Les estivants

2018

Avec : Valeria Bruni Tedeschi (Anna), Pierre Arditi (Jean), Valeria Golino (Elena), Noémie Lvovsky (Nathalie), Yolande Moreau (Jacqueline), Laurent Stocker (Stanislas), Riccardo Scamarcio (Luca), Bruno Raffaelli (Bruno), Marisa Borini (Louisa - la mère), Oumy Bruni Garrel (Célia), Vincent Perez (L'acteur suisse), Stefano Cassetti (Marcello - le frère décédé), Xavier Beauvois (Le producteur), Brandon Lavieville (François, le fils) Guilaine Londez (Pauline, sa mère), François Négret (Jean-Pierre - le cuisinier). 2h08.

Une grande et belle propriété sur la Côte d’Azur. Un endroit qui semble hors du temps et protégé du monde. Anna arrive avec sa fille pour quelques jours de vacances. Au milieu de sa famille, de leurs amis, et des employés, Anna doit gérer sa rupture toute fraîche et l’écriture de son prochain film. Derrière les rires, les colères, les secrets, naissent des rapports de dominations, des peurs et des désirs. Chacun se bouche les oreilles aux bruits du monde et doit se débrouiller avec le mystère de sa propre existence.

Jeux de massacre sur une famille dont la belle propriété devrait faire rêver tout le monde. Même la fille d'Anna n'a aucune tendresse pour elle : elle lui exprime son désir d'avoir un chien comme la rivale de sa mère sans quoi elle ira jouer chez celle-ci. Tous sont tellement préoccupés par leurs névroses et leurs malheurs qu'ils ne voient pas les autres et sont incapables de leur apporter le moindre réconfort. Les artistes s'en tirent toutefois mieux que les autres : Nathalie la scénariste, Anna la réalisatrice, Bruno, le ténor.

Chez les employés de maison, même jeu de massacre avec le père castrateur de François, néanmoins indécrotablement benêt ; Serge rendu débile par la foudre ; Jean-Pierre, vite aigri et plein de rancœur ; Jacqueline, raciste et méchante et Pauline, servile avec les patrons. Seul le policier épris d'un amour sincère pour Jacqueline fait preuve de constance et de gentillesse.

Une telle noirceur serait insupportable sans le jeu toujours légèrement, ou plus lourdement, théâtralisé des acteurs, tous absolument remarquables et l'humour constant : une palme pour la scène où Anna découvre qui est sa rivale : la mannequin d'une publicité érotiquement renversante pour les sous-vêtements Lise Charmel.

Une jolie définition enfin de la différence entre être de droite et être de gauche. "La nature est plus forte que l'homme. C'est vrai et la droite est d'accord. La nature est plus forte que l'homme, c'est vrai mais la gauche lutte pour changer cela et donner à l'humain plus de place, plus de droits et plus de protection; c'est une lutte tragique et longue mais qui vaut la peine qu'on se batte pour cela".

Jean-Luc Lacuve, le 13 février 2019