Si l'ouvrier métallurgiste, celui des hauts-fournaux ou des usines Renault a occupé le devant de la scène pendant les cent premières années du cinéma de La sortie des usines Lumière (Louis Lumière, 1895) à Renault, la puissance et les rêves (Philipe Worms, 1997), c'est sans doute maintenant vers la Chine que se joue l'avenir du monde ouvrier.

L'usine moderne qui dévore ses enfants

Metropolis (Fritz Lang, 1927)

Les ouvriers s'activent comme des robots au service du monstre machine de la ville basse de Metropolis (Fritz Lang 1927). Chaplin et les troubles compulsifs liés au travail à la chaîne dans Les temps modernes (1936).

La tragédie de la mine (Georg Wilhelm Pabst, 1932), Qu'elle était verte ma vallée (John Ford, 1941), A l'ouest des rails (Wang Bing, 2002) ou Paysages manufacturés (2006)

La fierté industrielle

L'homme à la caméra (Dziga Vertov, 1929)
Chroniques industrielles (Philippe van de Walle, 2010)

La difficulté, la dangerosité des travaux industriels donnent aussi leur noblesse aux métiers les plus pénibles tels que ceux confrontés aux hauts-fourneaux.


La grève

Il y a bien une grève dans Qu'elle était verte ma vallée (John Ford, 1941) mais c'est un épisode normal dela lutte entre ouvriers et patrons tout comme celle dans 1900 (Bernardo Bertolucci, 1976), entre paysans et propriétaires terriens. La grève la plus ancienne comme sujet d'un film est celle située en 1863 dans le roman Germinal d'Emile Zola. Une première version en 1963, puis une seconde en 1993 retracent le parcours d'Etienne Lantier.

Grèves au XIXe
1863 : Germinal
(Yves Allegret, 1963)
1863 : Germinal
(Claude Berri, 1993)
1895-1905 : Les camarades
(Mario Monicelli, 1963)
tableau : le quart-état
Giuseppe Pellizza da Volpedo, 1901
Grèves au XXe
1912 : La grève
(S. M. Eisenstein, 1924)
1931 : Adalen 31
(Bo Widerberg, 1969)
1955 : Une chambre en ville
(Jacques Demy, 1982)
1967 : A bientôt j'espère
(Chris Marker, 1968)
Grèves de 1968
1968 : Oser lutter oser vaincre
(Jean-Pierre Thorn, 1968)
1968 : We want sex eqaulity
(Nigel Cole, 2010)
1968 : Reprise du travail aux usines Wonder
(Jacques Willemont, 1968)
1968 : Coup pour coup
(Marin Karmitz, 1972)
Après 1968
1972 : Tout va bien
(Jean-Luc Godard, 1972)
1974 : Le dos au mur
(Jean-Pierre Thorn, 1974)
2017 : We the workers
Huang Wenhai (2017)
2017 : En guerre
(Stéphane Brizé, 2017)

Dans Les camarades (Mario Monnicelli, 1963) grève dans usine de tissage, à Turin, à la fin du XIXe. Pour les ouvriers ce sont quatorze heures de dur labeur quotidien. Un jour, fatalement, se produit l'accident : un vieil homme se prend la main dans les rouages d'une machine. La gève dure grâce au Professeur Sinigaglia (Marcello Mastroianni), un intelelctuel socialiste. Dans La grève (Serguei M. Eisenstein, 1924) c'est une usine de la Russie tsariste, en 1912 qui se met en grève contre les cadences de travail insupportables et les salaires misérables.

Dans A bientôt j'espère, Chris Marker décrit la grève éussie de mars 1967 et celle difficile de décembre de l'usine textile Rhodiaceta. Ce tournage donnera lieu à la formation des groupes Medvekine où les ouvriers filmeront eux-mêmes leurs vie et luttes à l'usine. Difficile est la Reprise du travail aux usines Wonder (Jacques Willemont, 1968) de Saint-Ouen après trois semaines de grève sans changement de la dureté des conditions de travial. Dans Tout va bien (1972), Jean-Luc Godard décrit une occupation de 5 jours de l'usine Salumi en 1972 où les gauchistes veulent une greve joyeuse et facétieuse entre un patron cynique et décomplex et des cégétistes sérieux mais trop prompts à se satisfaire de réformettes. Dans Le dos au mur (Jean-Pierre Thorn, 1980) c'est la grève à l'usine Alsthom de Saint-Ouen, 43 jours en octobre et novembre 1979, filmée par un ancien de l'usine. Le film décrit le déroulement de la grève et les différentes méthodes utilisées par les grévistes, depuis les plus classiques, occupation d'usine, confiscation de pièces de machine, manifestations jusqu'aux plus inhabituelles, comme le transport d'une table jusque devant la chambre patronale pour exiger une négociation.

Le mouvement ouvrier s'organise aussi autour de la Constitution d'un syndicat. C'est Suzanne de Classe de lutte (1969) qui se métamorphose dans la lutte syndicale de même que les ouvrières d'A pas lentes (1977). Norma Rae (Martin Ritt, 1979) impose un syndicat dans son usine textile alors que les protagonistes de Blue collar (Paul Schrader, 1978) tentent de reformer le syndicat corrompu de leur usine automobile. Alternative à la grève la Reprise d'entreprise. Les ouvrières politisées de Un simple exemple (1975) reprennent leur imprimerie. C'est aussi le cas avec Entre nos mains (Mariana Otéro, 2010) ou Discount (Louis-Julien Petit, 2014).

Loisirs et vie de famille

 

Les ouvriers au cinéma
       
En guerre Stéphane Brizé France 2018
We the workers Huang Wenhai Chine 2017
Argent amer Wang Bing Chine 2016
Merci patron ! François Ruffin France 2015
Entre nos mains Mariana Otéro France 2010
Chroniques industrielles Philippe van de Walle France 2010
The shaft Zhang Chi Chine 2009
24 city Jia Zhang-ke Chine 2007
Paysages manufacturés Jennifer Baichwal Canada 2006
Blind shaft Li Yang Chine 2003
A l'ouest des rails Wang Bing Chine 2002
Ce vieux rêve qui bouge Alain Guiraudie France 2001
The Full Monty Peter Cattaneo G.-B. 1997
Renault, la puissance et les rêves Philippe Worms France 1997
Raining stone Ken Loach G.-B. 1993
Germinal Claude Berri France 1993
Et la vie Denis Gheerbrant France 1991
Roger et moi Michael Moore U.S.A. 1990
Une chambre en ville Jacques Demy France 1982
Passion Jean-Luc Godard France 1982
L'homme de fer Andrzej Wajda Pologne 1981
Le dos au mur Jean-Pierre Thorn France 1980
Norma Rae Martin Ritt U.S.A. 1979
L'homme de marbre Andrzej Wajda Pologne 1977
A pas lentes Cinélutte France 1977
Le Lion, sa cage et ses ailes Armand Gatti France 1977
Un simple exemple Cinélutte France 1975
Humain, trop humain Louis Malle France 1974
Avec le sang des autres Bruno Muel France 1974
Jusqu'au bout Cinélutte France 1973
Huit heures ne font pas un jour R. W. Fassbinder Allemagne 1972
Tout va bien Jean-Luc Godard France 1972
Coup pour coup Marin Karmitz France 1972
Adalen 31 Bo Widerberg Suède 1969
Classe de lutte Groupe Medvedkine France 1969
Reprise du travail aux usines Wonder Jacques Willemont France 1968
A bientôt j'espère Chris Marker France 1968
Les camarades Mario Monnicelli Italie 1963
Germinal Yves Allegret France 1963
Samedi soir, dimanche matin Karel Reisz G.-B. 1960
Qu'elle était verte ma vallée John Ford U.S.A. 1941
Le jour se lève Marcel Carné France 1939
Les temps modernes Charles Chaplin U.S.A. 1936
La tragédie de la mine Georg Wilhelm Pabst Allemagne 1932
Dans la nuit Charles Vanel France 1929
Metropolis Fritz Lang Allemagne 1927
La grève Serguei M. Eisenstein Russie 1924
La sortie des usines Lumière Louis Lumière France 1895

Jean-Luc Lacuve, mis à jour le 3 mars 2019.