Two o'clock courage

1945

En pleine nuit, au carrefour de deux rues, un homme manque de se faire écraser par un taxi. Sa conductrice, la pétulante Patty Mitchell, tente de voir si l'homme n'a rien. Le prenant pour un ivrogne, elle découvre très vite qu'il est en fait blessé à la tête. Bien décidée à l'aider, elle l'embarque dans son taxi et tente d'en savoir un peu plus sur ce qui lui est arrivé. Mais malgré la meilleure volonté du monde, l'homme ne parvient pas à se souvenir, pas même ses traits. Il n'a que 18 dollars en poche et deux initiales, R D, inscrites dans son chapeau, deux tickets de l'Imperial Theater et des allumettes du Blue room au Regency hotel.

Arrivé devant le commissariat, ils lisent dans le journal que Robert Dilling, le grand producteur de théâtre a été tué, vraisemblablement par son chauffeur, Dave Rennick. Dans l'un et l'autre cas, l'amnésique est impliqué et Patty lui conseille de s'éloigner avec elle du commissariat. D'autres indices continuent d'accuser le passager : l'assassin avait un costume rayé, comme lui, dans lequel il retrouve les 500 dollars que l'on n'avait pas retrouvés sur Dilling. Il en faut plus pour décourager Patty qui entreprend de les conduire chez Dave Rennick voir si cela aidera son passager à se rappeler qui il est.

Là, ils sont surpris par l'inspecteur Brenner et le journaliste Al Haley et se font passer pour Mme et M. Clarence Smith, journaliste. Brenner les invite chez Robert Dilling où ils découvrent une lettre d'amour de "Babs". Le majordome confirme que l'amnésique n'est pas Rennick au grand désespoir d'Al Haley qui pensait avoir trouvé le coupable. Ils trouvent aussi le tapuscrit d'une pièce, Menace, signée par Mark Evans mais pour laquelle Dilling avait, dans son livre de comptes, empoché 400 dollars. Ils trouvent aussi trace d'un rendez vous avec T. A. à 11h30 dans le tapuscrit de Two o'clock courage, une pièce de Lawrence Tenny. Judson, le majordome est arrêté parce qu'il porte un costume rayé. Haley téléphone à Brent, son rédacteur en chef, pour lui dire que l'affaire est résolue.

Au Blue Moon, Patty et son passager trouvent un ivrogne qui appelle le premier Steph, la jolie Helen Carter qui semble bien le connaitre, la vedette Barbara Borden qui sort avec Maitland et l'auteur de Menace, Mark Evens. L'amnésique append enfin son nom : il est Ted 'Step' Allison.

Step se rend une dernière fois chez Robert Dilling et découvre que Menace et Two o'clock courage sont une seule et même pièce. Il est alors blessé à la tempe par un coup de revolver. Il se souvient alors de cette soirée où il était venu voir Robert Dilling pour lui faire admettre qu'il savait que la pièce de Mark Evens avait été, en fait, écrite par Tenny. Dilling avait accepté de donner un acompte de 500 dollars avant d'être tué et que Allison ne soit assommé à la tempe, ce qui avait provoqué son amnésie.

Allison revient au Blue Moon où il est arrêté mais dévoile la vérité : Evens a volé la pièce de Tenny, Dilling le savait et partageait la moitié des droits d'auteur. Ils se sont ainsi partagé 800 dollars de Two o'clock courage devenu Menace. Evens s'isole dans une pièce et un coup de feu fait penser à un suicide mais il s'avère que c'est Barbara Borden qui a tué Evens qui allait révéler qu'elle avait tué Dilling qui allait révéler leur liaison alors qu'elle voulait épouser le très jaloux Maitland.

Allison et Patty rejoignent l'appartement de celle-ci où, cette fois, la logeuse ne pourra rien dire puisqu'ils ont leur certificat de mariage.

Remake du Mystère de Mason Park (Benjamin Stoloff, 1936) et cinquième film d'Anthony mann, il s'agit bien moins d'un film noir que d'une comédie policière dans laquelle un couple va se former dans l'enquête qui va les conduire à savoir qui est le véritable coupable. Les indices qui s'accumulent sur Step aurait du décourager Patty. Celle-ci est toutefois tombée amoureuse au premier regard dans le rétroviseur lorsqu'elle décrit à Step ses propres traits qu'il a oubliés.

L'inspecteur Brenner et le journaliste Al Haley forment un premier duo comique avant que celui-ci ne soit remplacer par le même Al Haley avec son rédacteur en chef auquel il ne cesse d'annoncer des coupables successifs : Judson, Harry (le petit nom du taxi de Patty), Allison, Mark Evens puis enfin Barbara Borden.

Que la ville ne jamais nommée et que le décor des studios soit particulièrement visible contribuent au registre du divertissement artificiel et assez vain dans lequel se satisfait le film où l'intérêt finit par ne plus résider que dans le fait de connaitre le nom du coupable.

Jean-Luc Lacuve le 19/08/2012

Test du DVD

Editeur : Editions Montparnasse. Septembre 2012. Nouveau master restauré, version originale, sous-titres français.

L'un des six DVD de la treizieme vague des Classiques de la RKO.

 

Retour à la page d'accueil

Avec : Tom Conway (Ted 'Step' Allison), Ann Rutherford (Patty Mitchell), Richard Lane (Al Haley), Lester Matthews (Mark Evans), Roland Drew (Steve Maitland), Emory Parnell (Insp. Bill Brenner), Jane Greer (Helen Carter), Jean Brooks (Barbara Borden). 1h08.
DVD chez Bach Films
Genre : Policier
Voir : photogrammes