1906-2002
26 films
1
6
8

1- Mise en scène

Les premières oeuvres laissent une impression de noire misanthropie. Elles dénoncent les machinations de l'humanité moyenne (Assurance sur la mort, 1944), les illusions et les tricheries d'Hollywood (Boulevard du Crépuscule, 1950) ou les mensonges du journalisme (Le gouffre aux chimères, 1951).

Wilder finira par dire que si l'on ne peut jurer que tout le monde est corrompu, c'est parce qu'on "ne connait pas tout le monde" (Un, deux, trois, 1961). Russes et américains sont renvoyés dos à dos dans cette dénonciation globale de l'humanité où Wilder réduit à l'argent et à le sexualité tous les mobiles humains avec une effroyable efficacité comique.

A ces traits comiques simples et efficaces, reposant sur l'hypocrisie qui conduit à masquer ses désirs, la mise en scène oppose de somptueux mouvements d'appareils et des dispositifs narratifs complexes qui reflètent une vison pessimiste du monde où l'ordre abstrait et froid conduit souvent aux machinations mortelles : dans Sunset Boulevard, un mort tient l'emploi de narrateur, l'importance du point de vue dans Fédora, la fête foraine qui entoure le drame dans le gouffre aux chimères.

In fine, Wilder approuve l'authenticité et l'humanité du sentiment quand bien même les circonstances historiques (La scandaleuse de Berlin, 1948), sociales (Irma la douce, 1963) ou les travers de chacun (Embrasse moi idiot, 1964) lui donneraient une apparence perverse.

Si l'on prend son parti que "personne n'est parfait" (Certains l'aiment chaud, 1959), on touvera dans La vie privée de Sherlock Holmes (1970) ou dans Avanti ! (1972) des incitations à l'abandon plutôt que des mises en gardes contre la faiblesse humaine. Wilder n'usurpe pas l'autorité d'un juge et, s'il sait attribuer à chaque personnage ses ridicules, il n'ignore rien des conduites complexes, nobles et décentes ou de la métamorphose d'une personne qui accomplie enfin sa vérité intime (Sabrina, La garçonière, Avanti !). Wilder salue l'énergie de ces caractères et ménage à ses héros les plus volontaires un bonheur sans absolu.

2 - Biographie

Samuel Wilder est né en 1906 en Autriche. Après des études de journalisme, il pénètre dès 1929 le monde du cinéma en écrivant les scénarios du Reporter diabolique d’Ernst Laemmle et des Hommes le dimanche de Robert Siodmak. Il décide alors de se consacrer au métier de scénariste, et travaille sur de nombreux films, dont Emile et les détectives (Gerhard Lamprecht, 1931).

Quand Hitler devient chancelier en 1933, Wilder part aussitôt pour la France. Il y co-réalise avec Alexandre Esway le film Mauvaise Graine, avant de s’exiler aux Etats-Unis. Il accède à Hollywood en vendant plusieurs scénarios aux studios, et entame une collaboration avec le scénariste et producteur Charles Brackett, qui se révèlera longue et fructueuse. En effet, ils enchaînent ensemble une série de scénarios à succès comme La huitième femme de Barbe Bleue et Ninotchka d’Ernst Lubitsch. Mais peu satisfait des adaptations de ses scénarios, Wilder décide finalement de les porter lui-même à l’écran.

Ses deux premiers films Uniformes et jupons courts (1942) et Les cinq secrets du désert (1943) sont perçus comme des comédies prometteuses. Il remporte un grand succès avec le film noir Assurance sur la mort, puis atteint la consécration avec Le poison pour lequel il reçoit l’Oscar du meilleur film, du meilleur réalisateur, du meilleur scénario et enfin du meilleur acteur (Ray Milland). En 1950, il remporte à nouveau l’Oscar du meilleur scénario pour son film Sunset Boulevard. Ses œuvres étant jusqu’ici produites par Charles Brackett, Wilder choisit l’autonomie totale en devenant producteur de ses films, et se lance également dans l’adaptation de pièces de théâtre de Broadway.

En 1955, la Fox l’engage pour mettre en scène Marilyn Monroe dans Sept ans de réflexion, que Wilder retrouvera quelques années plus tard pour Certains l’aiment chaud (1959). En 1960, sa nouvelle comédie La garçonnière qui met en scène Jack Lemmon, remporte les Oscars du meilleur film, du meilleur réalisateur et du meilleur scénario. Fort de son succès, Wilder poursuit sa carrière en réalisant plusieurs films dont Embrasse moi, idiot qui fait scandale, et est rejeté par tout Hollywood.

Finalement, il retrouve les faveurs du public et des critiques grâce à sa comédie, La grande combine. Dès les années soixante dix, Wilder se fait de plus en plus rare. Il travaille à l’adaptation de ses scénarios pour la télévision, et réalise plusieurs chefs-d'oeuvre qui rencontrent peu de succès, La vie privée de Sherlock Holmes ou Avanti !.

Disparu en 2002, et malgré une fin de carrière difficile, le scénariste, réalisateur et producteur Billy Wilder est une figure incontournable de la comédie et un des cinéastes les plus importants du cinéma.

3- Rétrospective /Bibliographie

Rétrospective Billy Wilder à L'institut Lumière,
du 12 novembre 2015 au 5 janvier 2016.

4- Filmographie :

1934 Mauvaise graine
Avec : Danielle Darrieux (Jeannette), Pierre Mingand (Henri Pasquier), Raymond Galle (Jean-la-Cravate), Paul Escoffier (Le docteur Pasquier), Michel Duran (Le chef). 1h26.

Membre d'un gang de voleurs de voitures, Henri Pasquier s'attire la haine du chef de la bande, qui décide de le supprimer

   
1942 Uniformes et jupon court
(The major and the minor). Avec : Ginger Rogers, Ray Milland, Rita Johnson, Robert Benchley, Diana Lynn, Edward Fielding.

Susan Applegate, venue tenter sa chance à New York n'a décroché que de petits emplois. Elle rentre au pays natal. Elle se déguise en adolescente pauvre pour ne payer que demi-tarif. Mais il lui faut déjouer la vigilance des contrôleurs dans le train. Elle trouve refuge dans le compartiment du major Kirby, qui regagne l'académie militaire où il est officier instructeur...

   
1943 Les cinq secrets du désert
(Five graves to Cairo). Avec : Franchot Tone, Anne Baxter, Akim Tamiroff, Erich Von Stroheim, Peter Van Eyck. 1h36.

Le caporal anglais John Bramble, seul rescapé d'un équipage de char à la bataille de Bir-Hakeim, arrive épuisé à l'oasis de Sidi-Halfaya. Dans le seul hôtel de l'endroit, tenu par l'Égyptien Farid, il prend la place de Davos, un maître d'hôtel mort depuis peu et qui appartenait au service secret allemand. Il est suivi de très près par le feld-marschall Rommel et son état-major qui décident de faire escale dans le même hôtel...

   
1944 Assurance sur la mort
(Double indemnity). Avec : Fred Mac-Murray (Walter Neff), Barbara Stanwyck (Phyllis Dietrichson), Edward G. Robinson (Barton Keyes). 1h46.

Los Angeles. Dans les bureaux de la compagnie d'assurances "Pacific All-Risk", Walter Neff se confesse à un dictaphone... Quelques mois plus tôt il avait fait la connaissance de Phyllis Dietrichson. Cette dernière souhaite assurer son mari sans que ce dernier le sache...

   
1945 Le poison
(The lostweek-end). Avec : Ray Milland, Jane Wyman, Howard Da Silva, Philip Terry, Doris Dowling.

Don Birnam est un écrivain médiocre qui ressent toujours plus le besoin de s'évader dans l'alcool pour oublier son impuissance littéraire. Son frère Wick l'entretient financièrement et ne lui ménage ni critiques ni reproches. A l'inverse sa fiancée, Helen, le comprend, tente de lui redonner confiance. Mais rien n'y fait. ..

   
1948 La valse de l'empereur
(The Emperor Waltz). Avec : Bing Crosby (Virgil Smith), Joan Fontaine (Johanna Augusta Franziska), Roland Culver (Baron Holenia), Lucile Watson (la princesse Bitotska). 1h46.

Dans l'Autriche-Hongrie d'avant guerre, un commis voyageur américain s'ingénie à intéresser l'empereur François-Joseph. Malheureux en affaires, il trouve l'amour auprès d'une jolie veuve de la cour.

   
1948 La scandaleuse de Berlin

(A foreign affair). Avec : Jean Arthur, Marlène Dietrich, John Lund, Millard Mitchell, Peter Von Zerneck.

Dans le secteur américain de Berlin arrive un comité chargé d'enquêter sur le moral des troupes. Parmi ses membres, une jeune congressiste, Phoebe Frost, qui doit remettre un gâteau d'anniversaire au capitaine John Pringle. Ce dernier échange au marché noir le gâteau contre un matelas destiné à son "amie", Erika Von Schlutow...

   
1950 Boulevard du crépuscule

(Sunset boulevard). Avec William Holden, Gloria Swanson, Erich Von Stroheim, Nancy Olson, Buster Keaton, Cecil B De Mille 1h50.

L'histoire commence par l'image du cadavre de Joe Gillis flottant dans une piscine, et c'est Joe Gillis lui-même qui entreprend de raconter comment il en est arrivé là. Petit scénariste sans grand avenir, poursuivi par ses créanciers, il se réfugie dans l'immense demeure à l'abandon de l'ancienne star du muet Norma Desmond, qui y vit seule avec son majordome et chauffeur Max qui n'est autre que son premier mari...

   
1951 Le gouffre aux chimères

(The big carnaval / Ace in the hole). Avec : Kirk Douglas, Jan Sterling, Bob Arthur, Porter Hall, Frank Cady.

Charles Tatum est, reporter pour un journal local du Nouveau-Mexique. Il est au bas de l'échelle, car il boit et est prêt à tout pour obtenir un bon papier. Une occasion inespérée s'offre à lui : un homme est enterré vivant dans une galerie de la montagne voisine...

   
1953 Stalag 17
Avec : William Holden, Don Taylor, Otto Preminger, Robert Strauss, Harvey Lembeck, Peter Graves.

Un camp de prisonniers en Allemagne en 1943. Deux hommes qui tentaient de s'évader du stalag 17 ont été impitoyablement abattus par les sentinelles; leurs camarades pensent que les Allemands ont été prévenus par un mouchard qui se trouve avec eux. Leurs soupçons se portent sur Sefton, un combinard qui fait du marché noir avec les gardiens...

   
1954 Sabrina
Avec : Audrey Hepburn, Humphrey Bogart, William Holden, Walter Hampden, John Williams, Martha Hyer.

Dans leur fastueuse résidence de la banlieue new-yorkaise, les Larrabee, richissimes industriels, emploient une importante domesticité à laquelle ils n'accordent, hors des questions de service, la moindre attention. Or, la délicieuse fille du chauffeur, Sabrina, est éperdument amoureuse de David, l'enfant terrible et volage de la famille, qui ne la remarque même pas. Pour, tout à la fois la guérir de son amour impossible et lui donner un métier, son père envoie Sabrina étudier la cuisine à Paris...

   
1955 Sept ans de réflexion
(The seven year itch). Avec : Marilyn Monroe, Tom Ewell, Evelyn Keyes, Sonny Tufts, Robert Strauss, Oscar Chapman. 1h45.

Richard Sherman, un publiciste, reste seul l'été dans son appartement New Yorkais pour les vacances, après avoir conduit sa femme et son fils à la gare. Sa solitude est vite troublée par sa voisine du dessus, qu'il invite à prendre un verre et qu'il rêve de séduire...

   
1957 L'odyssée de Charles Lindbergh
(The spirit of saint Louis). Avec : James Stewart (Charles Lindbergh), Murray Hamilton (Bud Gurney). 2h15.

En cette veille du 20 mai 1927, le jeune pilote Charles Lindbergh ne parvient pas à trouver le sommeil. Il est en effet préoccupé par le raid historique qu'il doit tenter le lendemain entre New York et Paris...

   
1957 Ariane

(Love in the afternoon). Avec : Gary Cooper (Frank Flannagan), Audrey Hepburn (Ariane), Maurice Chevalier (Claude Chavasse). 2h05.

À Paris, le détective privé Claude Chavasse doit, pour le compte d'un client, épier les faits et gestes de l'épouse de celui-ci et de son amant. Entendant le mari jaloux déclarer son intention de tuer son rival, la fille de Chavasse, Ariane, court prévenir l'homme en question du danger qui le menace. Il s'agit de Frank Flannagan, milliardaire américain ayant des intérêts et des aventures sentimentales dans le monde entier...

   
1958 Témoin à charge
(Witness for the prosecution). Avec : Tyrone Power (Leonard Vole), Marlene Dietrich (Christine), Charles Laughton (Sir Wilfrid). 1h56.

Le célèbre avocat sir Wilfrid Robarts accepte d'assurer la défense de Leonard Vole accusé d'avoir assassiné sa maîtresse, la richissime Mrs French pour hériter de sa fortune, Vole prétend que sa femme Christine peut l'innocenter en témoignant qu'il était avec elle au moment du crime. Mais au cours du procès, Christine accuse son mari du meurtre de Mrs French..

   
1959 Certains l'aiment chaud
(Some like it hot). Avec : Marilyn Monroe (Sugar Kowalczyk), Tony Curtis (Joe/Josephine), Jack Lemmon (Jerry / Daphne). 1h45.

Chicago, 1929, Joe et Jerry, deux musiciens en chômage, assistent à un massacre entre deux bandes rivales de bootleggers. Le chef de la bande, Colombo-les-guêtres, veut éliminer à tout prix ces témoins gênants. Craignant pour leur vie, les deux hommes, travestis en " Daphné " et " Joséphine ", parviennent à se faire engager dans un orchestre féminin au départ d'une tournée pour la Floride...

   
1960 La garçonnière
(The appartment). Avec : Jack Lemmon (C. C. Baxter), Shirley MacLaine (Fran Kubelik), Fred MacMurray (Jeff D. Sheldrake). 2h05.

Baxter est l'un des nombreux employés de la "Sauvegarde", une importante compagnie d'assurance. Il prête régulièrement son appartement à quatre de ses supérieurs, Kirkeby, Dobisch, Vanderhof et Eichelberger, qui en profitent pour emmener leurs petites amies dans cette "garçonnière"...

   
1961 Un, deux, trois

(One , Two Three). Avec : James Cagney, Horst Buchholz, Pamela Tiffin, Arlene Francis, Liselotte Pulver.1h48.

Directeur pour l'Allemagne de la célèbre firme Coca-Cola, l'autoritaire C.P. MacNamara déploie tous ses efforts pour implanter la vente du produit de l'autre côté du rideau de fer. A ces soucis, s'ajoute celui de devoir chaperonner la fille du grand patron, Scarlett Hazeltine, venue séjourner à Berlin...

   
1963 Irma la douce

Avec : Jack Lemmon, Shirley MacLaine, Lou Jacobi, Bruce Yarnell, Herschel Bernardi. 2h20.

De toutes les filles qui font le trottoir de la rue Casanova, près des Halles, Irma la Douce, qui vit sous la tutelle d'Hippolyte, est bien plus belle. Ce " commerce " local prospère tranquillement grâce à la complaisance du commissaire du quartier, plutôt bon enfant. Mais tout bascule avec l'affectation de Nestor Patou, un sergent de ville qui est tout de suite horrifié par tant de désœuvrement et de décadence...

   
1964 Embrasse moi idiot

(Kiss me stupid). Avec : Dean Martin (Dino), Kim Novak (Polly), Ray Walston (Orville), Felicia Farr (Zelda), Cliff Osmond (Barney). 2h06.

Dino donne son dernier récital à Las Vegas. Finie la chanson de charme dont il est las et, à peine le rideau tombé, il part pour Hollywood, là où les caméras l'attendent, à bord de sa superbe Dual Ghia. En route il est obligé, à cause d'une stupide déviation, de faire un détour par une petite ville au cœur du Nevada, Climax. Le pompiste Barney Millsap, chez qui il remplit le réservoir de son bolide, le reconnaît tout de suite.

   
1966 La grande combine
(The fortune cookie). Avec : Jack Lemmon, Walter Matthau, Ron Rich, Cliff Osmond, Judi West, Sig Ruman. 2h05.

Harry Hinkle est caméraman de télévision. Ce dimanche, comme beaucoup d'autres, il couvre un match de football américain entre les Cleveland Browns et les Minnesota Vikings à l'aide de sa caméra portative qu'il manie avec un grand professionnalisme. Pourtant un événement va troubler la routine car "Boom Boom" Jackson, un demi-arrière noir de 120 kilos, fonce droit sur Harry, qui se retrouve à l'hôpital. Willie Gingrich, son beau-frère, connaît toutes les ficelles des assurances....

   
1970 La vie privée de Sherlock Holmes
(The private life of Sherlock Holmes). Avec : Robert Stephens (Sherlock Holmes), Colin Blakely (Docteur Watson), Christopher Lee (Mycroft Holmes) Geneviève Page (Gabrielle Valladon). 2h05.

Sherlock Holmes s'ennuie : cela fait plusieurs semaines qu'il n'a pas eu d'affaire à éclaircir. Son ami Watson essaie par tous les moyens de le divertir. Un soir, un cocher dépose au domicile de Holmes une femme qu'il vient de sauver de la noyade : Gabrielle Valadon prétend qu'on a voulu l'assassiner. Elle est à la recherche de son mari, un ingénieur, qui a disparu...

   
1972 Avanti !
Avec : Jack Lemmon (Wendell Armbruster, Jr.), Juliet Mills (Pamela Piggott), Clive Revill (Carlo Carlucci). 2h24.

Wendell Armbruster, Jr., le P.D.G. de 37 sociétés, doit interrompre sa partie de golf pour sauter dans un avion pour l'Italie : il vient d'apprendre la mort de son père dans un accident de voiture. Wendell Armbruster Senior venait tous les ans à Ischia, entre le 15 juillet et le 15 août, sous le prétexte d'y suivre une cure de bains de boue...

   
1974 Spécial première
(The front page). Avec : Jack Lemmon (Hildy Johnson), Walter Matthau (Walter Burns), Susan Sarandon (Peggy Grant). 1h45.

Chicago, juin 1929. Au grand désespoir de son rédacteur en chef Walter Burns, Hildy Johnson est sur le point de se marier avec une riche héritière de Baltimore, Peggy Grant. Avant de partir, il vient sabler l'événement avec ses confrères journalistes réunis dans la salle de presse de la prison de la ville où tous attendent le scoop de l'année : la pendaison, à l'aube, de Earl Williams, condamné pour le meurtre -accidentel - d'un policier...

   
1978 Fédora

Avec : William Holden (Barry Detweiler), Marthe Keller (Fedora), Hildegard Knef (La comtesse Sobryanski). 1h54

Fedora, grande star hollywoodienne désormais retirée en Europe, met fin à sa vie en se jetant sous un train. Lors de ses funérailles, le producteur Barry Detweiler se remémore sa dernière rencontre avec elle deux semaines auparavant à Corfou. Il s’était alors rendu sur l’île dans l’espoir de convaincre la célèbre actrice de revenir sur le devant de la scène, en la faisant jouer dans une adaptation d’Anna Karénine. Mais Fedora s’avère difficile à atteindre : elle vit recluse auprès de la vieille comtesse Sobryanski, du docteur Vando et de ses domestiques, lesquels la surveillent sans cesse...

   
1981 Buddy Buddy

Avec : Jack Lemmon (Victor Clooney), Walter Matthau (Trabucco), Paula Prentiss (Celia Clooney), Klaus Kinski (Docteur Hugo Zuckerbrot). 1h36.

Trabucco, un tueur à gages doit abattre un témoin gênant. Malheureusement pour lui, Victor Clooney, un homme en pleine dépression, croise son chemin.