Le road-movie devient un genre lors la période de contestation sociale qui marque la fin des années 60 aux Etats-Unis. Il s'identifie étroitement à la jeune génération qui s'oppose au Viêt-Nam, prend conscience du problème noir, se rend à Woodstock et lit Jack Kérouac.

Fruit d'une idéologie contestataire, celle de la contre-culture, le road-movie demeure pourtant ancré dans l'identité américaine ; probablement parce que la critique de la jeunesse esquisse en creux le portrait de la société. Et, parce que cette société n'aime pas sa jeunesse, le road-movie témoigne d'un mal de vivre, concluant amèrement à une impossibilité de la liberté.

Dans Easy rider (Dennis Hopper, 1968), Peter Fonda improvise face à Dennis Hopper dans la scène du feu de camp avant le dernier voyage mortel. Il conclut sur un mystérieux "We blew it" (On a foiré) qui rend compte d'une insatisfaction fondamentale et tragique.

Le road movie n'est en effet pas un voyage d'un point A à un point B, d'un point de départ à un point d'arrivé. Il s'agit, d'une part, de fuir alors que, d'autre part, on ne connaît pas le but voyage. Cette recherche est plus temporelle que géographique. Il s'agit de rechercher au fond de soi-même. Or, se chercher soi-même exclut l'idée du happy end qui suppose que l'on a tout compris, que l'on a tué les méchants ou construit un couple ou une société.

Trajets de quelques grands road movies américains

1 : New York - Miami :de Miami à New York en passant par Jacksonville
2 : Les raisins de la colère : de l'Oklahoma à la Californie
3 : Easy rider : De Los Angeles à la Floride en passant par la Nouvelle Orléans.
4 : Thelma et Louise : de l'Arkansas au Grand Canyon du Colorado
5 : Une histoire vraie : 507 km de l'Iowa au Wisconsin
6 : Into the wild : du Dakota du Sud à l'Alaska en passant par le Colorado, l'Arizona, La californie, l'Oregon et l'Etat de Washington.

 

Au sortir des années 70, Wim Wenders (de Alice dans les villes à Paris-Texas) ou Ridley Scot (Thelma et Louise) perpétueront cette tradition.

Certains cinéastes vont néanmoins s'emparer du road movie pour lui trouver une vocation positive : survient, sur la route, une relation entre les personnages qui n'aurait pu avoir lieu sans le temps pris à voyager. La découverte de soi même se fait au contact des grands espaces ce qui permet au plan personnel de réintégrer la société forme de redemption pour tout un groupe. L'objet de la quête est incertain et inconnu du public.

Cette conception heureuse, ou tout du moins positive, du road-movie peut même se trouver des précurseurs dans le cinéma de John Ford (Les raisins de la colère, 1940) ou de Frank Capra (New York - Miami, 1934), voir même chez Ingmar Bergman avec Les fraises sauvages (1957) ou Stanley Donen avec Voyage à deux (1967). Elle triomphe en 2006 avec le succès de Little miss Sunshine.

 

Bibliographie :

 

Principaux road-movies :
       
American honey Andrea Arnold U.S.A. 2016
Vers l'autre rive Kiyoshi Kurosawa Japon 2015
Sur la route Walter Salles U.S.A. 2012
Eldorado Bouli Lanners Belgique 2008
Into the wild Sean Penn U.S.A. 2007
My blueberry nights Wong Kar-wai U.S.A. 2007
Little miss Sunshine J. Dayton, V. Faris U.S.A. 2006
Twentynine palms  Bruno Dumont France 2003
Mischka Jean-François Stevenin France 2001
Une histoire vraie David Lynch U.S.A. 1999
Western Manuel Poirier France 1997
Le goût de la cerise Abbas Kiarostami Iran 1997
Priscilla, folle du désert Stephan Elliott U.S.A. 1994
The doom generation Gregg Araki U.S.A. 1994
The living end Gregg Araki U.S.A. 1992
Thelma et Louise Ridley Scott U.S.A. 1990
My own private Idaho Gus van Sant U.S.A. 1989
Down by law Jim Jarmusch U.S.A. 1986
Paris-Texas Wim Wenders Allemagne 1984
Stranger than paradise Jim Jarmusch U.S.A. 1984
Au fil du temps Wim Wenders Allemagne 1975
Le plein de super Alain Cavalier France 1975
Sugarland express Steven Spielberg U.S.A. 1974
La balade sauvage Terrence Malick U.S.A. 1974
Faux mouvement Wim Wenders Allemagne 1974
Cocorico ! Monsieur Poulet Jean Rouch France 1974
Alice dans les villes Wim Wenders Allemagne 1973
Point limite zero Richard C. Sarafian U.S.A. 1971
Macadam a deux voies Monte Hellman U.S.A. 1971
Sweet Sweetback's Baad. Song Melvin Van Peebles U.S.A. 1971
Le petit garçon Nagisa Oshima Japon 1969
Macadam cow-boy John Schlesinger U.S.A. 1969
Les gens de la pluie Francis Ford Coppola U.S.A. 1969
Easy rider Dennis Hopper U.S.A. 1969
Voyage à deux Stanley Donen U.S.A. 1967
The endless summer Bruce Brown U.S.A. 1966
Le corniaud Gérard Oury France 1965
Pierrot le fou Jean-Luc Godard France 1965
Les fraises sauvages Ingmar Bergman Suède 1957
L'équipée sauvage Laszlo Benedek U.S.A. 1954
Les raisins de la colère John Ford U.S.A. 1940
Le magicien d'Oz Victor Fleming U.S.A. 1939
New York - Miami Frank Capra U.S.A. 1934