Molière
1978

1632. Agé de dix ans, Jean-Baptiste Poquelin, fils de tapissier du Roi, joue, dans un grenier, aux cartes avec des camarades. Tout en se cherchant les poux, les enfants écoutent le curé leur donner une leçon de latin, puis sont témoins des premiers embarras de la circulation. Des saltimbanques viennent animer la nuit des rois chez les Poquelin. Grand-père Cressé partage le gâteau. La servante a la fève. Elle fait de Jean-Baptiste son petit roi. La mère meurt en pleine jeunesse. Pour chasser les idées noires, le grand-père emmène les enfants à la foire St-Laurent où se produit Scaramouche.

Jean-Baptiste refuse de suivre la voie familiale. On l'envoie faire du droit à Orléans. C'est son premier contact avec les dévots qui, voulant bannir le péché, interdisent le traditionnel carnaval. La populace passe outre. La police réprime. Ce soir-là, Jean-Baptiste rencontre Madeleine Béjart, une comédienne. Malgré les réactions de son père, Jean-Baptiste décide d'unir sa destinée à celle de cette femme, de sept ans son aînée, et fonde avec elle et les siens " l'Illustre Théâtre".

Pendant quinze ans, ils parcourent la France où règne la misère. Le Prince de Conti les mande en son château pour le divertir. Puis les chasse, une fois que le fanatisme religieux s'est emparé de lui. Rentrée à Paris, la troupe reçoit la protection de Monsieur, frère du Roi Louis XIV, qui a pris les pleins pouvoirs. Poquelin, devenu Molière, est, avec Lully, l'homme le plus en vue de la cour. Le plus haï aussi. Tartuffe donne l'occasion aux dévots de demander à Colbert d'intervenir. Un an après la mort de Madeleine, Molière meurt après une représentation du Malade imaginaire.

Retour à la page d'accueil

Avec : Philippe Caubère (Molière), Joséphine Derenne (Madeleine Béjart), Brigitte Catillon (Armande Béjart), Armand Delcampe (Poquelin, père de Molière), Odile Cointepas (Marie Cressé, mère de Molière), Jean Dasté (Le grand-père de Molière), Jean-Claude Penchenat (Louis XIV), Roger Planchon (Colbert), Mario Gonzáles (Jean-Baptiste Lully/Scaramouche), Yves Gourvil (Prince de Conti). 4h10.

Genre : Drame épique
Thème : Les écrivains au cinéma