Leo McCarey naît le 3 octobre 1898 à Los Angeles. Après avoir obtenu son doctorat en droit, il s'installe comme avocat, mais perd toutes ses causes et décide de se tourmer vers d'autres occupations. Il écrit des chansonnettes, puis devient assistant de réalisation notamment de de Tod Browning et gagman chez Hal Roach, le grand producteur de films burlesques, qui le prend sous contrat.

Réalisateur attitré des comédies de Charley Chase de 1924 à 1926 (44 courts métrages), il est nommé superviseur, fonction qui combine celle de réalisateur et (ou) de producteur, des studios en 1927. C'est sous son égide que naît et se développe le fameux tandem comique de Laurel et Hardy. Il travaille particulièrement les contrastes de monstruosité, gros et maigre, et aime prendre une situation normale qui dégénère et la poussant à bout jusqu'à la rendre explosive.

En 1930, McCarey a conquis une relative célébrité à Hollywood et il quitte Hal Roach pour réaliser des longs métrages. Indiscret en 1931 avec Gloria Swanson le révèle comme un excellent directeur d'acteurs. C'est pour cette raison qu'il aura le rare privilège de diriger toutes les grandes vedettes comiques de l'époque : Eddie Cantor, les Marx Brothers, W.C. Fields, Harold Lloyd. Leo McCarey, s'il apprécie humainement les Marx, n'est pas très à l'aise avec leur jeu. Il ne revendique pas grand chose de personnel dans Soupe au canard. Il n'a cependant pas cherché à atténuer la folie du film. Ce qui en fait une réussite bien plus grande que Une nuit à l'opéra et sans doute le meilleur film des Marx. Ni Poker party ni Ce n'est pas un péché ne sont davantage ses films. Il s'agit, pour l'un, d'une opération mercenaire, d'un simple soutien des acteurs sous contrat pour remplir les salles Paramount et, pour l'autre, d'un travail pour Mae West, la véritable auteur du film.

Mais, en 1935, sort son premier chef d'œuvre, L'extravagant Mr Ruggles. Ses méthodes de tournage se révèlent peu orthodoxes : McCarey est le seul à posséder un script sur le plateau et donne à son équipe des renseignements au jour le jour : si bien que le tournage sans sa présence est impossible. Une manière comme une autre de se rendre indispensable.

Ses films sont pour la plupart des succès retentissants : Cette sacrée vérité, en 1937, Elle et Lui en 1938 sont demeurés des classiques. La route semée d'étoiles en 1943, avec Bing Crosby dans le rôle d'un prêtre, gagne 7 Oscars et sera longtemps l'une des recettes les plus colossales du cinéma américain. Il mourra pourtant presque oublié le 5 juillet 1969.

Probablement que l'absence d'une idéologie progressiste dans ses films lui coutâ la préférence de certains cinéphiles attirés par Frank Capra. De plus, McCarey, catholique, réactionnaire, anticommuniste, témoignant sous le Maccarthysme avait tout pour disparaitre de pantheon de la cinéphilie. Alain Resnais, Jean Eustache ou Bertrand, Tavernier l'ont néanmoins toujours placé parmi les plus grands. Ce que confirmera le renouveau d'intérêt pour sa filmographie quand sera redécouvert Elle et lui.

Son idée du cinéma, McCarey l'avait maintes fois exposée :

"J'aime qu'on rie, j'aime qu'on pleure, j'aime que l'histoire raconte quelque chose et je veux que le public à la sortie de la salle de projection se sente plus heureux qu'il ne l'était auparavant. "

Les thèmes de McCarey dans ses comédies comme dans ses mélodrames sont davantage l'embarras, la gêne, la confrontation de ce qui est inconcilliable, plus que les larmes.

Le film est une variation sur les trois filles du roi Lear. La douceur et la bonté deviennent une horreur. Ceux parmi leurs enfants qui les abandonnent comme ceux qui sont plein de bonne volonté sont renvoyés à égalité. McCarey ne dit pas comme auraient pu le faire Capra ou Wellman : "notre société n'a rien prévu". Il se concentre uniquement sur les relations entre les gens. Chacun a ses raisons et les choses ne peuvent se passer autrement.

McCarey porte une grande attention à l'humanité des personnages qui excède toujours leur rôle de pièces d'un puzzle comme chez Lubitsch qui travaille à la même époque à la Paramount.

Filmographie :

Courts-métrages :
1924 : Publicity Pays, Young Oldfield, Stolen Goods, Jeffries Jr., Why Husbands Go Mad , A Ten-Minute Egg, Seeing Nellie Home, Sweet Daddy,Why Men Work, Outdoor Pajamas, Sittin' Pretty, Too Many Mammas, Bungalow Boobs, Accidental Accidents, Trempé jusqu'aux os, The Poor Fish, The Royal Razz.

1925 : The Rat's Knuckles, Hello Baby!, Fighting Fluid, The Family Entrance, Plain and Fancy Girls, Should Husbands Be Watched ?, Hard Boiled, Is Marriage the Bunk ?, Bad Boy, Le grand chaperon rouge, Looking for Sally, Innocent Husbands, No Father to Guide Him, La fille de l'aubergiste, Hold Everything, Charlie rate son mariage.

1926 : Charley My Boy, Mama Behave, Métier de chien, Mum's the Word, Vive le roi, Le mari à double face, Crazy Like a Fox, Bromo and Juliet, Tell 'Em Nothing, Be Your Age,

1927 : Should Men Walk Home?, Jewish Prudence Eve's Love Letters, Don't Tell Everything, Sugar Daddies, What Every Iceman Knows (supervising), Should Second Husbands Come First ?, The Way of All Pants, Us (supervising), Vacances de M. Davidson, Why Girls Say No

1928 : Pass the Gravy, The Family Group (supervising), Laurel et Hardy constructeurs (supervising), Came the Dawn (supervising), Blow by Blow, Tell It to the Judge , The Fight Pest (supervising), Should Women Drive?, Imagine My Embarrassment (supervising), Should Married Men Go Home?, That Night , Do Gentlemen Snore ?, Habeas Corpus, Feed 'em and Weep (supervising), On a gaffé.

1929 : Going Ga-ga (supervising), Vive la liberté, Y a erreur !, Why Is a Plumber ?, Oeil pour oeil (supervising), When Money Comes, The Unkissed Man, Madame Q, Dad's Day.

Longs-métrages :

1921 Society secrets
   
   
1929 The sophomore
   
   
1929 Red Hot rythm
   
   
1930 WLD Company
   
   
1930 Madame et ses partenaires
  (Time Wife)
   
1930 Let's go native
   
   
1931 Indiscret

(Indiscreet). Avec : Gloria Swanson (Gerry Trent), Ben Lyon (Anthony Blake), Monroe Owsley (Jim Woodward), Barbara Kent (Joan Trent), Arthur Lake (Buster Collins). 1h32.

Le soir de la Saint-Sylvestre, Gerry Trent décide de quitter Jim Woodward qui la fatigue par sa malhonnêteté et ses infidélités. Peu après Gerry rencontre le romancier Anthony Blakeet dont elle tombe amoureuse. Blake sait qu'elle a eu un homme dans sa vie mais ne cherche pas à savoir qui il était. Un jour Joan, la souer de Gerry revient de voyage et présente Woodward comme le nouvel homme de sa vie....

   
1932 Le roi de l'arène

(The Kid from Spain). Avec : Eddie Cantor (Eddie Williams), Lyda Roberti (Rosalie), Robert Young (Ricardo), Ruth Hall (Anita Gomez), John Miljan (Pancho). 1h36.

Eddie et son ami mexicain Ricardo sont mis à la porte du lycée après que Ricardo a poussé Eddie dans le dortoir des filles alors qu'il était saoul. Eddie est malencontreusement pris dans un vol de banque et est forcé de conduire les voleurs en sécurité. Is le forcent à quitter les Etats-Unis pour le Mexique. Eddie retrouve là Ricardo qui l'aide à échapper à la police... en le présentant comme le grand matador espagnol don Sebastian II. Malheureusement, un policier curieux a acheté des tickets pour la corrida. Eddie essaie d'aider Ricardo à gagner la fille qu'il aime, fiancée à un Mexicain impliqué dans les affaires illégales. Eddie lui-même tombe amoureux de Rosalie, la soeur de la petite amie de son ami.. qui veut aussi voir le grand don Sebastian II tuer le taureau dans l'arène...

   
1933 Soupe au canard

(Duck Soup). Avec : Groucho Marx, Harpo Marx, Chico Marx, Zeppo Marx, Margaret Dumont, Louis Calhern. 1h08.

Sollicitée par la Freedonie pour renflouer les caisses de l'État, Mrs Teasdale, une milliardaire américaine, réussit à imposer son ami Rufus T. Firefly comme président du Conseil. Trentino, ambassadeur d'un pays voisin, la Sylvanie, rêve d'envahir la Freedonie; il compte parvenir à ses fins grâce à deux espions, véritables traîtres professionnels, Pinky et Chicolini.

   
1934 Poker party

(Six of a Kind). Avec : Charles Ruggles (J. Pinkham 'Pinky' Whinney), Mary Boland (Flora Whinney), W.C. Fields (Le Shériff de Nuggetville 'Honest John' Hoxley), George Burns (George Edwards), Gracie Allen (Gracie De Vore). 1h05.

Pour fêter ses vingt ans de mariage, un couple décide de se rendre en voiture de New York à Hollywood, en compagnie d’un autre couple qui partage les frais. Ils sont alors poursuivis sans le savoir par un escroc et la police.

   
1934 Ce n'est pas un péché

(Belle of the nineties). Avec : Mae West (Ruby Carter), Roger Pryor (Tiger Kid), Johnny Mack Brown (Brooks Claybourne), Katherine DeMille (Molly Brant), John Miljan (Ace Lamont, le propriétaire de Sensation House). 1h08.

En 1932, la chanteuse Ruby Carter quitte Saint-Louis à la suite d’une déception sentimentale, pour aller chanter à La Nouvelle-Orléans.

   
1935 L'extravagant Mr. Ruggles

(Ruggles of Red Gap). Avec : Charles Laughton (colonel Marmaduke Ruggles) Mary Boland, Charles Ruggles, Zasu Pitts, Roland Young. 1h26.

Marmaduke Ruggles, l'aristocratique majordome de sir George Vane-Bassingwell, a été gagné au poker par un couple de bourgeois américains récemment enrichis, Effie et Egbert Floud. Egbert est un paysan farouchement attaché à ses origines et à ses coutumes de vie; Effie, une snob enchantée de pouvoir ramener dans son pays cet exemple raffiné et brillant de la haute société européenne.

   
1936 Soupe au lait

(The Milky Way). Avec : Harold Lloyd (Burleigh 'Tiger' Sullivan), Adolphe Menjou (Gabby Sloan, son manager), Verree Teasdale (Ann Westley), Helen Mack (Mae Sullivan, la soeur de Burleigh), William Gargan (Speed McFarland). 1h29.

Laitier timide, Burleigh Sullivan met sans le vouloir un champion de boxe au tapis dans une bagarre. Le manager de celui-ci décide de faire monter la côte du laitier dans une série de combats truqués et ensuite de le faire battre par le champion qui retrouvera son titre...

   
1937 Place aux jeunes

(Make Way for To-Morrow). Avec : Victor Moore (Barkley Cooper), Beulah Bondi (Lucy Cooper), Thomas Mitchell (George Cooper). 1h30.

Mariés depuis un demi-siècle, Barkley et Lucy Cooper sont expulsés de leur maison. Pour rien au monde ils n'accepteraient de partir, chacun de son côté, dans une maison de retraite. Sans ressources, le vieux couple découvre qu'il ne lui sera pas facile de trouver un toit pour les abriter ensemble. Et pourtant, ils ont cinq enfants...

   
1937 Cette sacrée vérité

(The Awful Truth) Avec : Cary Grant (Jerry Warrimer), Irene Dunne (Lucy Warrimer), Ralph Bellamy (Daniel "Dan" Leeson). 1h32.

Jerry et Lucy Warriner viennent de se séparer et leur divorce doit être officiellement prononcé dans quatre-vingt-dix jours. "Mr Smith" le chien du couple est confié pour l'instant à Lucy. Celle-ci fait la connaissance de Daniel Leeson que lui présente Tante Patsy. Ils sortent ensemble alors que Jerry est vu en compagnie d'une danseuse quelque peu déshabillée, Dixie Belle Lee...

   
1938 Elle et lui
(Love Affair). Avec : Irene Dunne (Terry McKay), Charles Boyer (Michel Marnet), Maria Ouspenskaya (Grand-mère Janou).1h27.

Michel Marnet, play-boy de la haute société, et Terry McKay, ancienne chanteuse de cabaret, se rencontrent sur le pont du paquebot qui les ramène à New York. Michel pour conclure un riche mariage avec Lois Clarke, Terry pour retrouver son fiancé Kenneth Bradley. Ils sympathisent, dînent ensemble, et tombent amoureux.

   
1942 Lune de miel mouvementée

(Once Upon a Honeymoon). Avec : Cary Grant (Pat O'Toole), Ginger Rogers (Katie O'Hara), Walter Slezak (Baron Von Luber). 1h56.

Vienne, 1938. L’Américaine Katie O’Hara, ex-danseuse de burlesque, épouse un beau parti, le baron autrichien von Luber, sans savoir qu’il est marchand d’armes et agent nazi. Se faisant passer pour un couturier, le journaliste américain Pat O’Toole pénètre chez elle et tente de l’alerter, d’abord sans succès. Pour son métier, le journaliste suit le couple à travers l’Europe : Tchécoslovaquie, Pologne…

   
1943 La route semée d'étoiles

(Going my Way). Avec : Avec : Bing Crosby (Père Chuck O'Malley), Barry Fitzgerald (Père Fitzgibbon). 2h10.

La petite paroisse de Saint-Dominique à New York a perdu bon nombre de ses fidèles. Elle est hypothéquée jusqu'à la dernière tuile et le vieux curé, le Père Fitzgibbon n'a plus le don de prêcher. Pour redresser la situation, l'épiscopat envoie le jeune Père O'Malley.

   
1945 Les cloches de sainte Marie

(The Bells of St Mary's). Avec : Bing Crosby (Père O'malley), Ingrid Bergman (Sœur Mary-Benedict). 2h06

Dans une école catholique d'une grande ville, le père O'Malley et la soeur Benedict se livrent à une rivalité amicale.

   
1948 Ce bon vieux Sam

(Good Sam). Avec : Gary Cooper (Sam Clayton), Ann Sheridan (Lu Clayton), Ray Collins (Rev. Daniels), Edmund Lowe (H.C. Borden), Joan Lorring (Shirley Mae). 1h54.

Sam Clayton a bon coeur. Il aime tirer les gens d'embarras ou dans le besoin. Il aime tellement les aider qu'il est souvent très fatigué et incapable d'aider sa propre famille à acheter les choses dont ils ont besoin - comme une maison...

   
1951 My son John
 

Avec : Helen Hayes (Lucille Jefferson), Van Heflin (stedman), Dean Jagger (Dan Jefferson), Robert Walker (John Jefferson), Minor Watson (Dr. Carver). 2h02.

Des scènes du film ont été réécrites après la mort de l'acteur Robert Walker pendant le tournage. Certaines scènes utilisent une doublure, d'autres des prises de L'inconnu du Nord express. La scène finale, où un enregistrement de John livre un discours anticommuniste, est filmée avec une auréole autour du magnétophone.

   
1957 Elle et lui

(An affair to remember). Avec : Cary Grant (Nickie Ferrante), Deborah Kerr (Terry McKay). 1h55.

Nickie Ferrante et Terry McKay font connaissance sur le transatlantique qui les ramène de Naples à New York. Lui vient d'annoncer ses fiançailles avec une héritière en vue, Lois Clarke. Elle doit épouser Kenneth Bradley, un richissime Texan. Mais les circonstances les rapprochent : après avoir vainement tenté de s'éviter, ils tombent amoureux l'un de l'autre et décident de rompre leurs fiançailles respectives. Ils se retrouveront six mois plus tard au sommet de l'Empire State Building, à cinq heures précises....

   
1958 La brune brûlante

(Rally'round the Flag, Boys !). Avec : Avec : Paul Newman (Harry Bannerman), Joanne Woodward (Grace Bannerman). 1h46.

Chaque jour, Harry Bannerman se rend en train à New York, où il travaille dans la communication. Chaque jour, Grace, son épouse, s’occupe de la maison, de leurs deux garçons, et de bon nombre d’associations locales. Ses multiples activités l’empêchent parfois d’attendre son mari à la gare, auquel cas leur ravissante voisine Angela Hoffa se fait un plaisir de le raccompagner. Mal mariée à Oscar, un cadre de la télévision toujours en déplacement, Angela n’est pas insensible au charme de Harry. Mais, pour l’instant, celui-ci n’a qu’une idée en tête : convaincre Grace de passer avec lui deux jours en amoureux dans un palace new-yorkais....

   
1962 Une histoire de Chine

(Satan Never Sleeps). Avec : William Holden (Le père O'Banion), Clifton Webb (Le père Bovard), France Nuyen (Siu Lan), Athene Seyler (la soeur Agnès), Martin Benson (Kuznietsky), Edith Sharpe (la soeur Theresa), Robert Lee (Chung Ren). 2h05.

Le père O'Banion arrive à son poste dans une mission en Chine accompagnée par Siu Lan, une jeune fille du pays qu'il a rencontré dans le train. Il doit aider le père Bovard qui est maintenant trop vieux et faible pour entretenir l'église. Les soldats communistes arrivent à la mission pour en faire un poste de commandement. Leur chef viole Siu Lan et lui enseigne le communisme...pour se rendre compte que c'est uen voie sans issue. Pour finir O'Banion Bovard Siu Lan et Chung Ren fuient vers la frontière poursuivis par les forces communistes...

   
   
   
Retour à la page d'accueil

(1898-1969)
300 c.m. + 24 films
2
5
1
histoire du cinéma : L'image situation