes).

Da Vinci Code Ron Howard U.S.A. 2005
Le mystère de la chambre jaune Bruno Podalydès France 2002
Créance de sang Clint Eastwood U.S.A. 2002
Thomas Crown John McTiernan U.S.A. 1999
L'affaire Thomas Crown Norman Jewison U.S.A. 1968
L'énigme du Chicago express Richard Fleischer U.S.A. 1952
La femme à abattre Raoul Walsh U.S.A. 1951
Quai des orfèvres Henri-Georges Clouzot France 1947
La clé Roy William Neil U.S.A. 1946
Le train de la mort Roy William Neil U.S.A. 1946
La femme en vert Roy William Neil U.S.A. 1945
Les caves du Majestic Richard Pottier France 1945
Cécile est morte Maurice Tourneur France 1944
Le corbeau Henri-Georges Clouzot France 1943
Sherlock Holmes et l'arme secrète Roy William Neil U.S.A. 1943
L'assassin habite au 21 Henri-Georges Clouzot France 1942
La nuit du carrefour Jean Renoir France 1932
La tête d'un homme Julien Duvivier France 1932
Le chien jaune Jean Tarride France 1932
Le parfum de la dame en noir Marcel L'Herbier France 1931
Le mystère de la chambre jaune Marcel L'Herbier France 1930