West side story

1961

Thème : New York

Lointainement inspiré de Roméo et Juliette. Avec : Natalie Wood (Maria), Richard Beymer (Tony), Russ Tamblyn (Riff), Rita Moreno (Anita), George Chakiris (Bernardo), Simon Oakland (Le lieutenant Schrank). 2h32.

Première partie : Deux gangs les "Jets", des Américains blancs, et les "Sharks", des Portoricains, luttent pour le contrôle de leur quartier dans l'Upper West Side de New York (Prologue). Ils sont avertis par les policiers Krupke et le lieutenant Schrank de cesser de se battre continuellement. La police chasse les Sharks. Les Jets planifient alors comment ils peuvent assurer leur domination de la rue. Leur chef, Riff, suggère d'organiser un combat avec les Sharks. Il prévoit de lancer le défi à Bernardo, le chef des Sharks, ce soir-là au bal du quartier. Riff veut convaincre son meilleur ami et ancien membre des Jets, Tony, de rejoindre les Jets au bal alors que certains ne sont pas sûrs de sa loyauté. Mais Riff est catégorique sur le fait que Tony est toujours l'un d'entre eux ("Jet Song"). Riff rencontre Tony alors qu'il travaille à Doc's Drugstore pour le persuader de venir. Tony refuse d'abord, mais Riff le convainc. Tony est convaincu que quelque chose d'important est au coin de la rue ("Something's Coming").

Maria travaille dans une boutique de robes de mariage avec Anita, la petite amie de son frère Bernardo. Maria vient d'arriver de Porto Rico pour un mariage arrangé avec Chino, un ami de Bernardo. Maria avoue à Anita qu'elle n'est pas amoureuse de Chino. Anita confectionne à Maria une robe à porter pour le bal du quartier.

Au bal, les deux bandes se défient dans une danse ("Dance at the Gym"). Tony et Maria, qui n'y participent pas, se voient de l'un et l'autre côté de la salle et sont attirés l'un vers l'autre. Ils dansent ensemble, oubliant la tension de la soirée et tombent amoureux. Mais Bernardo, furieux, renvoie sa soeur chez elle. Riff et Bernardo acceptent de se réunir pour un conseil de guerre chez Doc's, considérée comme un terrain neutre. Pendant ce temps, Tony enthousiasmé et heureux trouve l'immeuble de Maria et lui chante son amour ("Maria"). Elle apparaît sur l'issue de secours, et les deux professent leur amour l'un pour l'autre ("Tonight"). Pendant ce temps, Anita, Rosalia discutent des différences entre le Porto Rico et les États-Unis . Anita défendant l'Amérique et Rosalia aspirant un retour à Porto Rico («Amérique»).

Les Jets s'énervent en attendant les Sharks chez Doc's Drugstore. Riff fait tomber la tension("Cool"). Les Sharks arrivent pour discuter des armes à utiliser dans le combat. Tony suggère «un combat loyal» (aux poings seulement), ce qui finit par être accepté. Bernardo pense qu'il combattra Tony, mais doit se contenter de combattre Ice, le second de Riff. Schrank, le second des Sharks essaie vainement de découvrir l'emplacement du combat. Tony parle à Doc de Maria. Doc est inquiet pour eux tandis que Tony est convaincu que rien ne peut aller mal; il est amoureux.

Le lendemain, Maria est heureuse à la boutique de mariage, car elle prévoit de revoir Tony. Cependant, elle est consternée quand Anita lui apprend le combat à venir. Quand Tony arrive, Maria lui demande d'empêcher ce combat, ce qu'il accepte. Avant qu'il ne parte, ils rêvent de leur mariage ("One Hand, One Heart").

Tony, Maria, Anita, Bernardo and the Sharks, et Riff and the Jets anticipent tous les événements à venir ce soir-là ("Tonight Quintet"). Les gangs se rencontrent sous l'autoroute et, alors que le combat entre Bernardo et Ice commence, Tony arrive et tente de l'arrêter. Bernardo provoque Tony en ridiculisant sa tentative de faire la paix puis en le frappant quand il garde son sang-froid. Riff frappe alors Bernardo. Ils dégainent leurs lames de couteaux et se battent ("The Rumble"). Tony tente d'intervenir, conduisant par inadvertance à ce que Riff soit mortellement poignardé par Bernardo. Tony tue Bernardo dans un accès de rage, qui à son tour provoque un combat total. Le bruit des sirènes de police qui s'approche se fait entendre, et tout le monde se disperse, sauf Tony, qui est sous le choc de ce qu'il a fait. Le garçon manqué Anybodys, qui souhaite obstinément devenir un Jet, dit à Tony de fuir let emporte les couteaux. Seuls les corps de Riff et Bernardo restent à terre.

Deuxième partie : Ignorant le combat tragique de cette nuit-là, Maria rêve avec ses amis, Rosalia, Consuelo, Teresita et Francisca, de voir Tony ("I Feel Pretty"). Plus tard, alors que Maria danse joyeusement sur le toit parce qu'elle a vu Tony et pense qu'il est allé arrêter le combat, Chino apporte la nouvelle que Tony a tué Bernardo. Maria s'enfuit dans sa chambre en priant pour que Chino ait menti. Quand Tony arrive elle le frappe de rage à la poitrine de rage, mais l'aime toujours. Ils prévoient de s'enfuir ensemble. Alors que les murs de la chambre de Maria disparaissent, ils se retrouvent dans un monde onirique de paix ("Somewhere").

Deux des Jets, A-Rab et Baby John, sont arrêtés par l'officier Krupke, mais ils parviennent à lui échapper. Ils rencontrent le reste du gang. Pour se remonter le moral, ils se moquent de Krupke ("Gee, Officer Krupke"). Anybodys arrive et dit aux Jets qu'elle espionne les Portoricains; elle a découvert que Chino cherche Tony avec une arme à feu. Le gang se sépare pour retrouver Tony. Anybodys est acceptée dans les Jets.

Anita en deuil arrive à l'appartement de Maria quand Tony part après avoir dit à Maria de se retrouver chez Doc pour s'enfuir. Anita se met en colère contre Tony ( ("A Boy Like That")). Maria riposte en disant à Anita à quel point l'amour est puissant ("I Have a Love"), et Anita se rend compte que Maria aime Tony autant qu'elle avait aimé Bernardo. Elle lui dit que Chino a une arme et cherche Tony. Le lieutenant Schrank arrive pour interroger Maria sur la mort de son frère, et Anita accepte d'aller chez Doc pour dire à Tony d'attendre. Malheureusement, les Jets, qui ont retrouvé Tony, se sont rassemblés chez Doc, et ils narguent Anita avec des insultes racistes et tentent de la violer. Doc arrive et les arrête juste à temps. Anita est furieuse et, en colère, ment en disant aux Jets que Chino a abattu Maria.

Doc en informe Tony qui, désespéré, part à la recherche de Chino pour le supplier de l'abattre lui aussi. Alors que Tony voit Maria vivante, Chino arrive et tire sur Tony. Les jets, les requins et les adultes affluent autour des amoureux. Maria tient Tony dans ses bras (et chante une courte et silencieuse reprise de "Somewhere") alors qu'il meurt. En colère après la mort d'un autre ami, les Jets se dirigent vers les Sharks mais Maria prend l'arme de Chino et dit à tout le monde que ce sont eux tous qui ont tué Tony et les autres à cause de leur haine; qu'elle peut tuer elle aussi tant elle a de haine. Incapable de tirer, elle se laisse tomber, pleurant de douleur. Peu à peu, tous les membres des deux gangs se rassemblent de chaque côté du corps de Tony, enterrant définitivement leurs querelles. Les Jets et les Sharks emportent ensemble Tony dans une dernière procession alors que Maria suit de loin.

Il a fallu presque dix ans pour que la pièce, montée à Broadway en 1957, voit le jour. Elle a révolutionné la comédie musicale aussi bien au théâtre qu'au cinéma.

Révolution à Broadway

La collaboration entre Leonard Bernstein à la musique, Stephen Sondheim aux paroles des chansons, Jerome Robbins à la chorégraphie sur un livret de Arthur Laurents a été variée et tumultueuse. Les Sharks ont d'abord été, juifs et polonais avant d'être portoricains.

La pièce de Laurents était dans un premier temps bien plus fidèle au Roméo et Juliette de Shakespeare avant qu'il n'élimine les personnages basés sur Rosaline et les parents des amants condamnés. Les scènes de la simulation de la mort de Juliette puis de son suicide ont également été supprimées. Maria oblige en effet les bandes à se réconcilier. L'intolérance ne vient plus des parents mais des différences sociales intégrées par la jeunesse. L'habillement (jean et baskets), le phrasé ainsi que la mise en scène de différences ethniques révolutionnent Broadway. Le texte de Shakespeare ne se faisant pas entendre, il s'agit toutefois d'une adapation romanesque : l'œuvre littéraire comme un réservoir de personnages et de situations qu'il importe de valoriser. Plus stimulante de ce point de vue sera Romeo + Juliette (Baz Luhrmann, 1996).

La comédie musicale rajeunie

C'est à une même révolution dans la comédie musicale que provoque son adaptation au cinéma en 1961. En 1958, Minnelli avait produit Gigi et, en 1964, George Cukor réalisera My fair lady, autant de magnifiques comédies musicales mais dont la sophistication n'avait d'égal que leur intemporalité et la maturité de leur public. Il faudra attendre Les demoiselles de Rochefort en 1967 pour connaître à nouveau ce bouleversement. Jacques Demy, en faisant à nouveau jouer George Chakiris rend d'ailleurs un hommage appuyé à la chorégraphie de Robbins. L'apport de Robert Wise n'est ainsi pas déterminant. Metteur en scène efficace et habile, il réussit là aussi bien qu'il réussira plus tard La Mélodie du bonheur (1965).

En dépit d'une première partie qui se clôture sur deux cadavres et d'une seconde partie sur la procession funèbre de Tony, le film remporte dix Oscars dont celui du meilleur film. Il prend place au sein des innombrables reprises de la pièce sur scène dans le monde entier. Une nouvelle adaptation, tournée en 2019 sous la direction de Steven Spielberg, sortira au cinéma en décembre 2021.

Les acteurs principaux sont doublés pour le chant sauf George Chakiris. Natalie Wood, qui essaya de chanter le rôle avant d'y renoncer, est doublée par Marni Nixon, qui aura également prêté sa voix à Audrey Hepburn dans My fair lady et Deborah Kerr dans Le Roi et Moi (Walter Lang, 1956). Natalie Wood interprète néanmoins la dernière chanson du film (reprise de Somewhere).

Jean-Luc Lacuve, le 19 décembre 2020.