Les trois mousquetaires, (Richard Lester, 1973)
La reine Margot, Patrice Chéreau, 1994

Alexandre Dumas Davy de La Pailleterie nait le 24 juillet 1802 à Villers-Cotterêts (Aisne). Son père, général mulâtre originaire de Saint-Domingue, a fait une brillante carrière dans les armes. Cherchant sa voie, le jeune Alexandre découvre le théâtre et quitte sa province en 1822. À Paris, sa calligraphie exceptionnelle lui vaut d’être engagé comme clerc de notaire

Il se lance d'abord dans l’écriture théâtrale : notamment La chasse et l’amour (1824), son premier succès, Henri III et sa cour (1829), un drame historique présenté à la Comédie française, puis Antony (1831), un drame romantique. S’ouvre alors une période de collaborations, de pièces refaites ou récrites : Teresa (1832), La Tour de Nesle (1832), etc. Un nouveau grand succès marque la création de Kean ou Désordre et génie (1836), évocation du grand tragédien anglais.

La première époque, marquée par le théâtre, s’achève pour laisser place à une époque de maturité, dévolue au roman. Dumas engage un "nègre", Auguste Maquet, qui lui sert de documentaliste et de pré-rédacteur. Ensemble, ils s’attellent à la rédaction d’un cycle de romans-feuilletons écrits à partir des faux mémoires de d’Artagnan. Les trois mousquetaires (1844) précéderont ainsi Vingt ans après (1845) et Le Vicomte de Bragelonne (1848-1850).

Les deux auteurs donnent ensuite une autre trilogie située lors des guerres de Religion (La Reine Margot, La Dame de Monsoreau et Les Quarante-Cinq), puis une série de romans qui compte notamment Le Chevalier de Maison Rouge (1845-1846) et Mémoires d’un médecin. Joseph Balsamo (1846-1848). Le Comte de Monte-Cristo (1844-1845) est également le fruit d’une collaboration qui se soldera, en 1848, par un procès retentissant.

Durant cette période, Dumas devient un personnage voyant ; il affiche avec ostentation un train de vie luxueux et fait construire le château de Monte-Cristo à Port-Marly (Yvelines). Quelques revers de fortune et le désir d’échapper au nouveau régime le forcent bientôt à l’exil à Bruxelles, en 1851. Il y commence la rédaction de ses Mémoires, qui paraîtront dans “Le Mousquetaire” (1854-1855), un journal qu’il fonde à son retour à Paris. Tout en publiant beaucoup, Dumas se lance dans un grand périple : Russie, Italie, Allemagne, Autriche, etc. Après une lente agonie de deux mois, il rend son dernier soupir à Dieppe, en 1870, chez son fils.

Source :

 

Top 10 des adaptations par odre chronologique

La reine Margot Patrice Chéreau France
1994
On l'appelait Milady Richard Lester U.S.A.
1974
Les trois mousquetaires Richard Lester U.S.A.
1973
La tulipe noire Christan-Jaque France
1963
Le comte de Monte-Cristo Robert Vernay France
1954
Les trois mousquetaires George Sidney U.S.A.
1948
Le comte de Monte-Cristo Robert Vernay France
1943
Le masque de fer Allan Dwan U.S.A.
1929
L'étroit mousquetaire Max Linder France
1922
Les trois mousquetaires Fred Niblo U.S.A.
1921


Le cinéma va très tôt s’emparer de Dumas, la première bande recensée étant FENCING CONTEST FROM “THE THREE MUSKETEERS” (1898). Avec une grande constance d’une décennie à l’autre, “Les Trois Mousquetaires” vont d’ailleurs avoir la préférence des cinéastes. D’Artagnan aura notamment les traits de Douglas Fairbanks (1921), Gene Kelly (1948), Georges Marchal (1953), Gérard Barray (1961), Michael York (1974). Le trio de fines lames va également donner naissance à pléthore de parodies (L’ÉTROIT MOUSQUETAIRE de et avec Max Linder), suites (LA FILLE DE D’ARTAGNAN de Bertrand Tavernier, avec Philippe Noiret en D’Artagnan vieillissant) ou aventures apocryphes (CYRANO ET D’ARTAGNAN d’Abel Gance, avec Jean-Pierre Cassel).


L’autre grande œuvre de Dumas à avoir régulièrement les faveurs de l’adaptation depuis 1908 est Le Comte de Monte-Cristo. Le célèbre bagnard sera tour à tour interprété par Léon Mathot (1917), Jean Angelo (1929), Robert Donat (1934), Pierre Richard-Willm (1943), Jean Marais (1954), Louis Jourdan (1961), Guy Pearce (2002), pour ne citer que les plus célèbres. Preuve de l’universalité de l’œuvre, le roman a aussi fait l’objet d’adaptations « exotiques » en Égypte (1950), au Mexique (1954), en Turquie (1965) et même en Corée (1968).

L’œuvre a également trouvé un prolongement dans des aventures apocryphes, telles que Le fils de Monte-Cristo de Rowland V. Lee (1940) ou La femme de Monte-Cristo d’Edgar G. Ulmer (1946).

 



Les oeuvres de Dumas et leurs adaptations

L'oeuvre d'Alexandre Dumas comportant plus d'une centaine d'oeuvres, nous n'indiquons ici que les plus importantes et celles qui ont été reprises par le cinéma.

Théâtre


1829 : Henri III et sa cour
1831 : Antony
1831 : Charles VII
1832 : La Tour de Nesle
1832 : Catherine Howard
1834 : Don Juan de Marana ou La chute d'un ange
1836 : Kean

 

Romans

1838 : Le capitaine Paul
1840 : Les aventures de John Davis
1843 : Le chevalier d'Harmenthal
1843 : Georges
1844 : Amaury
1844 : Les Frères Corses
1844 : Les trois mousquetaires
1845 : Vingt ans après
1845 : Le Chevalier de Maison-Rouge
1845 : Comte de Monte-Cristo
1845 : La Reine Margot
1846 : Joseph Balsamo
1846 : La Dame de Monsoreau
1848 : Le vicomte de Bragelonne
1849 : Le collier de la Reine
1850 : La tulipe noire
1850 : Urbain Grandier
1854 : Les Mohicans de Paris
1855 : Le Gentilhomme de la Montagne (El Salteador)
1857 : Les Compagnons de Jéhu

 

Théâtre


Antony
1831

1915 : Emilio Graziani-Walter, Italie. Il bastardo

1948 : Pierre Billon, Ruy Blas. 1h38. Avec : Jean Marais (Ruy Bas, Zafari), Danielle Darieux (la reine Maria de Neubourg), Gabrielle Dorziat (la duchesse d'Albuquerque), Marcel Herrand (Don Salluste).

 


La Tour de Nesle
1832

Chaque nuit, la reine Marguerite de Bourgogne et ses deux sœurs se donnent à des gentilshommes, attirés à la Tour de Nesle par les soins d'une jolie rabatteuse. Au matin, les amants comblés sont égorgés par des sbires à la solde de la reine, qui espère ainsi cacher ses orgies. Buridan, un ancien page de la reine, et Philippe d'Aulnay sont parmi les élus d'un soir. Le rendez-vous sera fatal au second, qui sera tué, comme ses prédécesseurs, tandis que Buridan parvient à s'échapper. Il menace la reine de tout révéler au frère de Philippe, Gaultier d'Aulnay, et se fait nommer premier ministre. Il fut, en fait, le premier amour de la reine, et lui rappelle le meurtre qu'elle fit perpétrer autrefois sur la personne de leurs deux enfants adultérins. Pour punir ce crime, il suscite contre elle la vengeance de Gaultier, qui est assassiné par les hommes de Marguerite. C'est alors que le couple maudit découvre, grâce à la présence de tatouages, que Philippe et Gaultier étaient, en réalité, leurs enfants, épargnés jadis par le bourreau. La mère criminelle sombre dans la folie, au moment où les gardes royaux viennent procéder à son arrestation.


1909 LA TOUR DE NESLE (prod. Le Film d’Art, France).
1910 MARGUERITA DI BORGOGNA (prod. Film d’Arte Italiana, Italie).
1913 LA TOUR DE NESLE (Albert Capellani, France).
1925 LA TORRE DI NESLE (Febo Mari, Italie).
1937 LA TOUR DE NESLE (Gaston Roudès, France).
1946 ANATOLE À LA TOUR DE NESLE (Dubout, France, c.m.).
1954 LA TOUR DE NESLE (Abel Gance, France-Italie)
1968 LA TOUR DE NESLE (François Legrand, France-Allemagne-Italie).

 


Kean
1836


1912 KEAN - SKUESPILLEREN OG PRINSEN (Holger Rasmussen, Danemark).
1913 WAHNSINN UND GENIE (KEAN) (Prod. Film-Industrie GmbH, Allem.).
1916 KEAN, OVVERO GENIO E SREGOLATEZZA (Armando Brunero, Italie).
1919 LEICHTSINN UND LEBEWELT (Friedrich Zelnick, Allemagne).
1921 KEAN (Rudolph Biebrach, Allemagne) - A STAGE ROMANCE (Herbert Brenon, USA).
1923 KEAN ou DÉSORDRE ET GÉNIE (Alexandre Volkoff, France).
1929 L’ÉTERNELLE IDOLE (Der Mann, der nicht liebt, Guido Brignone, Allemagne) - THE ROYAL BOX / DIE KÖNIGSLOGE (Bryan Foy, USA-Allemagne).
1940 KEAN, GENIO E SREGOLATEZZA (Guido Brignone, Italie).
1956 KEAN (Kean, genio e sregolarezza, Vittorio Gassman, Italie).

 

 

Romans

 


Le Chevalier d’Harmental
1843

1927 EL CONDE DE MARAVILLAS (José Buchs, Espagne)

 


Les Frères Corses
1844

1898 THE CORSICAN BROTHERS (George Albert Smith, Grande-Bretagne).
1902 THE CORSICAN BROTHERS (Dicky Winslow, Grande-Bretagne).
1908 THE CORSICAN BROTHERS (Prod. Cameraphone Film, USA) - ÂMES CORSES (Victorin Jasset, France).
1912 THE CORSICAN BROTHERS (Oscar Apfel, J. Searle Dawley, USA).
1915 THE CORSICAN BROTHERS (George A. Lessey, USA).
1917 LES FRÈRES CORSES (André Antoine, France).
1920 THE CORSICAN BROTHERS / THE HONOR OF THE FAMILY (Colin Campbell, USA).
1941 VENDETTA (The Corsican Brothers, Gregory Ratoff, USA).
1945 CAMINO DE SACRAMENTO (Chano Urueta, Mexique).
1953 LE RETOUR DES FRÈRES CORSES (Bandits of Corsica, Ray Nazarro, USA).
1954 LOS HERMANOS CORSOS (Leo Fleider, Argentine).
1961 LES FRÈRES CORSES (I Fratelli corsi, Anton Giulio Majano, Italie-France) A.
1964 ISIMSIZ KAHRAMANLAR (Semih Evin, Turquie).
1969 COMMENCEZ LA RÉVOLUTION SANS NOUS (Start the Revolution Without Me, Bud Yorkin, USA).
1984 CHEECH & CHONG’S THE CORSICAN BROTHERS (Thomas Chong, USA).


Les Trois Mousquetaires
1844

I. L'Arrivée à Paris

Le premier lundi du mois d'avril 1625, le bourg de Meung voit le jeune d'Artagnan, cadet de Gascogne en route vers Paris pour entrer dans la compagnie des mousquetaires, se faire humilier par deux inconnus, dont il ignore qu'ils sont agents du cardinal de Richelieu : Rochefort et Milady de Winter. Rochefort lui dérobe la lettre de recommandation écrite par son père à l’intention de M. de Tréville, capitaine des mousquetaires du Roi. À Paris, d’Artagnan se présente quand même à M. de Tréville, qui ne peut lui promettre une place dans sa compagnie. En sortant de l'hôtel, alors qu'il cherche à rattraper Rochefort, d'Artagnan provoque, bien malgré lui, les trois mousquetaires en duel, en heurtant l'épaule blessée d'Athos, en se prenant les pieds dans le manteau de Porthos et en ramassant un mouchoir compromettant d'Aramis.

Mais les duels sont interdits. Trop heureux de prendre en défaut les mousquetaires du roi, les gardes du Cardinal Richelieu interviennent alors que d'Artagnan s'apprête à croiser le fer. Les mousquetaires refusent de rendre les armes et d'Artagnan se range alors du côté de ses anciens adversaires pour leur prêter main-forte. Après un rude combat où les gardes du Cardinal sont défaits, les quatre jeunes gens se jurent amitié. Reçus par Louis XIII, d'Artagnan se voit offrir 40 pistoles de la main du roi ; il entre comme cadet dans la garde de M. des Essarts.

II. Les Ferrets de la Reine

Le jeune homme s'éprend de l'épouse de son propriétaire, Constance Bonacieux, lingère de la reine Anne d'Autriche, enlevée par Rochefort. La jeune femme, secourue par d'Artagnan, révèle à ce dernier que Richelieu cherche à compromettre la reine en dévoilant la relation amicale que celle-ci entretient avec le duc de Buckingham, favori du roi Charles Ier d'Angleterre. La reine, par l'intermédiaire de Constance, envoie d'Artagnan à Londres récupérer les ferrets qu'elle a imprudemment offerts au duc. En effet, poussé par le cardinal, le Roi a demandé à la reine de paraître avec ces ferrets au prochain Bal des Échevins. Pour être certain que la reine ne pourra obéir, Richelieu a chargé Milady de Winter de subtiliser deux des ferrets qui sont en possession de Buckingham. D’Artagnan part pour l'Angleterre avec ses compagnons et leurs laquais. Il laisse en chemin Porthos, aux prises avec un ivrogne, Aramis, blessé au bras, et enfin Athos, accusé d’être un faux-monnayeur. Il rejoint enfin l’Angleterre avec un laissez-passer volé au comte de Wardes (l'amant de Milady). Il voit le duc de Buckingham, qui accepte de lui donner les ferrets, et ordonne à son joailler personnel de fabriquer deux autres ferrets pour remplacer ceux volés par Milady. D’Artagnan retourne à Paris juste à temps pour sauver la reine.

III. Le Siège de la Rochelle

Mais Constance disparaît, enlevée sur ordre de Richelieu qui s'est assuré de la neutralité de son mari. D’Artagnan se met en quête de ses amis avant de partir à sa recherche. Il retrouve Porthos blessé à la cheville et dans son orgueil, Aramis prêt à rentrer dans les ordres (ce dont il le dissuade grâce à une lettre de Mme de Chevreuse), et enfin Athos encore enfermé dans une cave à vin. Ils rentrent à Paris où M. de Tréville leur apprend qu’ils doivent se préparer à rejoindre le siège de la Rochelle. M. de Tréville annonce à d’Artagnan que le Roi lui accordera une place chez les mousquetaires après le siège. Pendant ses préparatifs, d'Artagnan rencontre Milady et son beau-frère, Lord de Winter, qu’il provoque en duel. Vainqueur, d'Artagnan fait grâce deja Lord de Winter et obtient en échange une entrevue avec Milady, qu’il va courtiser. d'Artagnan obtient ses faveurs et découvre qu'elle est marquée d’une fleur de lys au fer rouge comme voleuse. Furieuse de se voir démasquée, Milady tente par deux fois de faire assassiner d'Artagnan.

À la Rochelle, Athos, Porthos et Aramis croisent le Cardinal à la nuit tombante et acceptent de l'escorter jusqu’à une auberge. Intrigués, les mousquetaires s'attardent et découvrent qu'il attend Milady, que Richelieu charge de tuer le duc de Buckingham ; en échange il lui donnera un blanc-seing pour assassiner d’Artagnan sans risquer la Bastille. Athos reconnaît en Milady son épouse répudiée, Charlotte Backson, et lui dérobe le blanc-seing.

IV. La Fin de Milady

Pour échapper à la surveillance des agents du Cardinal, les mousquetaires tentent une action héroïque en allant défendre un bastion avancé où ils se retrouvent seuls sous le feu de l'ennemi avec Grimaud, un de leurs laquais; une fois le gascon informé du danger qu'il court, ils décident d'écrire à Lord de Winter pour lui révéler la vérité sur Milady. Ensuite ils demanderont à la reine, par le biais de Mme de Chevreuse, où se trouve Constance Bonacieux. Leurs plans ainsi arrêtés dans le plus grand secret, les mousquetaires quittent le bastion et retournent au camp où ils sont accueillis en héros.

De retour en Angleterre, Milady est retenue prisonnière par son beau-frère. Elle séduit son geôlier, le convainc d'assassiner le duc de Buckingham, et retourne en France. Là, elle se réfugie dans le couvent des Carmélites où se cache également Constance. Découvrant les liens entre la jeune femme et d'Artagnan, elle la tue au moment même où celui-ci arrive en compagnie d'Athos, Porthos et Aramis. Aidés par lord de Winter et le bourreau de Lille - frères de deux anciennes victimes de Milady - les mousquetaires s'emparent de la meurtrière à Armentières et lui font un simulacre de procès. Le verdict est unanime : coupable, elle mérite la peine de mort. Les mousquetaires rentrent à Paris, où d’Artagnan est promu lieutenant par le Cardinal avec qui il se réconcilie. Il se bat en duel avec Rochefort et finit également par se réconcilier avec lui.

1898 : FENCING CONTEST FROM "THE THREE MUSKETEERS" (Mutoscope & Biograph, Grande-Bretagne).
1909 : Les trois mousquetaires (I Tre Moschettieri, Mario Caserini, Italie)
1909 : LE MOUSQUETAIRE DE LA REINE (Georges Méliès, France).
1912 : Les trois mousquetaires (André Calmettes, France)
1912 : THE THREE MUSKETEERS (Edward Laurillard, USA).
1913-1914 THE THREE MUSKETEERS / THE THREE GUARDSMEN (Charles V. Henkel, USA).
1916 : D’ARTAGNAN (Charles Swickard, USA).
1918 : I Tre Moschettierre, Ricardo Tolentino.
1921 : LES MOUSQUETAIRES DU ROI (The Three Musketeers, Fred Niblo, USA)
1921 : Les trois mousquetaires (Henri Diamant-Berger, France, serial en 12 épisodes).
1922 : Max Linder, The Three Must-Get-There, Avec : Max Linder (D'Artagnan), Frank Cooke (Louis XIII), Harry Mann (Buckingham). 0h55.

1932 : Les trois mousquetaires (Henri Diamant-Berger, France, 2 épisodes).
1935 Les trois mousquetaires (The Three Musketeers, Rowland V. Lee, USA).
1939 LES TROIS LOUF’QUETAIRES (The Three Musketeers, Allan Dwan, USA).
1943 Les trois mousquetaires (Los Tres Mosqueteros, Miguel M. Delgado, Mexique).
1948 Les trois mousquetaires ,The Three Musketeers, George Sidney, USA)
1949 LE FILS DE D’ARTAGNAN (Il Figlio di d’Artagnan, Riccardo Freda, Italie).
1953 Les trois mousquetaires (André Hunebelle, France-Italie)
1953 : LOS TRES MOSQUITEROS (Enrique Carreras, Argentine).
1954 LES QUATRE MOUSQUETAIRES (Gilles Margaritis, France, c.m.) - D’ARTAGNAN, CHEVALIER DE LA REINE (Il Cavaliere della Regina, Mauro
Bolognini, Italie).
1956 LES TROIS MOUSQUETAIRES… ET DEMI (Los Tres Mosqueteros… y medio, Gilberto Martinez Solares, Mexique).
1961 : Les trois mousquetaires (Bernard Borderie, France-Italie).
1962 LE SECRET DE D’ARTAGNAN (Il Colpo segreto di D’Artagnan, Siro Marcellini, Italie)
1962 :- ZORRO ET LES TROIS MOUSQUETAIRES (Zorro e i Tre Moschettieri, Luigi Capuano, Italie)
1962 : CYRANO ET D’ARTAGNAN (Abel Gance, France-Italie-Espagne).
1963 LE QUATRIÈME MOUSQUETAIRE (I Quattro Moschettieri, Carlo Ludovico Bragaglia, Italie) - LA REVANCHE DE D’ARTAGNAN (D’Artagnan contro i tre moschettieri, Fulvio Tului, Italie) - LES QUATRE MOUSQUETAIRES (I Quattro Moschettieri, Carlo Ludovico Bragaglia, Italie).
1971 LES EXPLOITS AMOUREUX DES TROIS MOUSQUETAIRES (Die Sex-Abenteuer der drei Musketiere, Michael Thomas, Allemagne-Suisse).
1972 ÜÇ SILAHSÖRLERIN INTIKAMI (Çetin Inanç, Turquie).
1973 LI CHIAMAVANO I TRE MOSCHETTIERI… INVECE ERANO QUATTRO (Silvio Amadio, Italie).
1973 : Richard Lester : The Three Musketeers. 1h45. Avec : Michael York (D'Artagnan), Oliver Reed (Athos), Raquel Welch (Constance de Bonancieux), Richard Chamberlain (Aramis), Frank Finlay (Porthos), Christopher Lee (Rochefort), Geraldine Chaplin (Anne d'Autriche), Jean-Pierre Cassel (Louis XIII).


Adaptation des parties I et II des Trois Mousquetaires de Dumas dont la suite sera racontée dans The Four Musketeers (On l'appelait Milady), l'année suivante.

1974 : Richard Lester : The Four Musketeers. 1h47. Avec : Oliver Reed (Athos), Raquel Welch (Constance de Bonancieux), Richard Chamberlain (Aramis), Michael York (D'Artagnan), Frank Finlay (Porthos), Christopher Lee (Rochefort), Geraldine Chaplin (la Reine Anne d'Autriche), Faye Dunaway (Milady de Winter). 1h48.

1974 LES QUATRE CHARLOTS MOUSQUETAIRES (André Hunebelle, France).
1983 LA LOCA HISTORIA DE LOS TRES MOSQUETEROS (Mariano Ozores, Espagne).
1984 LE FOU DU ROI (Yvan Chiffre, France).
1989 LE RETOUR DES MOUSQUETAIRES (The Return of the Musketeers, Richard Lester, Grande-Bretagne-France-Espagne)
1992 THE EROTIC ADVENTURES OF THE THREE MUSKETEERS (Norman Apstein, USA).
1993 LES TROIS MOUSQUETAIRES (The Three Musketeers, Stephen Herek, USA).
2001 D’ARTAGNAN (id., Peter Hyams, USA) D.
2005 LES 3 MOUSQUETAIRES (The Three Musketeers, Janis Cimermanis, animation, Lettonie/Danemark).

 


Vingt ans après
1845

En 1648, il y a bien longtemps que les quatre amis ne se sont pas revus. La Fronde menace: d’Artagnan et Porthos sont, sur le conseil de Rochefort (qui n’en est pas moins frondeur) recrutés par le cardinal Mazarin, tandis qu’Aramis et Athos rejoignent les rangs des rebelles. Les deux premiers tentent vainement d’empêcher l’évasion du duc de Beaufort, à laquelle participent les deux derniers. Ceci ne les empêche pas de se jurer une amitié éternelle. Ils se retrouvent dans des camps opposés pendant la guerre civile anglaise: d’Artagnan et Porthos sont envoyés par Mazarin porter un message à Cromwell, alors qu’Aramis et Athos sont appelés par Lord de Winter au secours du roi Charles 1er. Tous doivent s’unir pour affronter le bras droit de Cromwell: Mordaunt, fils de Milady, qui a entrepris de châtier les assassins de sa mère, et qui a déjà tué le bourreau et de Winter. Les quatre amis tentent vainement de sauver Charles 1er, que Mordaunt exécute de sa main. Leur dernier affrontement se déroule en mer, Mordaunt étant finalement poignardé par Athos (ils n’ont pas de bol, dans cette famille). Le quatuor rentre en France où d’Artagnan et Porthos sont, en punition de leur escapade, emprisonnés par Mazarin. Ils s’évadent en enlevant le cardinal, auquel les quatre extorquent la signature de la paix de Rueil, plus quelques avantages personnels. Lors d’un dernier combat contre les frondeurs, d’Artagnan est contraint de tuer Rochefort, tandis que Porthos assomme cette canaille de Bonacieux.

1922 : Henri Diamant-Berger, Vingt ans après (France, serial en 10 épisodes).

1989 : Richard Lester : The Return of the Musketeers. Avec : Michael York (D'Artagnan), Oliver Reed (Athos), Frank Finlay (Porthos), C. Thomas Howell (Raoul), Kim Cattrall (Justine de Winter), Geraldine Chaplin (la Reine Anne), Roy Kinnear (Planchet), Christopher Lee (Rochefort), Richard Chamberlain (Aramis). 1h43.

 


Le Chevalier de Maison-Rouge
1845

1912 LE CHEVALIER DE MAISON ROUGE (Albert Capellani, France).
1914 THE REIGN OF TERROR (Frederic Wolff, USA).
1953 LE PRINCE AU MASQUE ROUGE (Il Cavaliere di Maison Rouge, Vittorio Cottafavi, Italie).
1965 LE CHEVALIER À LA ROSE ROUGE (Rose rosse per Angelica, Steno, France/ Espagne/Italie).

 


Le Comte de Monte-Cristo
1845

1ère époque : Edmond Dantès. A Marseille, en 1815, Edmond Dantès, un jeune matelot, va épouser Mercedès. Mais il est accusé - anonyment - de menées bonapartistes par Fernand, amoureux de sa fiancée, et par Caderousse, qui convoite son poste de chef d'équipage. Condamné par M. de Villefort, qui le sait innocent, Dantès va passer vingt ans au Château d'If avant de s'évader avec la complicité d'un compagnon de cellule, l'abbé Faria. Celui-ci a révélé à son ami l'existence d'un trésor sur l'ilôt de Monte-Cristo où le fugitif se rend, guidé par un contrebandier, Bertuccio, qui ne le quittera plus. Riche, Edmond revient en France où, déguisé en prêtre, il découvre l'identité de ceux qui l'ont trahi : Caderousse - au bagne pour avoir assassiné le bijoutier Joannès - et sa femme, La Carconte; Villefort, maintenant à Paris, Femand, devenu comte de Mortcerf et mari de Mercedès. Dantès va se venger... 2e époque : Le châtiment. Se faisant passer pour le comte de Monte-Cristo, Edmond s'introduit dans la haute société parisienne avec sa compagne Haydée qu'il a sauvée, dans un pays lointain, de l'esclavage. La jeune femme a reconnu en Mortcerf l'officier qui l'a fait vendre comme esclave. Confondu par Dantès, Fernand se suicide. Puis Monte-Cristo manipule deux ex-bagnards, Caderousse et un certain Benedetto, enfant naturel et caché de Villefort, de telle sorte que le second assassine le premier. Benedetto est traduit devant un tribunal que préside son père... Face à ce fils maudit, Villefort meurt terrassé par l'émotion. Monte-Cristo est provoqué en duel par Albert de Mortcerf, qui veut venger son père, Fernand, Mercedès supplie son ancien fiancé d'épargner son enfant : elle ignorait tout du complot ourdi contre Edmond par son mari. Le comte, apaisé, quitte la France avec Haydée.

1908 LE COMTE DE MONTE-CRISTO (Monte Cristo / The Count of Monte Cristo, Francis Boggs, USA) - IL CONTE DI MONTECRISTO (Luigi Maggi, Italie).
1910 COUNT OF MONTE CRISTO (Challenge Films, USA).
1911 THE COUNT OF MONTE CRISTO (Powers Picture Plays, USA).
1912 MONTE CRISTO / THE COUNT OF MONTE CRISTO (Colin Campbell, USA), d’après Dumas et Frédéric Gaillardet.
1913 LE COMTE DE MONTE CRISTO (The Count of Monte Cristo, Edwin S. Porter, Joseph Golden), d’après Dumas et Charles Fechter.
1917 LE COMTE DE MONTE CRISTO (Henri Pouctal).
1918 LA MAIN DU MORT / LES NOUVELLES AVENTURES DE MONTE-CRISTO (La Mano del defunto, Mario Ceccatelli, Italie).
1919 DIE ERBIN DES GRAFEN VON MONTE CRISTO (Friedrich Zelnik, All.).
1921 LE FILS DE MONTE-CRISTO (Die Totenhand des Grafen von Monte Cristo, Hans Otto Löwenstein, Autriche).
1922 MONTE CRISTO (Emmett J. Flynn, USA).
1928 MONTE-CRISTO (Henri Fescourt, Fr.).
1929 DER MONTE CRISTO VON PRAG (Hans Otto Löwenstein, Autriche/Tchécos.).
1934 LE COMTE DE MONTE CRISTO (The Count of Monte-Cristo, R. V. Lee, USA).
1940 LE FILS DE MONTE-CRISTO (The Son of Monte-Cristo, R. V. Lee, USA).
1941 EL CONDE DE MONTECRISTO (Chano Urueta, Mexique).
1942 IL CONTE DE MONTE CRISTO (Ferrucio Cerio, Ital.).


1943 : Robert Vernay, Le comte de Monte-Cristo, 1ère époque : Edmond Dantès. Avec : Pierre Richard-Willm (Edmond Dantès, Le comte de Monte Cristo), Michèle Alfa (Mercédès), Aimé Clariond (Monsieur de Villefort), Marcel Herrand (Bertuccio), Alexandre Rignault (Caderousse), Ermete Zacconi (L'abbé Faria). 1h35.
1943 : Robert Vernay, Le comte de Monte-Cristo, 2e époque : Le châtiment. Avec : Pierre Richard-Willm (Edmond Dantès, Le comte de Monte Cristo), Lise Delamare (Haydée), Michèle Alfa (Mercédès), Aimé Clariond (Monsieur de Villefort), Marcel Herrand (Bertuccio), Alexandre Rignault (Caderousse). 1h30.


1946 LE RETOUR DE MONTE-CRISTO (The Return of Monte Cristo, Henry Levin, USA)
1946 LA FEMME DE MONTE-CRISTO (The Wife of Monte Cristo, Edgar G. Ulmer, USA).
1948 LE SECRET DE MONTE-CRISTO (Albert Valentin, France).
1949 THE TREASURE OF MONTE CRISTO (William Berke, USA).
1950 EMIR AL-INTIQÂM (Henry Barakât, Égypte) - MARIA MONTECRISTO (Luis Cesar Amadori, Mexique).
1951 THE SWORD OF MONTE CRISTO (Maurice Geraghty, USA) - L’ÉPÉE DE MONTE-CRISTO (Mask of the Avenger, Phil Karlson, USA).
1952 EL CONDE DE MONTECRISTO (Léon Klimovsky, Argentine/Mexique) - SWORD OF VENUS (Harold Daniels, USA).

1954 : Robert Vernay, Le comte de Monte-Cristo. Avec : Jean Marais (Edmond Dantès / le Comte de Monte-Cristo), Lia Amanda (Mercédes), Julien Bertheau (Napoléon 1er), André Brunot (M. Morel), Jacques Castelot (Gérard de Villefort). 3h03.


1954 EL VIZCONDE DE MONTECRISTO (Gilberto Martinez Solares, Mexique).
1961 LE SECRET DE MONTE-CRISTO (The Treasure of Monte Cristo, Robert S. Baker et Monty Berman, GB).
1963 LE COMTE DE MONTE-CRISTO (Claude Autant-Lara, France/Italie).
1965 GÜNESE GIDEN YOL (Halit Refig, Turquie).
1968 AMGUL WANG (Chuoi Inhyun, Corée du Sud) - SOUS LE SIGNE DE MONTE-CRISTO (André Hunebelle, Fr./Ital.).
1989 OUZNIK ZAMKA IF (Georgij Youngvald-Khilkévitch, URSS/France).
2002 LA VENGEANCE DE MONTE CRISTO (The Count of Monte Cristo, Kevin Reynolds, USA).

 


La Reine Margot
1845

Catherine de Médicis règne, toute puissante, sur la France que gouverne tant bien que mal Charles IX, et sur ses enfants : ses fils, Charles évidemment, Henri duc d'Anjou, François duc d'Alençon, et sa fille Marguerite. Le roman s'ouvre sur le mariage de Marguerite de Valois, surnommée Margot, et Henri de Bourbon, roi de Navarre. Ce mariage entre une catholique et un protestant est destiné à ramener la paix dans le royaume. Mais Catherine et le roi Charles IX se préparent dans l'ombre à mater le parti protestant. Les frères de Charles complotent également pour prendre sa place et Henri de Navarre ne songe qu'à défendre sa vie. Intrigues, alliances, complots, trahisons vont se succéder tandis que Margot entretient une tendre liaison avec un gentilhomme protestant, La Mole. Commence alors une lutte âpre et sans merci entre les deux camps, dont le point d'orgue sera le massacre de la Saint-Barthélémy. Charles IX, roi fantasque, d'une méfiance maladive, et perpétuellement sous l'influence de sa mère, finit par se prendre réellement d'amitié pour son beau-frère Henri (le futur Henri IV), au grand dam de Catherine de Médicis. Après bien des événements tragiques, Charles IX succombe à un mystérieux empoisonnement et meurt sans pouvoir assurer le trône à Henri de Navarre. C'est donc le duc d'Anjou, qui entre temps a été sacré roi de Pologne, qui revient en France pour prendre la succession de son frère, sous le nom d'Henri III. Quant à Margot, elle ne peut sauver son amant, que l'on accuse de la mort du roi, et doit fuir sur les terres de son époux, qu'elle n'a jamais cessé de soutenir.

 

1910 LA REINE MARGOT (Camille de Morlhon, France).
1914 LA REINE MARGOT (Henri Desfontaines, France).
1924 HENRY, KING OF NAVARRE (Maurice Elvey, Grande-Bretagne), d’après la pièce de Lewis Waller et le roman de Dumas.
1954 LA REINE MARGOT (Jean Dréville, France).
1994 : Patrice Chéreau, France-All.-It.). La reine Margot. Avec : Isabelle Adjani (la Reine Margot), Daniel Auteuil (Henri de Navarre), Jean-Hugues Anglade (Charles IX), Vincent Perez (La Môle), Virna Lisi (Catherine de Médicis), Dominique Blanc (Henriette de Nevers), Pascal Greggory (Anjou). 2h39.

 


Joseph Balsamo
1846

1910 CAGLIOSTRO (C. de Morlhon, France).
1912 LE PARAVENT DE CAGLIOSTRO (Segundo de Chomón, Espagne-France).
1917 MADAME DU BARRY (J. Gordon Edwards, USA) - KALIOSTRO / LZHEMASONY (Ladislas Starevitch, Russie).
1918 MASONY / VOL’NYE KAMENSHCHIKI (Ladislas Starevitch, Russie).
1920 DER GRAF VON CAGLIOSTRO (Reinhold Schünzel, Allemagne-Autriche).
1922 L’UOMO CHE DORMI 130 ANNI / LO SPETTRO DI CAGLIOSTRO (Arturo Rosenfeld, Italie).
1929 CAGLIOSTRO (Richard Oswald, France-Allemagne).
1949 CAGLIOSTRO (Black Magic, Gregory Ratoff, USA-Italie) B.
1974 CAGLIOSTRO (D. Pettinari, Italie).

 


La Dame de Monsoreau
1846


1909 LA DAME DE MONSOREAU (La Signora di Monserau, Mario Caserini, Ital.)
1910 CHICOT (Giuseppe De Liguoro, Italie).
1913 LA DAME DE MONSOREAU (Émile Chautard ou Charles Krauss, France).
1923 LA DAME DE MONSOREAU (René Le Somptier, France)

 


Le vicomte de Bragelonne
1848

L'action se déroule entre 1660 et 1673. Le roman dépeint la cour du jeune Louis XIV et propose une solution très romanesque au mystère de l'homme au masque de fer.

En 1660, d'Artagnan et Athos participent, chacun à sa façon, à la restauration de Charles II sur le trône d'Angleterre. L'année suivante commence en France le règne personnel de Louis XIV, qui engage d'Artagnan dans sa lutte contre le surintendant Fouquet. Ce dernier est manipulé par Aramis, devenu évêque de Vannes et général des Jésuites, qui a entraîné Porthos dans ses aventures. Aramis ne vise à rien de moins qu'à devenir le maître de la France et de l'Eglise. Lui et Porthos enlèvent Louis XIV et le remplacent par son frère jumeau, Philippe, qui jusque-là était détenu secrètement à la Bastille. La magnanimité de Fouquet fait échouer le complot. D'Artagnan conduit Philippe à sa nouvelle prison (où le frère du roi deviendra l'homme au masque de fer) puis arrête Fouquet. L'armée royale prend d'assaut Belle-Ile, la forteresse du surintendant, où se sont retranchés Aramis et Porthos. Le second est tué, le premier parvient à s'enfuir et s'exile en Espagne. Entre-temps, Monsieur, frère cadet et «officiel» de Louis XIV, a épousé Henriette d’Angleterre, sœur de Charles II. Autour de la jeune princesse, fraîchement arrivée en France, s’est développée une cour bruissante d’intrigues amoureuses. Louis XIV lui-même courtise quelque peu sa belle-sœur avant de séduire une des filles d’honneur d’Henriette: Mademoiselle de La Vallière, la fiancée de Raoul de Bragelonne. Désespéré, le jeune homme se fait tuer dans une expédition contre les Barbaresques, et Athos ne lui survit pas. D'Artagnan, comme nul ne l'ignore, sera à son tour tué lors de siège de Maastricht.

Dans le Vicomte de Bragelonne, les héros des deux premiers livres ont beaucoup vieilli. D'Artagnan, devenu capitaine des mousquetaires, le plus jeune des quatre, a désormais cinquante ans. Porthos,lui, est baron depuis le précédent volume. Aramis est de plus en plus puissant : il devient évêque de Vannes, puis général des jésuites. Le ton de ce troisième roman est mélancolique : on sent venir la fin. Trahisons, désillusions et intrigues font partie intégrante d'une société dont la valeur fondamentale n'est plus l'honneur et qui n'est plus que l'ombre de celle qui l'a précédée. Raoul, le vicomte de Bragelonne, le fils d'Athos, meurt à la guerre en se portant à la charge lors d'un combat. Il s'agit presque d'un suicide dû à la peine qu'aurait causé la trahison de sa fiancée, Louise de la Vallière, devenue la maîtresse du roi. La nouvelle de sa mort entraîne son père Athos dans la tombe. Porthos, le géant, faisant confiance à Aramis, rejoint la rébellion contre le roi et meurt écrasé sous d'énormes blocs de roc lors de l'assaut des forces du roi à Belle-Île-en-Mer. Enfin, D'Artagnan meurt le dernier, tué par un boulet sur le champ de bataille, tenant à la main le bâton de maréchal qui vient enfin, mais trop tard, récompenser sa bravoure et sa loyauté.

Aramis reste seul : le plus ambigu des mousquetaires est le seul à savoir s'adapter au monde d'intrigues dans lequel il est passé maître. En effet, le roman dépeint le déclin de la noblesse d'épée, représentée par les mousquetaires, et l'avènement d'une noblesse de cour que le jeune Louis XIV entend contrôler. On ne gagnera plus désormais l'attention du souverain par des exploits armés, mais par l'intrigue et la flatterie. A aucun moment les quatre amis ne se retrouvent ensemble, comme si Dumas n'osait plus réunir dans une même pièce Aramis et les trois autres; comme s'il considérait qu'Aramis aurait pu contaminer le cœur pur de Athos, Porthos et d'Artagnan. La phrase de d'Artagnan est d'ailleurs sans équivoque : « Athos, Porthos, au revoir ! Aramis, à jamais, adieu ! »

 

1909 LE MASQUE DE FER (La Maschera di ferro, Oreste Mentasti, Italie) - LA MASCHERA DI FIERO (Piero Fosco [alias Giovanni Pastrone], Italie).
1922 DER MANN MIT DER EISERNEN MASKE (Max Glass, Allemagne).
1928 THE MAN IN THE IRON MASK (George J. Banfield et Leslie Eveleigh, Grande-Bretagne, c.m.).
1929 LE MASQUE DE FER (The Iron Mask, Allan Dwan, USA).
1939 L’HOMME AU MASQUE DE FER (The Man in the Iron Mask, James Whale, USA).
1943 EL HOMBRE DE LA MASCARA DE HIERRO (Marco Aurelio Galindo, Mexique).
1952 LADY IN THE IRON MASK (Ralph Murphy, USA).
1954 LE VICOMTE DE BRAGELONNE (Il Visconte di Bragelonne, Fernando Cerchio, France-Italie) B - LE MASQUE DE FER (Il Prigionere del Re, Richard Pottier, Italie).
1962 LE MASQUE DE FER (Henri Decoin, France-Italie) C - LA VENGEANCE DU MASQUE DE FER (La Vengenza di Masco de Ferro, Silicio Amadio, Italie-France).
1977 THE FIFTH MUSKETEER (The Secret Behind the Iron Mask, Ken Annakin, USA).
1998 L'HOMME AU MASQUE DE FER (The Man in the Iron Mask, Randall Wallace, USA-France)

 


Le Collier de la Reine
1849

1911 L’AFFAIRE DU COLLIER DE LA REINE (Camille de Morlhon, France).
1929 LE COLLIER DE LA REINE (Gaston Ravel, France).
1946 L’AFFAIRE DU COLLIER DE LA REINE (Marcel L’Herbier, France) B.
2001 THE AFFAIR OF THE NECKLACE (Charles Shyer, USA).



La Tulipe Noire
1850

1919 DIE SCHWARZE TULPE (Alexander Korda, Hongrie).
1920 DAS FEST DER SCHWARZEN TULPE / KARA LÂLE BAYRAMI (Marie Luise Droop, Muhsin Ertugrul, Allemagne-Turquie).
1921 THE BLACK TULIP / DE ZWARTE TULP (Frankland A. Richardson, Maurits H. Binger, Grande-Bretagne-Hollande).
1937 THE BLACK TULIP (Alex Bryce, Grande-Bretagne).
1963 : Christian-Jaque, La tulipe noire.


1985 LA TULIPE NOIRE (The Black Tulip, Masaki Ohsumi, Japon).

 


Urbain Grandier
1850

1960 MÈRE JEANNE DES ANGES (Matka Joanna od aniolow, Jerzy Kawalerowicz, Pologne, personnage d’Urbain Grandier).
1971 LES DIABLES (The Devils, Ken Russell, Grande-Bretagne).

 


Les Mohicans de Paris
1854

1913 THE ROGUES OF PARIS (Alice Guy-Blaché, USA).
1917 LES MOHICANS DE PARIS (I Mohicani di Parigi, Leopoldo Carlucci, Italie).

 


Le Gentilhomme de la Montagne (El Salteador)
1855

1943 LE BRIGAND GENTILHOMME (Emile Couzinet, France).
1952 LE PROSCRIT (The Brigand, Phil Karlson, USA).

 


Les Compagnons de Jéhu
1857

1909 UNA CONGIURA SOTTO NAPOLEONE (Italie).
1945 THE FIGHTING GUARDSMAN (Henry Levin, USA).