Les poupées du diable
1936

(The Devil Doll). Avec : Lionel Barrymore (Paul Lavond), Maureen O'Sullivan (Lorraine Lavond), Frank Lawton (Toto), Rafaela Ottiano (Malita) Robert Greig (Emil Coulvet), Lucy Beaumont (Madame Lavond). 1h19.

Victime d'une machination de ses associés, le banquier Paul Lavond s'est retrouvé au bagne. Il parvient à s'enfuir en compagnie de Marcel, un chimiste, et tous deux se réfugient chez Malita, la femme de ce dernier. Le savant et sa femme ont mis au point un procédé qui permet de réduire des animaux à la taille d'une poupée. Marcel applique cette découverte aux êtres humains mais meurt prématurément, usé par les fatigues du bagne.

Lavond voit, dans cette découverte, le moyen de se venger. Il part vivre à Paris sous un déguisement, se fait appeler "Madame Mandelip" et ouvre une boutique de poupées. Il rend visite à sa mère, mais la supplie de ne pas mettre sa fille, Lorraine, au courant de son aventure tant qu'il ne sera pas parvenu à prouver son innocence.

"Madame Mandelip" s'introduit chez Radin – ex-associé de Lavond – et le transforme en "Poupée du Diable", entièrement soumise à sa volonté. Coulvet, l'autre associé, affolé de la disparition de Radin, alerte la police. Radin tue Coulvet et vole les bijoux de sa femme.

Le troisième associé, craignant pour sa vie, dévoile ses forfaits. Il est incarcéré. Malita périt dans l'explosion du laboratoire. Réhabilité, Lavond disparaît, laissant Lorraine, riche et heureuse, épouser Toto, un chauffeur de taxi.

Les poupées du diables mises au point par Marcel : la réduction des chiens, de la belle Lachna puis de Radin, rattachent incontestablement ce film au genre fantastique. La tonalité générale est pourtant bien plutôt celle d'un mélodrame familial. La détermination de Paul Lavond est proche de celle d'un Monte-Christo, emprisonné à tort et cherchant à se venger de ses anciens associés.

Les dialogues du films "Si la plupart des hommes étaient réduits à la taille de leur mentalité, l'invention de Marcel ne serait plus aussi nécessaire" vont d'ailleurs dans ce sens. Paul ayant retrouvé incognito Lorraine constatera " Vous êtes bien jeune pour être si amère". Elle lui découvre alors que, s'il l'a vu travaillant dans une blanchisserie, ce n'est que la face "propre" de ce qu'il lui faut accomplir pour subvenir à ses besoins et à ceux de sa grand-mère : elle est aussi serveuse dans une brasserie où elle incite les clients à boire.

Finalement seul le sommet de la Tour Eiffel, bien loin des mesquineries et saletés humaines, est le lieu adéquat pour trouver le rêve, l'amour et la pureté.

Jean-Luc Lacuve le 5/09/2009

 

 

Retour à la page d'accueil

Genre : Fantastique
Voir : photogrammes