La sélection officielle 2018 du 71e festival de Cannes comprend les films en compétition et hors compétition ainsi que la sélection Un certain regard. S'y ajoutent les films de la Cinéfondation et les restaurations de films de patrimoine : Cannes Classics.

Trois sélections parallèles composent cette édition du 71e festival de Cannes, celle de Société des Réalisateurs de Films : La quinzaine des réalisateurs, celle du syndicat français de la critique de cinéma : La semaine de la critique et celle de l’Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion : la sélection Acid.

Affiche du 68e festival de Cannes
 
71e Festival de Cannes du mardi 8 au samedi 19 mai 2018
 
 

site officiel

Le jury des longs métrages est présidé par Cate Blanchett entourée de Chang Chen, Ava Duvernay, Robert Guédiguian, Khadja Nin, Léa Seydoux, Kristen Stewart, Denis Villeneuve, Andrey Zvyagintsev.

Palme d'Or : Une affaire de famille de Hirokazu Kore-eda
Palme d'or spéciale : Le Livre d'image pour Jean-Luc Godard
Grand prix du jury: BlacKKKlansman de Spike Lee
Prix de la mise en scène : Cold War de Pablo Pawlikowski
Prix du scénario :  Lazzaro Felice d'Alice Rohrwacher et 3 Faces de Jafar Panahi 
Prix d'interprétation féminine : Samal Yeslyamova pour Ayka de Sergey Dvortsevoy
Prix d'interprétation masculine : Marcello Fonte pour Dogman de Matteo Garrone
Prix du jury : Capharnaüm de Nadine Labaki
Caméra d’or : Girl de Lukas Dhont
Palme d’or du court métrage : All These Creatures de Charles Williams (mention spéciale pour On The Border de Wei Shujun)

Cannes 2018 : le jury s’est montré sensible aux causes à défendre (Extrait de l'article de Jacques Mandelbaum, Le Monde, le 20.05.2018) : "(...) La prime au sujet a manifestement brouillé la boussole esthétique nécessaire à une plus fine mesure du palmarès. Mais si une chose manque ordinairement aux palmarès, c’est bien la cohérence esthétique, rares étant les jurys qui trouvent en eux-mêmes la capacité et l’audace de s’accorder en la matière. On en déduira que la synthèse politique est plus accessible que celle du goût.

Il y eut, en un mot, du meilleur et du pire. Le meilleur marque le grand retour de l’Asie sur le devant de la scène (...) La Palme d’or accordée au Japonais Hirokazu Kore-eda pour son délicat et impertinent mélodrame sur les fondements de la famille a du moins cette vertu de nous le rappeler. Trois films en compétition – Les Eternels, du Chinois Jia Zhang-ke, Asako I & II, du Japonais Ryusuke Hamaguchi, Burning, du Coréen Lee Chang-dong – ont toutefois, à notre sens, dominé les débats esthétiques, l’intimisme radical qui les caractérise expliquant sans doute l’indifférence du jury à leur beauté. On pourrait d’ailleurs ajouter, hors compétition, le monumental documentaire de Wang Bing, Les Ames mortes, et, dans la section Un certain regard, le film-rêve de Bi Gan, Un grand voyage vers la nuit.

Qu’est-ce qui rend ces artistes asiatiques si forts et si prenants ? Sans doute leur poétique du vide et du plein, ce sens foudroyant de l’ellipse et de la litote qui, accusant l’absence, rend la présence si intense. Nul hasard si les films les plus catastrophiques de cette compétition sont a contrario construits sur une logique de l’accumulation et de la saturation : toujours plus de pathos, d’emberlificotements romanesques, de désinvolture avec le réel, de mauvais spectacle à bon compte" (Jacques Mandelbaum, Le Monde, le 20.05.2018).

Film d'ouverture (en compétition) :
Asghar Farhadi : Everybody knows
 
Les 20 autres films en compétition :

Film de cloture : Terry GILLIAM THE MAN WHO KILLED DON QUIXOTE Hors Comp. 2h12


Hors compétition :

Courts-métrages


UN CERTAIN REGARD
19 films avec un jury présidé par Benicio Del Toro  entouré de Virginie Ledoyen.



Cinéfondation


Bertrand Bonello , président 2018 de la Cinéfondation

LA COMPÉTITION DES COURTS MÉTRAGES


Cannes Classics

Films classiques en version restaurée
 

Le programme de Cannes Classics 2018 (28 films) :

  • Bruce BERESFORD : MISS DAISY ET SON CHAUFFEUR 1h40
  • Ingmar BERGMAN DET SJUNDE INSEGLET (LE SEPTIÈME SCEAU) 1h36
  • Sergey BONDARCHUK (GUERE ET PAIX. FILM 1. ANDREI BOLKONSKY) 2h27
  • Mark COUSINS LES YEUX D'ORSON WELLES 1h55
  • Vittorio DE SICA : LE VOLEUR DE BICYCLETTE 1h29
  • Henri DECOIN BATTEMENT DE COEUR 1h37
  • Djibril DIOP MAMBETY HYÈNES 1h50
  • Safi FAYE : FAD JAL (GRAND-PERE, RACONTE-NOUS…) 1h52
  • Emilio FERNANDEZ ENAMORADA 1h39
  • Pamela B. GREEN BE NATURAL: THE UNTOLD STORY OF ALICE GUY-BLACHÉ 2h00
  • Rolands KALNINS ČETRI BALTI KREKLI (QUATRE CHEMISES BLANCHES) 1h20
  • Marin KARMITZ COUP POUR COUP 2h13
  • Stanley KUBRICK 2001: L’ODYSSÉE DE L’ESPACE 2h44
  • Susan LACY JANE FONDA IN FIVE ACTS 1h30
  • Jane MAGNUSSON BERGMAN - A YEAR IN A LIFE 1h57
  • Jan NĔMEC : DÉMANTY NOCI (LES DIAMANTS DE LA NUIT) 1h18
  • OZU Yasujiro TOKYO MONOGATARI (VOYAGE À TOKYO) 2h15
  • Jean-Paul RAPPENEAU CYRANO DE BERGERAC 2h15
  • Pierre RISSIENT CINQ ET LA PEAU 1h35
  • Jacques RIVETTE LA RELIGIEUSE 2h15
  • Paulo ROCHA A ILHA DOS AMORES 2h49
  • George SLUIZER JOAO A FACA E O RIO (JOAO ET LE COUTEAU) 1h30
  • Fernando Ezequiel SOLANAS LA HORA DE LOS HORNOS (L'HEURE DES BRASIERS) 1h25
  • Paulin Soumanou VIEYRA LAMB 18’
  • Margarethe VON TROTTA A LA RECHERCHE D'INGMAR BERGMAN 1h45
  • Billy WILDER LA GARÇONNIÈRE

La Quinzaine des Réalisateurs

dirigée par son délégué général, Edouard Waintrop.

Longs métrages :

Courts métrages


La semaine de la critique

Charles Tesson, Délégué Général de la Semaine de la Critique
Président du jury :  Joachim Trier

Film d’Ouverture : WILDLIFE Paul Dano

Longs métrages en compétition :

Film de Clôture : GUY Alex Lutz

Séances spéciales : NOS BATAILLES Guillaume Senez et SHÉHÉRAZADE Jean-Bernard Marlin

Courts métrages en compétition :

Séances spéciales courts métrages : LA CHUTE Boris Labbé ; THIRD KIND Yorgos Zois ; ULTRA PULPE Bertrand Mandico


Sélection Acid


site officiel

 

Retour à la page d'accueil