Né en 1932 en ancienne Tchécoslovaquie à Caslav, Milos Forman perd ses parents, déportés à Auschwitz. Il est alors élevé avec ses frères par le reste de sa famille. Milos Forman étudie le cinéma la FAMU, l’école des Hautes études cinématographiques de Prague dans les années cinquante. Une fois diplômé, il écrit ses premiers scénarios avec Martin Fric, puis devient assistant réalisateur auprès d’Alfred Radok pour Grand père automobile.

A cette période, suite à la mort de Staline en 1953, on assiste à au fameux dégel amorcé par Krouchtchev en Union soviétique, qui a entre autre pour conséquence un assouplissement du régime communiste et donc une expression plus libre chez les artistes, dont les réalisateurs. C’est dans ce contexte que Forman se lance comme cinéaste, avec deux premiers courts-métrages, Concours, et S’il n’y avait que des guinguettes. Ces films révèlent déjà le goût du jeune cinéaste pour un cinéma réaliste mais également sa capacité à diriger des acteurs, ainsi qu’un premier thème de prédilection, à savoir la jeunesse face au monde adulte, et le besoin de liberté individuelle.

Depuis 1956, le dégel amorcé par Khrouchtchev en Union soviétique a conduit à un relatif assouplissement du régime communiste et permis aux réalisateurs de s’exprimer plus librement. Dans le sillage des résistants de toujours, Jon Kadar, Elmar Klos, Jiri Weiss ou Jiri Krejcik, une nouvelle génération de cinéastes prône la libération par la culture, espère une prise de conscience de la société.

En 1963, c'est ainsi toute une génération de cinéastes de vingt à trente ans qui fait une entrée retentissante dans la production. Non seulement Milos Forman mais aussi Vera Chytilová et, Jaromil Jireš tournent leur premier long métrage : respectivement Quelque chose d’autre et Le premier cri. Ils seront bientôt suivis par Ivan Passer, Jirí Menzel, Jan Nemec et Stefan Uher. Au diapason des cinémas nationaux qui renaissent un peu partout dans le monde dans le sillage de la Nouvelle Vague et du free cinema, ces trublions marient la recherche esthétique à un regard critique sur la société. Participant au bouillonnement culturel de la jeunesse pragoise, leurs films remportent les suffrages d’un public fatigué des mensonges idéologiques et qui a l’impression de retrouver enfin une part de sa réalité vécue à l’écran.

Attiré par le genre de la comédie, Forman tourne son premier long métrage dans la mouvance de la Nouvelle Vague L’as de pique (1964), une satire sociale sur un jeune homme devenu vigile, représentatif d'une société dominée par le contrôle et la délation, qui a du mal à s'insérer dans la société. Forts du vent nouveau qui souffle sur l’industrie cinématographique d’Europe de l’est, la nouvelle génération de réalisateurs émergente se démarque du cinéma national en conjuguant esthétisme et critique sociale, trouvant par là-même un écho au sein de la jeunesse pragoise.


Milos Formann poursuita ainsi avec Les amours d'une blonde (1965) une comédie douce-amère, mélange de tendresse et d'ironie qui remport un énorme succès public en Tchécoslovaquie. Présenté dans de nombreux festivals (Cannes, New York, Venise), il connut également une belle carrière internationale et fut sélectionné pour l’Oscar du meilleur film étranger. La nouvelle vague tchèque atteignait son apogée.

Flairant la bonne affaire, et riche à millions du triomphe au box-office de Docteur Jivago, le producteur italien Carlo Ponti proposa à Forman et à ses deux coscénaristes Ivan Passer et Jaroslav Papoušek de financer leur prochain film. Un premier scénario, Les Américains arrivent, puis un secon racontant l’histoire d’un déserteur réfugié dans les sous-sols d’une salle de concert se succèdent quand, un soir de détente les trois hommes assistent au bal des pompiers du village. Ce sera la satire provocatrice Au feu les pompiers ! (1967) qui lui vaut les foudres de la censure dans son pays. Alors qu'il se trouve à Paris pour des négocier son premier contrat avec Hollywood, A la faveur du Printemps de Prague et de son vent de révolte, Milos Forman quitte l'Europe pour les Etats-Unis.

Au feu les pompiers ! provoqua la colère des pontes du parti, qui se sentirent directement visés. Le climat social, à la veille du Printemps de Prague, ne permettait pas une interdiction du film aurait été politiquement risquée, mais on entreprit d’en saboter l’exploitation. Lorsque Ponti, qui avait détesté le film lui aussi, décida de retirer son apport financier Forman fut accusé de sabotage économique, délit passible de dix ans d’emprisonnement.

Invité au festival d’Annecy, il eut heureusement la chance d’y rencontrer Claude Berri et François Truffaut. Mis au courant de la situation, ces derniers réunirent les fonds nécessaires pour sauver la mise. Berri assura une distribution internationale au film qui fut, comme Les amours d'une blonde, sélectionné pour l’Oscar du meilleur film étranger. Alors que les chars entrent dans Prague , les studios tchèques licencient Milos Forman au motif d'une sortie illégale du territoire. Se trouvant alors à Paris, Forman s’envole pour les États-Unis fin 1967 à l'invitation de la Paramount.

Il réalise d'abord une comédie sociale, Taking Off (1971), sur la fugue d’une jeune fille à travers laquelle on assiste à une confrontation entre deux générations. Le film, co-écrit avec son ami, le scénariste Jean-Claude Carrière, est le seul jamais réalisé sur le mouvement hippie alors même qu’il se déroulait, et fût récompensé du Grand prix du jury au Festival de Cannes. En 1975, le cinéaste quitte la comédie et la classe moyenne américaine pour le drame et le milieu psychiatrique avec le brillant Vol au-dessus d'un nid de coucou. Porté par Jack Nicholson qui y trouve là un de ses plus grands rôles, le film rafle cinq Oscars dont ceux du Meilleur film, Meilleur acteur et Meilleur réalisateur. En 1979, il se voit confier l'adaptation d'un grand succès de la scène musicale à Broadway : Hair, film culte de toute une génération. En 1981, il remplace au pied levé Robert Altman sur le difficile tournage de Ragtime; portrait d'une Amérique du début du XXe siècle en proie au racisme.

En 1985, il obtient à nouveau l'Oscar du Meilleur réalisateur pour Amadeus qui en remporte sept autres, un biopic du compositeur porté par Tom Hulce. Quatre ans plus tard, il réalise Valmont, adaptation des Liaisons dangereuses de Choderlos De Laclos. Mais le film souffre d'une comparaison avec Les Liaisons dangereuses, sorti la même année. Depuis Amadeus, il semble avoir pris goût aux biographies en réalisant Larry Flynt (1996) Ours d'or à Berlin et Man on the Moon (1999) Ours d'argent à Berlin, inspiré de la vie du comique américain Andy Kaufman. Avec Les fantômes de Goya, dans lequel Natalie Portman et Javier Bardem se donnent la réplique, il retrouve à nouveau l'univers onirique et les costumes du XVIIIe siècle.


Filmographie :


Courts-métrages:
1964 : L'audition , S’il n’y avait que des guinguettes
1973 : Le decathlon segment de Visions of eight

Longs-métrages :

1964 L'as de pique
 

(Cerný Petr). Avec : Ladislav Jakim (Petr), Jan Vostrcil (son père), Bozena Matuskova (sa mère), Pavla Martinkova (Asa), Vladimir Pucholt (Cenda), Pavel Sedlacek (Lada), Zdenek Kulhanek (Zdenek), Frantisek Kosina (Le patron), Josef Koza (Mason), Antonín Pokorny (Le voleur). 1h27.

Dans une petite ville de province, en Tchécoslovaquie, pendant les années soixante, des adolescents s'éveillent à la vie. L'un d'entre eux, Petr, est particulièrement maladroit avec les filles. Il débute comme apprenti commis dans une supérette. Son travail consiste, en grande partie, à surveiller les éventuels voleurs. Malgré les conseils de son patron, Petr montre peu d'aptitudes pour cette activité : les vrais voleurs lui échappent systématiquement, et le malheureux garçon a droit à de nouvelles remontrances de son patron, auxquelles font écho, une fois rentré à la maison, les sermons de son père. Le jeune homme qui ne pense qu'à se distraire avec des amis et rêve de rencontrer l'âme sœur est ainsi confrontée aussi bien au travail que chez ses parents à une morale utilitaire basée sur l'expérience d'adultes qui offrent des modèles peu stimulants...

   
1965 Les amours d'une blonde

(Lásky jedné plavovlásky). Avec : Hana Brejchová (Andula), Vladimir Pucholt (Milda), Vladimír Mensík (Vacovsky). 1h22.

Non loin de Prague, la petite ville de Zruc compte deux mille ouvrières qui travaillent à l'usine de chaussures. Mais il n'y a là qu'une centaine d'hommes et les ouvrières s'ennuient ce qui nuit à leur moral et à leur productivité....

   
1966 A well-paid walk
  (Dobre placená procházka). Téléfilm coréalisé avec Ján Rohác. Avec: Gabzdyl (Uli), Hana Hegerová (La tante de Liverpool), Vladimír Hrabánek (L'homme à la valise), Eva Pilarová (Vanilka). 1h13.
   
1967 Au feu les pompiers !

(Horí, má panenko). Avec : Jan Vostrcil (le chef du comité), Josef Sebánek, Frantisek Debelka, Vratislav Cermák, Josef Rehorek, Václav Novotný, Frantisek Reinstein (les membres du comité), Josef Kolb (Josef), Jan Stöckl (le chef des pompiers). 1h11.

Dans une petite ville de province, le comité du bal des pompiers prépare fiévreusement la soirée afin que tout se passe bien et que tout le monde s'amuse. Mais en fait la fête est ratée, avec de multiples incidents et vols.

   
1971 Taking off

Avec : Lynn Carlin (Lynn Tyne), Buck Henry (Larry Tyne), Georgia Engel (Margot), Tony Harvey (Tony). 1h32.

Jeannie a 15 ans et elle donne du souci à ses pauvres parents qui ont toujours travaillé dur. Ils tentent de comprendre cette culture jeune, sexe et drogue. Mais Jeannie s'installe avec un chanteur contestataire hippie à succès, dont les royalties engraissent malgré tout la société qu'il dénonce dans ses textes...

   
1973 Le décathlon

 

Segment de Visions of eight, réalisé durant les jeux olympiques de Munich avec Kon Ichikawa (The Fastest), Claude Lelouch (The Losers), Yuri Ozerov (The Beginning), Arthur Penn (The Hightest), Michael Pfleghar (The women), John Schlesinger (The Longest), Mai Zetterling (The Strongest). Avec : Jörgen Persson.

   
1975 Vol au-dessus d'un nid de coucou

(One flew over the cuckoo's nest). Avec : Jack Nicholson (Patrick McMurphy), Louise Fletcher (Mildred Ratched). 2h14.

Emprisonné pour viol, McMurphy est transféré dans un hôpital psychiatrique. Sous les soins de l'infirmière Ratched, il s'oppose vite par sa trop forte personnalité aux méthodes répressives de cette dernière...

   
1979 Hair

Avec : John Savage (Claude), Treat Williams (Berger), Beverly d'Angelo (Sheila), Annie Golden (Jeannie). 2h01.

Claude Bukowski, un jeune américain moyen, fils d'un fermier d'Oklahoma, est appelé pour aller combattre au Viêt-nam. Il se rend à New York où il doit se présenter aux autorités militaires, et rencontre un groupe de hippies faisant la fête sous les arbres de Central Park. ..

   
1981 Ragtime

Avec : James Cagney (Rheinlander Waldo), Brad Dourif (le jeune frère), Moses Gunn (Booker T. Washington), Elizabeth McGovern (Evelyn Nesbit Thaw), Kenneth McMillan (Willie Conklin), Pat O'Brien (Delmas), Donald O'Connor (le professeur de danse d'Evelyn), James Olson (le père). 2h36.

New-York, 1906. Une famille bourgeoise recueille un bébé noir abandonné. Le père, Coalhouse Walker, souhaite en épouser la mère. Mais un affront public le jour du mariage dégénère en manifestations. Coalhouse menace même de dynamiter la bibliothèque. Le préfet le fera abattre après des négociations avec le leader noir Booker Washington.

   
1984 Amadeus

Avec : F. Murray Abraham (Antonio Salieri), Tom Hulce (Wolfgang Amadeus Mozart), Elizabeth Berridge (Constanze Mozart). 2h37.

Antonio Salieri, compositeur officiel, aurait pu couler des jours heureux auprès de l'Empereur d'Autriche Joseph si l'arrivée en 1781 d'un concurrent jeune et orgueilleux, Wolfgang Amadeus Mozart, n'avait menacé ses privilèges et sa fonction. Dès lors, Salieri s'acharne à détruire la carrière du petit génie.

   
1989 Valmont

Avec : Colin Firth (Valmont), Annette Bening (la Marquise de Merteuil), Meg Tilly (Madame de Tourvel). 2h20.

Le Vicomte de Valmont est un stratége de l'amour. Afin d'obtenir ses faveurs, il accepte pour la Marquise de Merteuil de séduire la jeune Cécile de Volanges, courtisée par le Chevalier Danceny. Mais Valmont, amoureux de Madame de Tourvel, se prend lui même au piège de ces intrigues amoureuses où tout sentiment réel est interdit...

   
1996 Larry Flynt

(The People vs. Larry Flynt). Avec : Woody Harrelson (Larry Flynt), Courtney Love (Althea Leasure). 2h10.

Patron d'un club de danseuses nues dans l'Ohio, Larry Flynt lance en 1973 la revue pornographique "Hustler". Menacé, interdit, Flynt persiste et signe, s'opposant au pays bienpensant tout entier. Et pourtant, le succès de "Hustler" ne cesse de croître au fur et à mesure que Larry entâche la carrière de personnalités par ses accusations...

   
1999 Man on the moon

Avec : Jim Carrey (Andy Kaufman / Tony Clifton), Danny DeVito (George Shapiro), Courtney Love (Lynne Margulies). 1h57.

La vie d'Andy Kaufman, humoriste excentrique, énigmatique et en avance sur son temps, catapulté roi de la TV avec l'émission Saturday Night Live et la sitcom Taxi..

   
2006 Les fantômes de Goya

(Goya's Ghosts). Avec : Javier Bardem (Frère Lorenzo), Natalie Portman (Inés / Alicia), Stellan Skarsgård (Francisco Goya).1h54.

À la fin du XVIIIe siècle le royaume d'Espagne subit les derniers sursauts de l'Inquisition alors que les guerres napoléoniennes bouleversent l'Europe. Inès, la muse du peintre Francisco Goya et fille d'un marchand fortuné, est torturée dans une geôle dans le but de lui faire avouer des crimes contre le christianisme. Sa famille est sans nouvelles d’elle et demande à Goya d'interceder aupres d'un de ses clients le frère Lorenzo, impitoyable inquisiteu. Quinze ans plus tard quand on abolit l'Inquisition, l'Espagne est en proie à une autre horreur. Le pays est envahi par les troupes de Napoléon. Lorenzo, autrefois moine, se trouve à son service en tant que juge laïque et fanatique...

   
2009 Une promenade bien méritée

(Dobre placená procházka). Avec : Petr Stach (Uli), Dása Zázvurková (Vanilla), Petr Písa (L'avocat), Jirí Suchý (le facteur), Tereza Hálová (La tante de Liverpool). 1h25.

‘un jeune couple est surpris en plein divorce par l’annonce d’un héritage immense d‘une tante de Liverpool. Le million de livres sterling que cette tante vient de léguer à leur futur enfant est-il une raison suffisante pour leur faire oublier leurs discordes ?

Le film est un enregistrement de l'opéra jazz de Jiri Suchy et Jiri Slitr intitulé mis en scène en 2007 par Milos Forman au Théâtre national de Prague.

   
   
   
   

Retour à la page d'accueil

(1930-2018)
15 films
   
   
6