Le crime de monsieur Lange (Jean Renoir, 1935)
Obsession (Brian de Palma, 1976)

On distingue classiquement le plan fixe et deux grandes familles de mouvements de caméra : le travelling et le panoramique. L'utilisation de ces mouvements d'appareils produit souvent des plans longs, plus ou moins complexes. Si leur durée et leur contenu dramatique sont proches de ceux d'une séquence entière, on les appelle des plans-séquences.

A l'inverse du travelling qui est un déplacement du pied de la caméra, au cours duquel l'axe de prise de vue reste parallèle à une même direction, Le panoramique, est un pivotement de la caméra, horizontalement (de 1° à 360°), verticalement (plongée, contre-plongée) ou dans toutes directions, tandis que le pied reste fixe.

Le panoramique le plus célèbre est probablement celui de Renoir dans Le crime de monsieur Lange où la caméra, pacée au centre de la cour, pivote dans un panoramique de 360° vers la gauche. Au moment où Lange (René Lefèvre) arrive en bas de l'escalier, elle continue son mouvement vers le gauche (alors que Lange sort du cadre par la droite) pour ne récupérer son héros que lorsqu'il rentre dans le cadre par la gauche pour poignarder Batala.

 

Principaux films :
       
Obsession Brian de Palma U.S.A. 1976
Moïse et Aaron Jean-Marie Straub France 1974
La chambre Chantal Akerman France 1972
Week-end Jean-Luc Godard France 1967
Chronique d'un amour Michelangelo Antonioni Italie 1950
Mon homme Godfrey Gregory La Cava U.S.A. 1936
Le crime de monsieur Lange Jean Renoir France 1935