La poursuite infernale
1946

Les quatre frères Earp conduisent pour le vendre leur troupeau vers la Californie. Pendant que le cadet, James, garde les bêtes au campement, les trois aînés, Wyatt, ex-marshal de Dodge City, Morgan et Virgil, vont faire un tour à la ville voisine de Tombstone, pleine de bruit et de fureur. Quand ils reviennent, le troupeau a disparu et James gît, assassiné. Wyatt accepte alors la place de shérif qu'on lui offrait à Tombstone ; ses deux frères seront ses adjoints.

Wyatt s'éprend de la jeune Clementine Carter, la fiancée de "Doc" Holliday, un dentiste ivrogne qui vit avec sa maîtresse Chihuahua.

Mais Billy Clanton, l'un des fils du vieux Clanton, tue Chihuahua, qui l'avait dénoncé comme l'assassin de James Earp. Billy est aussitôt abattu par Virgil Earp mais ce dernier est tué à son tour par le vieux Clanton.

Un dernier combat oppose alors Wyatt et Morgan Earp, aidés par Doc Holliday, au vieux Clanton et à ses fils. "Doc" Holliday et tous les Clanton trouvent la mort au cours de la fusillade. Wyatt quitte Tombstone avec Morgan. Il y reviendra peut-être un jour pour Clementine...

Pour Jacques Lourcelles :" Un des films les plus noirs de Ford : neuf cadavres de personnages principaux jalonnent une narration particulièrement violente qu'atténue à peine la description idyllique de l'admiration tendre que voue le shérif Earp à la jeune Bostonienne. Le film progresse à l'aide de nombreux contrastes : action dure et violente parsemée de scènes lyriques et paisibles, vision mythique des personanges basée autant sur leurs hauts faits que sur le détail pittoresque et familier de leur comportement.
"

Pour patrick Brion: " Comme plus tard L'homme qui tua Liberty Valence, My darling Clementine décrit le passage de la nature -souvent sauvage- à la civilisation. La première est naturellement symbolisée par les paysages superbes de Monument valley où le cinéaste n'était pas retourné depuis La Chevauchée fantastique, sept ans plus tôt, la seconde par cette ville de Tombstone qui s'édifie peu à peu. L'inauguration de la cloche de l'église et la séquence de la danse témoignent de ce passage du far West à une Amérique en mutation.

Les personnages eux-mêmes incarnent cette évolution. Patriarche violent et despotique, le vieux Clanton représente la dureté et le comportement désormais anachronique des premiers colons, prêts à se battre pour arracher et conserver leurs terres. Sa manière de frapper ses fils avec le fouet dont il ne se sépare jamais ou d'abattre ses adversaires dans le dos - c'est ainsi qu'il tue Virgil Earp et probablement James- symbolise l'époque où chacun dictait sa propre loi l'arme à la main.

"Doc" Holliday, lui, représente un style de vie certes plus moderne, mais presque aussi dangereux : "Un homme peut suivre votre trace de tombe en tombe" lui dit Wyatt Earp. Eduqué, il est dentiste, "Doc" Holliday a été la victime de la vie tumultueuse de Deadwood et de Denver. Il a renoncé à son cabinet au profit des tables de jeu. Il est lui aussi prêt à tuer pour survivre, toujours à la limite entre crime et légitime défense. Alors que Doc Boone, le sympathique médecin alcoolique de La chevauchée fantastique se révélait un praticien de premier ordre au moment où le danger l'imposait, "Doc" Holliday est lui un damné. Il ne peut arracher à la mort Chihuahua, la femem qu'il aime, et sa présence aux côtés de Wyatt Earp lors du règlement de compte final- rachat ou suicide ? - lui sera fatale.

Wyatt Earp, au contraire du vieux Clanton et de "Doc" Holliday, symbolise la loi et l'ordre.

Scènes remarquables :

Initialement, le film durait plus de deux heures. Darryl F. Zanuck insista pour pratiquer lui-même les coupes qu'il jugeait indispensables, choisissant de clarifier l'ouverture, d'élaguer considérablement le personnage de Kate Nelson, la tenancière de la "maison" locale, essentiellement des scènes de comédie. De même, alors que Ford aurait préféré que le film se termine avec Wyatt Earp restant à Tombstone, la version définitive voit Wyatt et Morgan quitter Tombstone et s'achève sur la phrase que Wyatt adresse à Clementine :"Ma'am, I sure like that name… Clementine". Une phrase qui annonce probablement son retour.

En refusant la participation de Ford aux modifications qu'il estimait nécessaires, Zanuck mettra fin à une collaboration exemplaire qui avait par le passé produit des films à la fois importants et commercialement bénéfiques comme Les Raisins de la colère (1940) ou Qu'elle était verte ma vallée (1941). Pour cette raison, sans doute, John Ford gardera toujours un souvenir amer du tournage, qui le confirmera dans sa décision de devenir très vite son propre producteur.

 

Sources :

Oh, my darling Clementine De Percy Montrose
   
In a cavern, in a canyon
Excavating for a mine
Lived a miner, forty-niner,
And his daughter Clementine

Oh, my darling, Oh my darlong,
Oh, my darling , Clementine !
You are lost and gone forever
Dreadful sorry, Clementine !

Light she was and like a fairy,
And her shoes were number nine,
Herring boxes, without topses,
Sandals were for Clementine.

Drove her ducklings to rthe water
Every morning juts at nine,
Hit her foot against a splinter
Fell into the foaming brine.

Ruby lips above the water,
Blowing bubbles soft and fine
But alas for me, I was no swimmer.
So I lost my Clementine.

In churcyard near the canyon
Where the myrtle doth entwine.
There grew roses ans other posies
Fertilized by Clementine.

Dans une caverne, dans un canyon
Creusé pour forer une galerie,
Vivait un mineur, un quarante-neufard*,
Et sa fille Clementine.

Oh ma chérie, oh ma chérie,
Oh ma Clémentine chérie !
Tu es perdue et disparue à jamais,
J'en suis horriblement triste, Clementine !

Légère elle était, comme une fée,
Elle chaussait du quarante-cinq fillette,
Des caisses à harengs sans couvercle,
Servaient de sandales à Clementine.

Elle menait ses canetons à l'eau,
Tous les matins à neuf heures juste,
Elle se prit les pieds dans une souche
Et tomba dans l'écume saumâtre.

Ses lèvres rouges à la surface de l'onde,
Faisaient des bulles légères et satinées,
Mais hélas pour moi, je ne savais pas nager,
Aussi j'ai perdu ma Clementine.

Dans le cimetière près du canyon,
Où la myrthe s'entrelace,
Croissent roses et fleurettes,
Fertilisées par Clementine

   
* La découverte de l'or en Californie remonte à 1849. D'où le surnom des prospecteurs de l'époque.
   
   
Retour à la page d'accueil

Genre : Western
(My darling Clementine). Avec : Henry Fonda (Wyatt Earp), Linda Darnell (Chihuahua), Victor Mature (Doc Holliday), Walter Brennan (Old Man Clanton), Tim Holt (Virgil Earp) Cathy Downs (Clementine Carter), Ward Bond (Morgan Earp). 1h37.
Voir : photogrammes
Thème : Conquête de l'Ouest