Règlement de comptes à O. K. Corral

1957

Genre : Western

(Gunfight at the O.K. Corral). Avec : Burt Lancaster (Wyatt Earp), Kirk Douglas (John 'Doc' Holliday), Rhonda Fleming (Laura Denbow), Jo Van Fleet (Kate Fisher), John Ireland (Johnny Ringo), Lyle Bettger (Ike Clanton). 2h02.

Fort Griffin, Texas. Wyatt Earp, déjà célèbre pour avoir rétabli l'ordre à Dodge City, arrive à temps et sauve Doc Holliday que la foule voulait lyncher. Les deux hommes se retrouvent à Dodge City : l'arrivée de "Doc" est vue d'un mauvais oeil par les habitants de la petite ville. Seule l'intervention de Wyatt l'empêche d'être chassé de la ville. Mais, la cote de Doc remonte rapidement lorsqu'il tire Wyatt d'un mauvais pas. L'amitié se noue entre ces deux hommes diamétralement opposés : Earp, le défenseur de la loi, le shérif incorruptible et inflexible; "Doc", l'aristocrate déchu, joueur à la vie dissolue, alcoolique et phtisique (ancien dentiste !). Pourtant Doc conserve une certaine dignité et les deux hommes apprennent à se respecter.

Earp reçoit une lettre de son frère Virgil, shérif de Tombstone : la bande des Frères Clanton terrorise la ville. Il lui demande de l'aide. Earp part pour Tombstone, accompagné de Doc. Le " gunfight " historique a lieu le 16 octobre 1881 : Doc, Earp et ses deux frères, Virgil et Morgan, s'avancent à la rencontre des Frères Clanton. Force restera à la loi.

Wyatt Earp conseille vainement à Doc d'aller se soigner à Danver et s'en va, ignorant si Laura le suivra.

Tourné avec un budget important, c'est à l'origine un remake d'un film de John Ford, My Darling Clementine (1946). Le film de John Sturges se révèle une oeuvre très personnelle et forte, marquée par l'obsession de la mort et de la violence.

C'est cette fois Doc Holliday, qui est le personnage principal, ex-dentiste devenu joueur alcoolique et tuberculeux. C'est un personnage maudit : sa renommée de chasseur de primes met sur son chemin tous les aspirants tueurs de l'Ouest. De guerre lasse, il fuit, de duel en duel, toutes les villes qui lui ferment leurs portes. Semeur de trouble malgré lui, Doc Holliday rêve d'une mort violente alors qu'il agonise à petit feu, rongé par la maladie et l'alcool. Le mythique "Gunfight at the O.K. Corral" ne lui donnera pas l'occasion de cette mort héroïque....John Sturges en profitera pour donner une suite "apocryphe" au duel, dix ans plus tard, dans Sept secondes en enfer.

Jean-Luc Lacuve, le 9 février 2020