Des résistances héroïques (Hitler's madman , 1943) aux collaborations les plus infames (Liberté, 2009)

On distinguera :

Pendant l'Occupation, les images de résistants sont rares. Le Défilé patriotique à Oyonnax le 11 novembre 1943, tourné par Raymond Jaboulay vise à obtenir l'aide des Alliés en montrant la discipline des résistants. Le film est montré en Angleterre en février 1944. Au coeur de l'orage (Jean-Paul Le Chanois), réalisé à partir de séquences filmées dans le maquis du Vercors, est le seul film sur la résistance tourné en partie sous l'Occupation. Commencé dès 1944, il ne sortira toutefois qu'en 1948, deux ans après La bataille du rail (René Clément, 1946) où les trains sont sabotés par des résistants sans contrechamp sur la collaboration. Le général de Gaulle, soucieux d’asseoir son pouvoir et celui de la France dans les grandes institutions internationales, a tourné la page de la collaboration, ne parlant que de sa résistance à Londres, du débarquement et de la libération de Paris. Il considérait que Vichy n’était pas la France, mais une parenthèse qu’il faudrait oublier pour que les Français s’aiment à nouveau. Cela donne Le père tranquille (René Clément, 1946) avec Noël-Noël dans le rôle principal où les Français sont tous résistants. Dans dans Jeux interdits (1952), René Clément ne fait aucune mention des enfants juifs raflés. Pourtant, l’histoire parle d’une petite fille qui voit ses parents mourir devant ses yeux en voulant la protéger d’un bombardement. René Clément réitère son comportement pusillanime en réalisant sans la moindre mention aux juifs déportés Paris brûle-t-il ? (1966). La traversée de Paris (Claude Autant-Lara, 1956) est une belle comédie avec Jean Gabin en résistant et Louis de Funès en fervent militant et "profiteur maladroit" du marché noir. Ce film procède d’une même volonté d’oublier la cruauté de la guerre, devenue une sorte de balade aventurière, dans cette œuvre où tout le monde s’amuse sauf ceux que l’on ne veut pas voir : les déportés, les exclus, les déchus de leur nationalité.

Le vieil homme et l’enfant (Claude Berri, 1967) propose une avancée encore timide mais c'est Le chagrin et la pitié (Marcel Ophuls, 1971) qui brise l'image faussement unanime d'une France entièrement résistante. Le film joue un rôle important dans l'inauguration d'une phase de la mémoire de l'occupation que l'historien Henry Rousso appelle "le miroir brisé", à partir des années 1970. Ce courant de pensée sera fortement nourri par le livre de Robert Paxton, La France de Vichy publié aux États-Unis en 1972 et traduit en français en 1973. Suivront Les violons du bal (Michel Drach, 1973), Les guichets du Louvre (Michel Mitrani, 1974) d’après le roman de Roger Boussinot qui décrit les mécanismes de la rafle du Vel d’Hiv des 16-17 juillet 1942. Lacombe Lucien (Louis Malle, 1974) décrit le parcours d'un collaborateur qui aurait aussi bien pu être résistant. Monsieur Klein (Joseph Losey, 1976) raconte l'histoire d'un homme confondu avec un juif sous l'occupation nazi et qui acceptera cetet identité comme mode de résistance,

Principaux films sur l'occupation et les résistances :
       
La douleur Emmanuel Finkiel France 2017
Liberté Tony Gatlif France 2009
L'armée du crime Robert Guédiguian France 2009
Katyn Andrezj Wajda Pologne 2007
La liste de Schindler Steven Spielberg U.S.A. 1993
Korczak Andrzej Wajda Pologne 1990
Au revoir les enfants Louis Malle France 1987
Monsieur Klein Joseph Losey France 1976
Lacombe Lucien Louis Malle France 1974
Les guichets du Louvre Michel Mitrani France 1974
Les violons du bal Michel Drach France 1973
Le chagrin et la pitié Marcel Ophuls France 1971
L'armée des ombres Jean-Pierre Melville France 1969
Le vieil homme et l’enfant Claude Berri France 1967
La grande vadrouille Gérard Oury France 1966
Paris brûle-t-il ? René Clément France 1966
Les quatre cavaliers de l'Apocalypse Vincente Minnelli U.S.A. 1961
Hiroshima mon amour Alain Resnais France 1959
Marie-Octobre Julien Duvivier France 1958
La traversée de Paris Claude Autant-Lara France 1956
Jeux interdits René Clément France 1951
Manon Henri-Georges Clouzot France 1949
Le silence de la mer Jean-Pierre Melville France 1949
Au coeur de l'orage Jean-Paul le chanois France 1948
Le père tranquille René Clément France 1946
La bataille du rail René Clément France 1946
Païsa Roberto Rossellini Italie 1946
Rome ville ouverte Roberto Rossellini Italie 1945
Le criminel Orson Welles U.S.A. 1945
La libération de Paris Film collectif France
1944
Défilé patriotique à Oyonnax Film collectif France 1944
Le ciel est à vous Jean Grémillon France 1943
Hitler's madman Douglas Sirk U.S.A. 1943
Les bourreaux meurent aussi Fritz Lang U.S.A. 1943
Casablanca Michael Curtiz U.S.A. 1943
Lune de miel mouvementée Léo McCarey U.S.A. 1943
To be or not to be Ernst Lubitsch U.S.A. 1942
Chasse à l'homme Fritz Lang U.S.A. 1941
Le dictateur Charlie Chaplin U.S.A. 1940