Psychose

1960

Voir : Photogrammes, Thème musical
Genre : Film noir

(Psycho). Avec : Anthony Perkins (Norman Bates), Janet Leigh (Marion Crane), Vera Miles (Lila Crane), John Gavin (Sam Loomis). 1h49.

Phoenix (Arizona). Marion Crane et Sam Loomis sont amants mais le manque d'argent compromet pour l'instant leur mariage. Chargée de déposer à la banque les 40 000 dollars que Tom Cassidy vient de donner à son patron George Lowery, Marion voit là l'occasion d'avoir l'argent dont elle a tant besoin. Elle quitte alors Phœnix en voiture et après avoir passé la nuit dans son véhicule et avoir été réveillé par la police, elle change de voiture et est contrainte de s'arrêter sous la pluie dans un motel, le Bates Motel. Ce dernier est tenu par Norman Bates et sa mère. Marion est l'unique cliente.

Marion bavarde avec Norman qui vit manifestement dans l'ombre de sa mère. Epiée par Norman, Marion se déshabille et va prendre sa douche. Survient alors brutalement une forme menaçante - la mère de Norman- qui frappe Marion à coups de couteau. Norman découvre le meurtre commis par sa mère. Il nettoie les traces du crime et immerge dans un marais voisin la voiture et le corps de Marion.

Sam Loomis reçoit la visite de Lila, la sœur de Marion, inquiète de ne pas avoir de nouvelles de sa sœur. Arrive alors Milton Arbogast qui est détective privé. Lui aussi recherche Marion car il est engagé pour retrouver les 40 000 dollars disparus. Arbogast poursuit son enquête et celle-ci le conduit jusqu'au Bates Motel. Il interroge Norman puis décide de parler à la mère de ce dernier. Il pénètre dans la maison et monte l'escalier mais la mère de Norman apparaît brusquement et le poignarde à mort.

Lila et Sam se rendent à leur tour au Bates Motel après avoir entendu du shérif Chambers que la mère de Norman est morte depuis dix ans… Norman assomme Sam alors que Lila pénètre dans la maison et finit par découvrir dans la cave le corps desséché de madame Bates. Norman habillé en femme, apparat soudain, prêt à poignarder Lila. Sam intervient in extremis et le neutralise. Le docteur Richman explique à Sam et Lila le cas psychique de Norman Bates qui est désormais possédé par la personnalité de sa mère.

Hitchcock travaille pour une fois sur ce film plus sur le mode de la surprise que du suspens. Il tue la star, Janet Leight, au premier tiers du film puis le détective Arbogast de façon tout aussi surprenante et choquante, avant que Lila, la soeur de Marion, ne découvre la vérité de la double personnalité de Norman Bates sous la forme de la momie de la mère.

Psychose est donc construit sur des temps morts (la minable relation de Marion et Sam, la longue fuite vers la Californie) hachés par la surprise.

Dans son Psycho, Gus Van Sant réinterprète de façon remarquable le film d'Hitchcock.

Jean-Luc Lacuve


Alfred Hitchcock savait que ses films seraient beaucoup diffusés à la télévision et tenait compte, dans le viseur de sa caméra, du format d'image final. La pellicule est impressionnée sur toute la hauteur du standard Vistavision (contrairement à la méthode européenne) et l'opérateur disposait de marques dans le viseur indiquant les limites de l'image cinéma finale.

Lors de projection en salle, le projecteur est équipé avec un cache masquant les parties excédentaires. L'image est présentée au format 1.85. En revanche lors de diffusions TV, les parties, haute et basse, sont conservées à des fins de remplissage de l'image 4/3. On n'ampute plus l'image "cinéma" mais le cadrage est complètement modifié

format 1.37 pour la télévision et format 1.85 pour le cinéma (voir : 1 et 2 )

voir aussi : les formats d'image