Cécile est morte !
1944

Au Quai des Orfèvres, tout le monde sourit en voyant arriver Cécile Pardon. Depuis six mois, en effet, cette jeune fille gauche et terne demande à s’entretenir avec le commissaire Maigret. Agacé par les railleries de ses collègues, Maigret accorde peu d’intérêt aux propos de Cécile, qui est persuadée que quelqu’un s’introduit la nuit dans l’appartement qu’elle occupe avec Mme Boynet, sa tante, et demande la protection de la police.

Accompagné de son adjoint Lucas, Maigret effectue une descente dans un petit hôtel où une jeune inconnue a été tuée et décapitée. Le nom de Cécile est inscrit sur la glace du lavabo. Cécile prête une clé de l’appartement à son frère Gérard pour qu’il vienne monter la garde cette nuit. Le jeune homme a besoin d’argent car sa femme va accoucher mais Mme Boynet, vieille avare, refuse de l’aider. Le lendemain, Cécile se présente affolée à la P.J., mais Maigret n’a pas de temps à lui accorder. Il vient d’apprendre l’identité de la morte : elle se nommait Gilberte Pardon, sœur de Cécile et travaillait à La Rochelle chez Machepied, un cousin de Mme Boynet. Il se précipite chez la vieille femme mais la trouve étranglée sur son lit. De retour à la P.J., il découvre Cécile, morte étranglée sans avoir pu lui parler.

Le commissaire interroge Dandurand, voisin, ancien amant et homme d’affaires de Mme Boynet. La vieille femme était propriétaire de plusieurs maisons de rendez-vous à travers la France. À son signal, il montait la nuit dans son appartement pour gérer ses comptes, après avoir drogué Cécile. La nuit de sa garde, Gérard a bu la boisson destinée à Cécile qui, éveillée, a entendu sa tante et Dandurand parler argent. Une fois seules, elle a exigé que Mme Boynet prête de l’argent à Gérard. Devant son refus, Cécile l’a étranglée. Le lendemain, craignant des révélations sur son compte, Dandurand l’étranglait dans les locaux de la P.J. avant qu’elle ne puisse avouer son crime à Maigret. Dandurand est arrêté mais, faute de preuves, Maigret doit le relâcher.

À l’enterrement des trois femmes, Machepied, qui ignorait les ressources cachées de sa cousine, rencontre Dandurand et les gérants de ses maisons. C’est chez lui, à La Rochelle, que Maigret découvre la vérité : Mme Boynet avait caché une lettre prouvant que Dandurand avait empoisonné son mari. L’ayant découvert, Gilberte était venue à Paris pour exiger de l’argent mais Dandurand l’a assassinée à son hôtel. Gérard est désormais libre et riche. Sa femme vient d’accoucher d’une fille. Maigret suggère qu’on la nomme Cécile…


Retour à la page d'accueil

D'après le roman de Georges Simenon. Avec : Albert Préjean (Le commissaire Maigret), Santa Relli (Cécile), Germaine Kerjean (Madame Boynet), Luce Fabiole (Madame Petitot, la concierge), Liliane Maigné (Nouchi). 1h30.

Genre : Film policier