Si un plan possède la durée et le contenu dramatique d'une séquence entière, on le qualifie de plan séquence. Il est souvent obtenu par un plan fixe long ou par un travelling, un panoramique ou un mixte de ces deux mouvements : on parle de pano-travelling.

L'ampleur et la rapidité des mouvements sont infiniment variables, du lent recadrage d'une scène à la poursuite sur route ou dans les airs. la caméra peut être monté sur grue et opérer des mouvements pour se rappocher, s'éloigner, suivre, contourner (travelling circulaire) le personnage. Abel Gance dans Napoléon (1927) place une caméra sur une balençoire pour les houleux débats de la Convention une autre sur un cheval blanc au galop pour traduire la rapidité de la course. Pour Week-end (Godard, 1967) la publicité affirme qu'on y voit le plus long travelling de l'histoire du cinéma. En fait Godard le coupe au milieu pour éviter cettte performance trop demonstrative.

La nature des déplacements de l'appareil est également très diverse : la caméra portée a produit des effets de mouvements dont certains sont restés célèbres comme la deambulation d'un homme ivre obtenue par l'opérateur allemand Karl Freund dans Le dernier des hommes (Murnau, 1924). Le steadicam inventé en 1972 est expérimenté en 1976 au cinéma avec un premier plan séquence tourné par Garrett Brown muni de son invention dans Bound for Glory (Hal Ashby, 1976). Vient ensuite Shining en 1980, où Kubrick en fait une utilisation brillante notamment avec une caméra qui se déplace à hauteur d'homme mais aussi, plus spectaculairement, au ras du sol.

On est ainsi bien loin des conceptions de Wyler ou de Preminger qui voulaient faire oublier le découpage et le montage, dans ce rêve idéalement classique d'un film qui serait composé d'un seul plan. Tout deux utilisent aussi la profondeur de champ comme superposition de deux actions dans un seul plan. Ce sera aussi le cas d'Orson Welles qui revendique chacune des secondes de ses plans-seqeunces comme une prouesse destinée à couper le souffle et à engendrer un suspens interne qui concerne moins l'action proprement dite que la virtuosité du metteur en scène.

C'est cette conception du plan-sequence virtuose qui domine dans Les 22 plans-séquences les plus célèbres de l'histoire du cinéma :

 

1 - L'aurore(F. W. Murnau, 1927)

Plan-séquence avec mouvement d'appareil sophistiqué : l'homme franchit la barrière, la caméra file alors à travers les arbres pour saisir la vamp se maquillant au bord de l'eau et regarder l'homme venir à sa rencontre par le côté gauche du cadre.

 

2 - Scarface (Howard Hawks, 1932)
Plan séquence initial de 3'10, assassinnat de Big Louis en ombre chinoise

 

3 - Le crime de monsieur Lange (Jean Renoir, 1935)
Panoramique à 360°
le héros s'en va vers sa gauche (droite du photogramme), alors que la caméra, pacée au centre de la cour, pivote dans un panoramique de 360° vers la gauche pour récupérer Lange poignardant Batala.

 

4 - Citizen-Kane (Orson Welles, 1941)
Plan-séqeunce jouant de la profondeur de champ. Kane enfant joue dans la neige. La caméra le regarde, recule, entre par la fenêtre dans le chalet, emprisonnant ainsi le gamin dans un cadre de plus en plus petit. Puis elle continue son mouvement et découvre les parents de Kane qui sont en train de le confier à Thatcher. Une fois la transaction signée, un travelling avant nous rapproche de la fenêtre : le père vaincu baisse la tête ; le jeune Kane joue toujours.

 

5 -La corde (Alfred Hitchcock, 1948)
onze plans pour un film pourtant film très découpé

 

6 - La soif du mal (Orson Welles, 1958
Plan d'ouverture avec l'utilisation de la grue jusqu'à l'explosion de la bombe cachée dans le coffre de la voiture.

 

7 - Le Mépris (Jean-Luc Godard, 1963)
succédant au générique, le plan de 5 minutes sur Bardot, nue, discutant avec Paul. Il conviendrait davantage ici de parler de plan long davantage que de plan séquence.

 

8 - Week-end(Jean-Luc Godard, 1967)
La publicité affirme que Godard a réalisé le plus long travelling de l'histoire du cinéma. En fait Godard le coupe au milieu pour éviter cettte performance trop demonstrative.

 

9 - Il était une fois dans l'Ouest (Sergio Leone, 1968)
le plan de l'arrivée de Jill

 

10 - Profession Reporter (Michelangelo Antonioni, 1975)
Plan-séquence final de l'intérieur de la chambre d'hôtel vers l'extérieur, et la caméra qui passe à travers les barreaux d'une fenêtre!

 

11 - Shining (Stanley Kubrick, 1980)
Danny sur son tricycle dans les couloirs de l'Overlook Hotel, filmé avec le steadicam tout juste inventé avec une utilisation brillante notamment avec une caméra qui se déplace à hauteur d'homme mais aussi, plus spectaculairement, au ras du sol.

 

12 - Snake eyes (Brian de Palma, 1998)
Le film débute par un plan-séquence d'anthologie de 12'50 où Rick se croit maître du jeu. Plusieurs séquences du film montreront dans des flashes-back qu'il n'avait pas compris ce qui se tramait alors. Ce grand plan-séquence est en effet constitué de plusieurs plans raccordés de manière invisible, à la façon de certains plans de La corde (Hitchcock, 1948); ainsi les raccords sur un mur à 4'15 et sur un costume à 6'. Il est aussi possible que des raccords soient camouflés dans les rapides panoramiques qui vont d'un personnage à l'autre dans le palais des sports.

 

13 - Aprile(Nanni Morretti, 1998)
Giovanni semble lire un journal. La caméra s'élève et révèle qu'il s'agit d'un immense collage de journaux : ces titres qui semblent si différents sont en fait un même et grand journal plein d'intérêts et de collusions cachées qui ne peut éveiller la conscience et la vigilance des lecteurs mais qui constitue, au mieux, un lit dans lequel on s'endort et, au pire, une tombe.

 

14 - Gangs of New York (Martin Scorsese, 2002)
Du débarquement des immigrés irlandais à leur embarquement dans un navire de l'armée se vidant de cercueils d'anciens soldats.

 

15 - Gerry (Gus Van Sant, 2002)

 

16 - Elephant (Gus Van Sant, 2003)
Le film n'est pas avare de plans-séqeunces. Mais la performance la plus magistrale est le long plan-équence qui suit Jordan, Nicole et Brittany. Juste après le carton indiquant le nom des trois filles (15) c'est d'abord Nathan qui surgit de la porte de face. Il tourne sur sa droite et sort par la gauche de l'écran. Les files le suivent du regard tandis que la caméra tourne autour d'elles, dépasse l'axe de la porte et les saisit de face lorsqu'elles font demi-tour pour se diriger vers ce qui était la droite du plan au départ. Elles sont alors suivies en travelling arrière (GVS dit l'importance qu'il accorde à ce plan dans le making off) Le plan séquence débute sur le plan de dos qui le cadre toutes les trois (15, 13ème photogramme). Elles se plaignent de ce que leur mère fouille leurs affaires. la caméra les saisit de face au self lorsqu'elles se sont retournées pour saisir leur plateau. elle les abandonne pour suivre les hommes des cuisines dont l'un débouche dans la cantine et croise les trois filles que l'on suit à nouveau en train de déjeuner et de se disputer avant de rejoindre les toilettes (5mn 10 : de 15, 13ème photogramme, à 16 puis 17, 12ème photogramme).

 

17 -L'arche russe (Alexandre Sokourov, 2003)
Film comportant un unique plan-séquence de 96 minutes

 

18- Café Lumière (Hou Hsiao-hsien, 2004)
Nombreux plans-séquences avec plans fixes pour rendre hommage à Yasujiro Ozu ert son Voyage à Tokyo.

 

19- L'homme de Londres (Bela Tarr, 2008)
un film composé de 28 plans-séquences virtuoses

 

20 - Hunger (Steve McQueen, 2008)

un plan d'environ vingt minutes, fixe, qui cadre le dialogue du leader Bobby Sands avec un prêtre. Un échange vif et bavard qui rompt avec le silence du reste du film, et dont le plan séquence ne sera interrompu qu'au bout de vingt minutes pour que la caméra cadre Michael Fassbender et que l'on entre cette fois dans un monologue. Les plans de ce film sont pertinents et nous apprennent autant que tout discours.

 

21- Le quattro volte(Michelangelo Frammartino, 2010)
Une petite camionnette rouge monte et se gare à l'entrée de la ville, en face de l'enclos dans lequel les chèvres attendent d'être conduites aux champs. En descendent trois "centurions" dont l'un place une pierre sous la roue de la camionnette garée en pente. Un scooter descend avec deux jeunes gens et dépose une spectatrice avant de remonter vers la ville. La procession sort de la ville avec Jésus-Christ en tête surveillé par les romains. La caméra les suit (3') avec un panoramique à 180° pour voir le chien qui ayant dérangé le défilé est chassé par un "romain" vers le bas de la route. Le chien s'enfuit dans les fourrés et la route s'emplit de la procession avec, au loin sur la colline, les croix du calvaire. (4'30). Le chien surgit derrière la procession et remonte la route. La camera le suit dans un panoramique à 180° symétrique du premier jusqu'à la porte de la ville dont surgit un enfant de chœur en retard (5') celui-ci essaie de se débarrasser du chien en envoyant plusieurs pierres. La troisième, en direction de la camionnette est la bonne, mais le chien retire celle qui calait la camionnette et celle-ci glisse en direction de la palissade fermant l'enclos des chèvres. Le chien poursuit dans un troisième panoramique à 180° le garçon qui dévale la route pour lui ramener la pierre. Le chien est chassé par la famille qui attend l'enfant et remonte la rue (7') suivi par la caméra pour son quatrième panoramique à 180°. Le chien fait entrer les chèvres sorties de leur enclos dans la ville désertée de ses habitants (7'50).

 

22 -Victoria (Sebastian Schipper, 2014)
Le réalisateur Sebastian Schipper affirme avoir tourné l'ensemble du film, 2h14, en un seul plan séquence, en temps réel, un matin à l'aube. Afin que les lieux de tournage soient proches les uns des autres, le décor de la boîte de nuit fut spécialement construit pour les besoins du film.

 

Le plan séquence est souvent remarquable dans les films suivants:

Principaux films :
Un grand voyage vers la nuit Bi Gan Chine
2018
Kaili blues Bi Gan Chine
2015
Birdman Alexandro Gonzalez Inarritu U. S. A.
2014
Victoria Sebastian Schipper Allemagne
2014
Gravity Alfonso Cuaron U. S. A.
2013
Le quattro volte Michelangelo Frammartino Italie
2010
Hunger Steve McQueen G.- B.
2008
L'homme de Londres Bela Tarr France
2008
Café Lumière Hou Hsiao-hsien Taïwan
2004
L'arche russe Alexandre Sokourov Russie
2003
Elephant Gus Van Sant U. S. A.
2003
Gerry Gus Van Sant U. S. A.
2002
Gangs of New York Martin Scorsese U. S. A.
2002
Aprile Nanni Morretti Italie
1998
Snake eyes Brian de Palma U. S. A.
1998
Shining Stanley Kubrick U. S. A.
1980
Profession Reporter Michelangelo Antonioni Italie
1975
Il était une fois dans l'Ouest Sergio Leone U. S. A.
1968
Week-end Jean-Luc Godard France
1967
Le mépris Jean-Luc Godard France
1963
La soif du mal Orson Welles U. S. A.
1958
La corde Alfred Hitchcock U. S. A.
1948
Citizen Kane Orson Welles U. S. A.
1941
Le crime de monsieur Lange Jean Renoir France
1935
Scarface Howard Hawks U. S. A.
1932
L'aurore F. W. Murnau U. S. A.
1927
Le dernier des hommes F. W. Murnau Allemagne
1924