Muriel ou le temps d'un retour
1963

Le mois de novembre 1962 à Boulogne-sur-Mer. Une veuve, jeune encore, Hélène Aughain exerce avec l'aide de son beau-fils Bernard, la profession d'antiquaire. Son amant, de Smoke, s'occupe d'une entreprise de démolition.

Bernard essaie de trouver auprès de son amie Marie-Dominique un peu d'apaisement aux souvenirs atroces que lui a laissés la guerre d'Algérie, à la vision d'une jeune femme, Muriel, soumise à la torture qui le hante sans cesse.

Fatiguée par la grisaille de sa vie, Hélène invite Alphonse qui fut autrefois son grand amour à venir la voir, et Alphonse arrive en effet. Désinvolte et faible, il a vécu de différents métiers et présente sa maîtresse, Françoise, comme étant sa nièce.

Le temps de ce retour, les différents personnages vont se rencontrer, s'éviter, se croiser, essayer de reconstruire un passé qui se détériore chaque jour davantage. Alphonse, mythomane, ne fait que découvrir le vide de sa vie. Bernard va s'éloigner ainsi définitivement de Françoise et mis en présence du tortionnaire de Muriel le tue, puis il quitte la ville songeant peut-être au suicide.

Le beau-frère d'Alphonse, Ernest, qui apparaît aussi, trouble les retrouvailles d'Hélène qu'il a aimée autrefois. Alphonse gagne la Belgique, Françoise rentre à Paris. Seule, de nouveau, Hélène Aughain promène sa tristesse et ses désillusions dans les rues de Boulogne.

 

Retour à la page d'accueil

Scénario : Jean Cayrol. Avec : Delphine Seyrig (Hélène), Jean-Pierre Kérien (Alphonse), Nita Klein (Françoise), Jean-Baptiste Thierrée (Bernard), Claude Sainval (De Smoke), Laurence Badie (Claudie), Jean Champion (Ernest), Jean Dasté (L’homme à la chèvre), Martine Vatel (Marie-Do), Philippe Laudenbach (Robert). 1h55.
Genres : Drame social
Thème : guerre d'Algérie