Mariana Otero, Histoire d'un secret, 2003
Arnaud Desplechin, L'aimée, 2007

Selon Jacques Lecarme (voir : sujet et corrigé E.N.S.), pour qu'il y ait autobiographie en littérature, il faut qu'il y ait identité de l'auteur, du narrateur et du personnage. Pour cet auteur, il ne peut y avoir d'autobiographie au cinéma car il doit ajouter une quatrième l'instance celle de l'acteur, la plus visible. Sans doute Jacques Lecarme a-t-il en tête des autobiographies de cinéastes qui s'étendent sur plusieurs années, tel Amarcord et qui en peuvent pas être interprétées par l'auteur ou même par un acteur unique.

Les grands diaristes, Jonas Mekas, Alain Cavalier ou Joseph Morder ont pourtant réussi cette quadruple identification de même que Jonathan Caouette dans Tarnation ou Vincent Dieutre dans Bologna centrale et Philippe Kathrine dans Peau de cochon. Le réalisateur doit alors jouer son prore rôle et s'entourer de personnages qui jouent également leur propre role

Ces documentaires interrogent la mémoires à partir du présent de leur auteur. Ils sont d'autant plus émouvants, qu'au delà de la plongée dans un passé heureux ou douloureux, l'auteur évolue aussi au présent de sa relation aux autres.

Le journal intime en littérature est un genre qui a produit des chefs-d'œuvre mais qui reste assez confidentiel. Ainsi des journaux de Michel Leiris voir des Cahiers de Malte Laurids Brigge de Rilke. Assumant la recherche d'émotions intimes sans trame scénarisée, ces journaux sont avant tout destinés à leur auteur et pas toujours à la publication. Il en est ainsi de même des multiples films en super8 de Joseph Morder et des multiples bobines d'Alain Cavalier ou Jonas Mekas. Ces diaristes ressentent intensément cette nécessité de filmer au présent comme l'écrivain de prendre ses notes au présent. C'est même devenu pour eux une manière de vivre qui les transforme en filmeur selon le mot d'Alain Cavalier. Pour eux le moment de la souffrance vient au montage : "filmer c'est sélectionner" dit toujours Alain Cavalier qui doit se résoudre à choisir dans dix ans de vie et de bobines pour une heure quarante de film dans Le filmeur.

Les caractéristiques formelles de ces films les distinguent facilement du tout venant de la production ; outre la quadruple identification dont parle Jacques Lecarme, ils sont caractérisés par un filmage au présent et donc, le plus souvent, en super8 ou en vidéo et par le recourt à la voix off.

En 2004, Jonathan Caouette récupère les bandes super8 de son enfance où il interprète des clips ou filme sa mère pour Tarnation, un vibrant hommage à celle-ci.

On notera la très forte charge affective, la puissance documentaire de ce filmage au présent. Les passages d'un film en super8 (au sein de Paris Texas ou du Lieu du crime par exemple) sont souvent des moments de forte émotion, témoignage d'une époque enfuie. On aura ainsi bien du mal à classer le Persepolis de Marjane Satrapi dans le documentaire autobiographique. Non pas tant qu'il soit un dessin-animé mais plutot qu'il semble constamment donner des leçons sur ce que pourrait être une initiation adolescence et fait ainsi preuve d'une lourdeur bien pensante étrangère à la fragilité du genre.

Dans Retour en Normandie, l'aspect autobiographie est très affirmé (le retour sur une expérience de jeunesse, l'implication dans le documentaire qui se crée aujourd'hui en lui permettant de retrouver des personnages aussi formidablement droits qu'hier, l'image finale du père). Le film étreint pourtant avec brio tellement de sujets (l'humanité rude et généreuse de la paysannerie d'hier et d'aujourd'hui, la peur de la folie à travers les âges, les difficultés de la création) qu'il pourrait aussi être un documentaire "sur" chacun de ces sujets. Si finalement on retient ce chef-d'œuvre dans le genre de l'autobiographie c'est parce que tous ces thèmes sont tenus par Philibert lui-même faisant de chacun des instants de son film l'éloge de la beauté surgissant au travers des difficultés.

Les principaux documentaires autobiographiques :
Football infini Corneliu Porumboiu Roumanie 2018
Carré 35 Eric Caravaca France 2017
Visages villages Agnès Varda France 2017
La visite ou mémoires et confessions Manoel de Oliveira France 2015
Match retour Corneliu Porumboiu Roumanie 2014
Casa Daniela de Felice France 2013
Un voyageur Marcel Ophuls France 2013
Walk away Renée Jonathan Caouette U.S.A. 2011
Irène Alain Cavalier France 2009
Les plages d'Agnès Agnès Varda France 2008
J'aimerais partager le printemps... Joseph Morder France 2007
Rue Santa Fe Carmen Castillo France 2007
L'aimée Arnaud Desplechin France 2007
Retour en Normandie Nicolas Philibert France 2007
Le filmeur Alain Cavalier France 2004
Tarnation Jonathan Caouette U. S. A. 2004
Peau de cochon Philippe Katerine France 2004
Bologna centrale Vincent Dieutre France 2004
Histoire d'un secret Mariana Otero France 2003
La rencontre Alain Cavalier France 1996
Romamor Joseph Morder France 1992
Mémoires d'un juif tropical Joseph Morder France 1988
Lettres d'amour en Somalie Frédéric Mitterrand France 1982
Nick's movie Wim Wenders Allemagne 1980
In girum imus nocte et consum.. Guy Debord France 1978
L'Allemagne en automne Rainer W. Fassbinder Allemagne 1978
Lost, Lost, Lost Jonas Mekas U.S.A. 1976
Je tu il elle Chantal Akerman France 1974
Reminiscences of a journey... Jonas Mekas U.S.A. 1972
Walden Jonas Mekas U.S.A. 1969