Rouben Mamoulian est né le 8 octobre 1898 à Thilis-Kalakhi (Tiflis), en Georgie. Son père, un ancien colonel de l'armée russe, était banquier et sa mère présidait la Société Dramatique de Tiflis. Les origines de sa famille, arménienne et israélite, donnèrent vite au jeune Mamoulian te goût du spectacle et notamment du théâtre. Tiflis était alors l'un des principaux centres culturels de la Russie d'Asie et Mamoulian fait ainsi la connaissance de metteurs en scène et d'acteurs dramatiques qui furent toujours les bienvenus dans la maison de ses parents. En 1905, Mamoulian suit ses parents à Paris et fait ses études au lycée Montaigne. Cinq ans plus tard, toute la famille retourne à Tiflis puis Rouben Mamoulian part à Moscou pour y étudier le droit criminel.

Sa passion pour le théâtre le pousse à déserter l'université au profit des leçons d'art dramatique de Vakhtangov et de Stanislavsky. En 1918, il retourne à Tiflis et y organise sa propre troupe dramatique, jouant de courtes pièces et écrivant des critiques pour le journal local. Sa soeur épouse un Anglais et, en 1920, il va passer avec elle des vacances à Londres. Il s'éprend de la vie britannique et décide de rester à Londres où il fonde une compagnie dramatique avec des compatriotes émigrés. Il obtient un succès critique considérable en mettant en scène au théâtre Saint James -The Beating on the Door - (1922). L'Américain George Eastman lui demande alors de venir diriger son nouveau théâtre à Rochester. Mamoulian accepte et c'est le début d'une prestigieuse carrière théâtrale américaine où se succèdent - Sister Beatrice" (1925) de Maeterlinck, "He who gets slapped" (1926), "Porgy" (1927), - Marco Millions" (1928), " Women,, (1928), " Congai " (1928), " R.U.R.,,(1929), " A Month in the Country " (1930), etc.

Parallèlement à cette intense activité théâtrale, Mamoulian débute au cinéma en 1929 avec Applause, entièrement tourné à New York, ce qui était rarissime à l'époque. En 1935, Mamoulian met en scène Becky Sharp, le premier film parlant entièrement tourné en Technicolor.

Mécontent du montage de La renarde (Michael Powell), David 0. Selznick demande à Mamoulian de le refaire pour la distribution du film aux États-Unis. Mamoulian est ainsi amené à modifier profondément le film initial. En 1957, Mamoulian commence à travailler sur Porgy and Bess mais il s'entend mal avec le producteur Samuel Goldwyn et c'est Otto Preminger qui le remplace. L'année suivante, Spyros Skouras et Walter Wanger décident de confier à Mamoulian la réalisation de Cléopâtre Elizabeth Taylor. Le tournage commence à Londres dans des conditions climatiques épouvantables. Elizabeth Taylor tombe malade et Mamoulian abandonne finalement le film en janvier 1961. Joseph L. Mankiewicz le remplace alors. Mamoulian ne tournera plus. Il est mort le 4 décembre 1987.


Filmographie :

1929 Applause
Avec : Helen Morgan (Kitty Darling), Joan Peers (April Darling), Fuller Mellish Jr. (Hitch Nelson), Jack Cameron (Joe King), Henry Wadsworth (Tony). 1h20.
   
1931 Les carrefours de la ville

(City Streets). Avec : Gary Cooper (Le Kid), Sylvia Sidney (Nan Cooley), Paul Lukas (Big Fellow Maskal), William Boyd (McCoy), Wynne Gibson (Agnes).

Nan, dont le beau-père, Pop Cooley, fait partie du gang de la bière dirigé par Big Fellow Maskal, tombe amoureuse du Kid. Celui-ci est employé dans un tir forain. Le Kid refuse d'entrer dans le gang, malgré le désir contraire de Nan.

   
1931 Dr Jekyll et Mr Hyde

(Dr Jekyll and Mr Hyde). (Dr. Jekyll and Mr. Hyde). Avec : Fredric March (Dr Jekyll/Mr. Hyde), Miriam Hopkins (Ivy Pearson).

A la fin du siècle dernier, à Londres, le jeune et brillant docteur Henry Jekyll, fiancé à Muriel, la fille du général Carew, se livre à des expériences qui devraient lui permettre de séparer chez l'être humain, le Bien et le Mal.

   
1932 Aimez-moi ce soir

(Love Me Tonight).Avec : Maurice Chevalier (Le baron Maurice Courtelin), Jeanette MacDonald (La princesse Jeanette), Charles Ruggles (Le vicomte Gilbert de Varèze), Charles Butterworth (Le comte de Savignac), Myrna Loy (La comtesse Valentine). 1h44.

Un tailleur parisien venu dans un château pour percevoir une créance se fait passer pour un baron et suscite la passion de la princesse qui règne sur les lieux

   
1933 Le cantique des cantiques
(The Song of Songs) Avec : Marlene Dietrich (Lily Czepanek), Brian Aherne (Richard Waldow), Lionel Atwill (Le baron von Merzbach).1h30.
   
1933 La reine Christine

(Queen Christina). Avec : Greta Garbo (La reine Christine), John Gilbert (Antonio), Ian Keith (Magnus), Lewis Stone (Oxenstierna), Elizabeth Young (La comtesse Ebba Sparre), C. Aubrey Smith (Aage), Reginald Owen (Charles). 1h37.

En 1632 à la mort de son père Gustave Adolphe, la jeune Christine monte sur le trône de Suède, aidée par les conseils d'Axel Oxenstierna. Les années passent et tous pensent que la reine Christine épousera le prince Charles Gustave, le héros de la guerre qui vient de se terminer mais Lord Magnus, un ambitieux dignitaire de la cour, devient l'amant de la reine dont les aventures amoureuses sont nombreuses. Christine fait la connaissance de Don Antonio de la Prada, l'envoyé du roi d'Espagne, dont elle tombe amoureuse après avoir passé avec lui une nuit inoubliable dans une petite auberge. Antonio devient donc son amant et elle décide de l'épouser mais la cour et le peuple, dressé contre sa souveraine par le traître Magnus, manifestent leur opposition rappelant leur souhait de voir Christine épouser Charles Gustave. Malgré les conseils d'Oxenstierna, Christine abdique en faveur de Charles Gustave pour pouvoir épouser son amant. Mais, blessé mortellement au cours d'un duel avec Magnus, Antonio meurt dans les bras de Christine qui quitte la Suède, à bord du navire qui devait l'emporter, elle et l'homme qu'elle aimait, vers le bonheur.

   
1934 We live again
   
   
1935 Becky Sharp
 

Avec : Miriam Hopkins (Becky Sharp), Frances Dee (Amelia Sedley), Cedric Hardwicke (Le marquis of Steyne), Billie Burke (Lady Bareacres). 1h24.

Becky Sharp n'a pas eu beaucoup de chance dans sa vie. Orpheline d'origine modeste, elle lutte pour avancer. Son seul but est de monter les échelons et devenir un personnage de la haute société britannique. Grâce à sa culture et son érudition, elle met tout en ?uvre pour atteindre son but.

   
1936 Le joyeux bandit
  (The Gay Desperado).
   
1937 La furie de l'or noir
  (High, Wide and Handsome).
   
1939 L'esclave aux mains d'or
(Golden Boy).

   
1940 Le signe de Zorro

(The Mark of Zorro). Avec : Tyrone Power (Vega), Linda Darnell (Lolita Quintero), Basil Rathbone (Esteban Pasquale). 1h34

1820. Don Diego Vega, fierté de l'Académie Militaire de Madrid, retourne en Californie, sa terre natale, pour apprendre que son père, le gouverneur de Los Angeles, a été dépossédé de son titre par un tyran, Don Luis Quintero. Il fait la connaissance du capitaine Esteban Pasquale, âme damnée de 1'ursupateur et bretteur émérite...

   
1941 Arènes sanglantes

(Blood and Sand). Avec :Tyrone Power (Juan Gallardo), Linda Darnell (Carmen Espinosa), Rita Hayworth (Doña Sol des Muire). 2h05

Enfant pauvre de Séville, Juan Gallardo rêve d'égaler un jour la gloire de son père, célèbre matador tué au cours d'une corrida. Avec quatre de ses amis, il part pour Madrid. promenant à Carmen, son amour d'enfance, de revenir un jour...

   
1942 Qui perd gagne
  (Rings on her Fingers).
   
1947 Belle jeunesse
 

(Summer Holiday).

Début du siècle à Danville dans le Connecticut. Nat Miller, directeur du journal local, est un heureux père de famille et son aîné, Richard, va bientôt prendre ses responsabilités d'homme. Amoureux de Muriel, Richard tombe sous le charme de Belle, une entraîneuse, qui le traite comme un gamin...

   
1957 La belle de Moscou

(Silk Stockings). Avec : Fred Astaire (Steve Canfield), Cyd Charisse (Ninotchka Yoschenko), Peter Lorre (Brankov). 1h57.

Musicien soviétique en mission à Paris, semble avoir succombé aux charmes du mode de vie occidental. Le Kremlin dépêche trois commissaires de choc, Brankov, Bibinski et Ivanov, pour tenter de récupérer le dissident en puissance. Celui-ci travaille, avec le compositeur américain Steve Canfield, à la musique d'une adaptation théâtrale de "Guerre et Paix", le chef-d'oeuvre de Tolstoï, dont la vedette serait Peggy Dayton, l'ancienne championne de natation...

   
   
   
Retour à la page d'accueil

(1898 - 1987)
16 films
   
   
5
histoire du cinéma : L'image situation