La bataille de Marathon
1959
Genre : Péplum
(La battaglia di Maratona, terminé par Mario Bava, non crédité). Avec : Steve Reeves (Phillipidès), Mylène Demongeot (Andromède), Sergio Fantoni (Théocrite), Daniela Rocca (Karis), Alberto Lupo (Miltiade), Ivo Garrani (Créus), Sergio Ciani (Euros) . 1h27.

En 490 avant J-C, revenu vainqueur du pentathlon aux Jeux olympiques, Phillipidès se voit nommé chef de la Garde sacrée athénienne. Il s'éprend de la belle Andromède, fille de Créus, un dignitaire athénien. Mais celle-ci est promise à Théocrite, aristocrate ambitieux et fourbe, qui complote pour faire revenir au pouvoir le tyran Hyppias, réfugié chez Darius, roi des Perses.

Théocrite jette Karis, sa maitresse dans les bras de Phillipidès. Celui-ci n'oublie pas le rendez-vous fixé par Andromède lorsque la lune se lève au temple de Cérès sur l'acropole mais, retardé par un lutteur, arrive en retard. De son côté Théocrite est furieux que Karis n'est pas réussi à séduire Phillipidès et frappe sa maitresse pour qu'elle insiste à nouveau. Alors que, suivant les conseils de son ami Miltiade il accepte d'apprendre à se servir d'une arme, Phillipidès voit passer Andromède, il la poursuit et l'embrasse. Celle-ci le repousse sans dévoiler son nom mais en lui signifiant qu'elle ne pourra l'épouser. Leur entretien est surprit par Théocrite. Karis s'introduit dans la chambre de Phillipidès et lui déclare son amour. Phillipidès, repoussé par Andromède succomberait sans doute s'il n'était appelé pour une garde.

Théocrite décide de se servir de l'amour entre Andromède et Phillipidès pour servir ses plans. Il fait inviter ce dernier par Créus et propose à Phillipidès de s'effacer pour lui laisser Andromède s'il accepte, comme le souhaite future beau-père de favoriser le retour du tyran Hyppias. Phillipidès refuse mais croit qu'Andromède a accepté le marché et, de désespoir, renonce à sa charge de chef de la garde pour revenir dans son domaine.

Miltiade vient lui rendre visite mais ils apprennent tous deux par un messager que les forces perses ont débarqué dans la plaine de marathon. Théocrite prêche pour que la garde sacrée soit envoyée au-devant des Perses. Miltiade sait qu'il s'agirait d'un sacrifice inutile et plaide la cause d'une alliance avec Sparte. Phillipidès dont la droiture et l'honnêteté sont connues de toute la Grèce servira de messager.

Théocrite envoie ses hommes de main tuer Phillipidès sur le chemin de Spartes mais c'est celui-ci qui les tue. Phillipidès convainc aussi le sénat de sparte de les soutenir garce à l'intervention d'Euros.

Dans la plaine de Marathon, Miltiade conduit son armée avec prudence. Il s'agit pour lui de tenir en attendant le secours espérés de Spartes. Ses archers et ses trappes lutent efficacement contre une armée plus nombreuse et armée de catapultes meurtrières. L'arrivé de Phillipidès annonçant le soutient prochain de Sparte galvanise els troupe. Darius change alors de stratégie et met trente navires à disposition de Théocrite. Il le somme de ne pas attaquer ses compatriote qui seront impressionnés par ces forces et se rendront sans combattre. Karis que Théocrite avait emmené de force avec lui tente de prévenir Phillipidès mais elle est abattue d'une flèche par Théocrite. Elle n'est cependant que blessée et Phillipidès chevauche vers Athènes pour defender la cité de e l'attaque maritime.

Phillipidès fait disposer des pieux arrimés aux fonds marins qui vont déchirer la coque des navires ennemis. Lorsque les navires rescapées arrivent, Phillipidès lance ses deux seules navires vers eux avec à leur bord des athlètes qui envoient des javelots enflammées incendier encore une bonne partie des navires. La dizaine restant aborde le rivage et la bataille s'engage qui est gagnée grâce à l'arrivée des forces de Sparte qui repoussent l'ennemi à la mer.

Phillipidès et Andromède peuvent enfin s'aimer.

Péplum très élégant mis en scène par Tourneur avec un soin extrême apporté aux couleurs et aux cadrages. Le discours moral, l'amour pur, la démocratie comme un corps qui a besoin de troutes ses parties (Athènes et Spartes) sont un arrière fond plaisant à l'histoire d'amour.

L'interprétation délicate de Mylène Demongeot, son opposition avec la brune Daniela Rocca constituent l'intérêt majeur de première partie du film. La bataille dans la plaine, plutôt réussie reste assez conventionnelle. Plus originale, la bataille navale avec ses vues sous-marines et la belle Andromède attachée à la proue du navire pour dissuader les assaillants conduits par Phillipidès.

Jean-Luc Lacuve le 17/01/2012

 

Retour à la page d'accueil