Rio Grande
1950

Le colonel Yorke voit arriver parmi les nouvelles recrues de la garnison son propre fils Jeff qui a échoué à West Point. Yorke est séparé de sa femme Kathleen depuis le jour où, au cours de la guerre de Sécession, il a été obligé de mettre le feu à la plantation et à la maison familiale de Kathleen. Celle-ci arrive à son tour dans la garnison. Elle voudrait que Yorke renvoie son fils.

Le général Sheridan donne à Yorke l'ordre, non officiel, de franchir le Rio Grande et d'anéantir les Apaches sans se préoccuper des souhaits de Washington. Les femmes et les enfants sont envoyés à Fort Bliss mais la colonne est attaquée par les Indiens qui font prisonniers les enfants. Tyree, Jeff et Boone, trois jeunes cavaliers, rejoignent les enfants qui sont retenus dans l'église. Yorke donne enfin l'ordre de charger à ses hommes. Il est blessé au cours de l'attaque mais les enfants sont sauvés. Kathleen restera auprès de son mari.

Patrick Brion : John Ford : "Une fois admis que Rio Grande est le moins important des trois films composant le "cycle de la cavalerie" amorcé avec Le massacre de Fort Apache (1948) puis La charge héroïque (1949), il faut aussi constater que c'est avec beaucoup de sensibilité que John Ford décrit la vie d'un fort et les rapports entre une femme et un homme qui vivent séparés depuis une quinzaine d'années et se retrouvent à nouveau l'un en face de l'autre.

La première scène montre les femmes des soldats et des officiers du fort attendant avec crainte le retour de ceux qui sont partis en mission, avec son lot de blessés et de morts. Cette très belle scène a pour pendant celle où, à la fin du film Kathleen attend au milieu des autres femmes le retour des militaires et découvre avec bonheur que Yorke est encore en vie quoique blessé.

La tendresse de Ford est évidente lorsqu'il filme en gros plan Maureen O'Hara - il la dirige ici pour la première fois - alors qu'elle écoute une boîte à musique qu'elle a trouvée dans la cantine de Yorke ou lorsqu'elle dit à son fils Jeff avec douleur : "ce qui fait la grandeur du soldat est odieux pour moi". On n'oubliera pas non plus le moment où Kathleen porte un toast - "A mon unique rivale, la cavalerie des Etats-Unis- ni la superbe séquence dans laquelle les Sons of the Pionners chantent "I'll take you home again Kathleen" devant le colonel York et sa femme.

La fin du film voit le couple réconcilié et réuni. Kathleen fait délicatement rouler son ombrelle sur son épaule en suivant en mouvement la musique militaire qui retentit alors que les cavaliers défilent.
"

source : Patrick Brion : John Ford

Retour à la page d'accueil

Genre : Western
Avec : John Wayne (Kirby Yorke), Maureen O'Hara (Kathleen Yorke), Ben Johnson (Tyree), Claude Jarman Jr. (Jeff Yorke), Harry Carey Jr. (Daniel Boone "Sandy"), Chill Wills (Dr. Wilkins), John Carroll Naish (Général Sheridan), Victor McLaglen (Quincannon). 1h55.
Voir : Photogrammes