Fleurs d'équinoxe (Yasujiro Ozu, 1958)
Saraband (Ingmar Bergman, 2003)

Le drame psychologique fait le portrait d'enfants, d'adolescents, de femmes et d'hommes à la recherche d'eux-mêmes.

Les drames centrés sur les enfants ou les adolescents sont l'occasion de parcours initiatiques qui modifient profondément les personnalités. Ceux de l'âge adultes insistent souvent sur la restriction de la liberté de changer face aux responsabilités. L'amour (voir drame sentimental et comédie sentimentale), sujet central des drames d'adolescent, est, chez l'adulte contrebalancé par d'autres préoccupations importantes : le souvenir, l'approche de la mort, la recherche du sens, le couple, la famille, la création, le social.

Nous proposons donc d'éclater ce grand genre du drame psychologique en drames de l'enfance, drames de l'adolescence, portraits de femmes et portraits d'hommes.

Le drame psychologique éclaté en :
 
 
Il reste néanmoins des films qui échappent à ces quatre grands types de portraits, dressant la psychologie d'un couple, d'une famille ou d'un petit groupe d'individus.
Drames psychologiques centrés sur le couple, la famille...
       
L'économie du couple Joachim Lafosse France 2016
Saraband Ingmar Bergman Suède 2003
Les chiens de paille Sam Peckinpah U.S.A. 1971
Le souffle au coeur Louis Malle France 1971
Fleurs d'équinoxe Yasujiro Ozu Japon 1958

Les films ayant pour thème l'autobiographie restent dans le domaine du drame psychologique lorsqu'ils sont interprétés par des acteurs professionnels et appartiennent autrement au documentaire autobiographique. Le biopic, la biographie filmée, relève le plus souvent du drame épique.

.