John Barrymore version  de John S. Robertson
John Barrymore
version John S. Robertson (1920)
Fredric March
version de Rouben Mamoulian (1932)

Le mister Hyde créé par le docteur Jekyll, comme la créature de Frankenstein ou l'homme invisible, est un monstre créé par l'homme et appartient ainsi au genre fantastique, comme les films de fantômes, de vampires ou les créatures aux pouvoirs fantastiques, non créées par l'homme : les super héros.

L'origine de Mister Hyde remonte au livre du britannique Robert Louis Stevenson publié en 1886 : The Strange Case of Doctor Jekyll and Mister Hyde dans lequel l'excellent médecin Docteur Jekyll, un philanthrope obsédé par sa double personnalité, met au point une potion pour détruire son mauvais côté, mais c'est ce côté là qui, nuit après nuit, finalement prendra le dessus et le transformera en monstrueux Mister Hyde.

L'étrange cas du Docteur Jekyll et de Mister Hyde est devenu, à l'égal du Frankenstein, (1818) de Mary Shelley et du Dracula (1887) de Bram Stoker, l'un des mythes les plus populaires, mais aussi les plus galvaudés de l'épouvante, aussi bien littéraire que cinématographique.

Selon la légende, Robert Louis Stevenson l'aurait écrit durant l'été 1885, à la suite d'un cauchemar. En réalité, l'idée lui fut inspirée par un personnage authentique nommé William Brodie, un homme d'affaires considéré, membre du conseil de la ville d'Edimbourg le jour, qui dirigeait, la nuit, une bande de cambrioleurs. Démasqué, il fut pendu dans les années 1870.

Principales adaptations :
       
Mary Reilly Stephen Frears U. S. A. 1995
Docteur Jerry and mister Love Jerry Lewis U. S. A. 1963
Les deux visages du docteur Jekill Terence Fisher G. B. 1960
Le testament du docteur Cordelier Jean Renoir France 1959
Docteur Jekyll et Mister Hyde Victor Fleming U. S. A. 1941
Docteur Jekyll et Mister Hyde Rouben Mamoulian U. S. A. 1932
Le crime du docteur Warren Friedrich Wilhelm Murnau Allemagne 1920
Docteur Jekyll et Mister Hyde John S. Robertson U. S. A. 1920

 

L'adaptation la plus célèbre : celle de Victor Fleming (1941) avec Spencer Tracy

On comptera également en marge, celles de Louis Hayward (1951) dans une curieuse variante inédite en France (son of dr. Jekyll), de Jean-Louis Barrault (1961) et de Jerry Lewis (1963). A noter que Boris Karloff incarna une fois le Dr. Jekyll et Mr. Hyde face aux Deux Nigauds (Abbott et Costello) en 1953 (maquillage de Bud Westmore).

Il est des adaptations fidèles qui s'astreignent à retranscrire l'esprit du livre, mais prennent d'autres libertés comme de changer les noms des personnages : ce fut le cas notamment dès 1920 du Crime du docteur Warren (Der Januskopf) de Murnau : le docteur y est appelé Warren et son double maléfique O'Connor. De même, en 1959, Jean Renoir dans Le testament du docteur Cordelier baptisera son docteur, Cordelier, et la créature, Mr. Opale.

D'autres libertés concernent la métamorphose même du personnage. Celle, par exemple, d'un docteur Jekyll vieillard en jeune homme séduisant et pervers : c'est le cas de la version de Terence Fisher (1960) et de celle de Jerry Lewis (1963) qui apparentent le thème au mythe de Faust. Telle aussi la transformation du docteur Jekyll en femme : en 1971, Ralph Bates devient sa "soeur" Martine Beswick (mais il y avait déjà eu un Dr. Jekyll féminin en 1915). On compte également un Dr. Jekyll de race noire qui se transforme en homme blanc dans Dr. Black et Mr Hyde de William Crain (1976). Signalons enfin que l'Américain Lucius Henderson dès 1911, puis le russe Alexandre Orloff, en 1986, auront l'idée de faire jouer Jekyll et Hyde par deux comédiens différents.


Parmi les premières adaptations muettes (une ou deux bobines), on compte aux Etats-Unis celles d'Otis Turner (1908), de Sidney Olcott (1908), de Lucius Henderson (1911), de Herbert Brenon (1913), de Howell Hansell et Arthur Hotaling (Horrible Hyde, 1915) et de Charles Gaskill (Miss Jekyll and madame Hyde, 1915) - le premier changement de sexe du personnage. Il y eut également une version danoise de Viggo Larsen, L'invention fatale (Den Skaebnesvangre Opfindelse, 1910) et deux anglaises, la première de A. Wrench en 1910 (The duality of man) et la seconde de Charles Urban en 1913.

Enfin, les principaux de Jekyll et Hyde de la télévision ont été successivement incarnés par Jack Palance (1968) dirigé par Charles Jarrott (prod. USA-GB.), Kirk Douglas (1973) dans une version musicale de David Winters, David Hemmings (1980) sous la direction d'Alastair Reid (GB) et Michael Caine (1990) sous celle de David Wickes (GB).


Les dessins animés ne furent pas en reste puisque l'on rencontre Jekyll et Hyde chez Walt Disney - Mickey's gala premiere (1933) -, chez Mammy Davis - Mighty mouse meet Jekyll and Hyde cat (1944) -, William Hanna & Joseph Barbera - Un souriceau du tonnerre (Dr. Jekyll and Mr. Mouse, 1947) avec Tom & Jerry -, et Fritz Freleng - Dr. Jekyll's Hide (1954) avec Tweety (Titi) et Sylvester (Gros minet).

Le cinéma muet engendra également les premières parodies, celle d'André Deed produite en Italie, Les trois flacons de Gribouille (I Tre Fiaschidi di Cretinetti, 1910), celle d'Hank Mann, Burlesque on Dr. Jekyll and Mr. Hyde (1920), celle de Charlie Joy, When Quackel did Hyde (1920), et celle de Stan Laurel, Sauce piquante (Dr. Pyckle and Mr. Pride, 1925) de Percy Pembroke.

Plus près de nous, outre la version de Jerry Lewis, il existe d'autres parodies par Lance Comfort (1959), Jerry Belson (1983), sans oublier Dr. Heckyl and Mr. Hype (1980) produit par Roger Corman dont le générique présentait "ses excuses à Mr Stevenson".

Certains films comportent des séquences faisant une allusion évidente à l'oeuvre de Stevenson, ou se fondent sur des scnéarios qui se réfèrent directement au thème sans qu'il en soit fait mention. Dans la première catégorie, les principaux sont Sing, Baby, sing (Sidney Lanfield, 1936) avec les Ritz Brothers (une séquence), Deux têtes folles (Paris when It Sizzles, 1964) de Richard Quine (une séquence avec Mel Ferrer), Mas Monster party (1967) de Jules Bass (une séquence). Tandis que Le chevalier de la nuit de Robert Darène (1953, France) et Crime au musée des horreurs (Horror of the Black Museum, 1959, G.-B.) d'Arthur Crabtree, proposent, tous deux, une explication fantastique à la transformation d'un personnage en criminel.

Parmi les séquelles qui se réfèrent encore au thème, il faut compter les deux films d'Eddie Murphy Le professeur Foldingue de Tom Shadyac (1996) et sa suite, La famille Foldingue de Peter Segal (1999), qui s'inspirent de l'adaptation très libre de Jerry Lewis. Enfin, comme ultime variation intéressante, d'après un roman de Valerie Martin, Stephen Frears imagine le drame d'une jeune servante, Mary Reilly (1995), amoureuse du Dr. Jekyll et découvrant le terrible secret de son maître.

Enfin, le sujet a également donné lieu à trois films X tournés en 1972, 1981 et 1988.


1920
DR JEKYLL ET MR. HYDE (John S. Robertson)
DR JEKYLL AND MR. HYDE (Charles J. Hayden)
LA TETE DE JANUS (Der Januskopf, Friedrich Wilhelm Murnau, Allemagne).
1932 DR JEKYLL ET MR. HYDE (Rouben Mamoulian).
1941 DR JEKYLL ET MR. HYDE (Victor Fleming).
1951 EL EXTRANO CASO DEL OMBRE Y LA BESTIA (Mario Soffici, Argentine).
1951 THE SON OF DR. JEKYLL (Seymour Friedman).
1953 SHADA KALO (Amal Bose, Inde) - DEUX NIGAUDS CONTRE LE DR. JEKYLL (Abbott and Costello meet Dr. JEkyll and Mr. Hyde, Charles Lamont).
1957 DAUGHTER OF DR. JEKYLL (Edgar G. Ulmer).
1959 THE UGLY DUCKLING (Lance Comfort, Grande-Bretagne) - LE TESTAMENT DU DOCTEUR CORDELIER (Jean Renoir, France)
1960 IL MIO AMICO JEKYLL (Marino Girolami, Italie) - LSE DEUX FACES DU DOCTEUR JEKYLL (The Two Faces of Doctor Jekyll, Terence Fisher, G.-B.).
1963 DOCTEUR JERRY ET MISTER LOVE (The Nutty Professor, Jerry Lewis).
1964 LES MAÎTRESSES DU DOCTEUR JEKYLL (Der Gelierten der Dr. Jekyll / El Secreto del Dr. Orloff, Jeff Franck - Jesus Franco -, Allemagne / Espagne) - DOTTOR JEKYLL (Franco Andrei, Italie).
1968 PACTO DIABOLICO (Jaime Salvador, Mexique).
1971 DR. SEXUAL AND MR. HYDE (Anthony Brzezinski) - EL HOMBRE Y EL MONSTRUO (Rakel Beledon, Mexique) - JE SUIS UN MONSTRE (I Monster, Stephen Weeks, G.-B.) - DR JEKYLL Y EL HOMBRE LOBO (Leon Klimovsky, Espagne A.
1972 LA VIE INTIME DU DR. JEKYLL (The Adult Version of Jekyll and Hyde, B. Ron Elliott & L. Ray Monde) - THE MAN WITH TWO HEADS (Andy Milligan, Grande-Bretagne).
1976 DR. BLACK AND MR. HYDE (William Crain).
1979 DOTTOR JEKYLL E GENTILE SIGNORA (Steno - Stefano Vanzina-, Italie).
1980 DR HECKYL AND MR. HYPE (Charles B. Griffith).
1981 DR. JEKYLL ET LES FEMMES (Walerian Borowczyk, France) B.
1982 DR. JEKYLL'S DUNGEON OF DEATH (James Woods) - JEKYLL AND HYDE... TOGETHER AGAIN (Jerry Belson) C.
1986 STRANNAYA ISTORIYA DOKTORA DJEKILA I MISTER HAÏDA (Alexandre Orlov, URSS).
1988 DR. JEKYLL ET MR. HYDE (Edge of Sanity, Gérard Kikoïne, France-USA).
1995 MARY REILLY (id., Stephen Frears) - DR. JEKYLL ET MS. HYDE (Dr. Jekyll and Ms. Hyde, Daivd Price) D.