Née en 1964
6 films
   
   
2
 

Originaire d'une riche famille de Turin qui quitte l'Italie par crainte des Brigades Rouges, Valeria Bruni-Tedeschi arrive en France à l'âge de 9 ans. Après une année d'hypokhâgne, elle suit des cours de théâtre à l'Ecole des Amandiers de Nanterre, avec pour professeurs Pierre Romans et Patrice Chéreau, qui lui font jouer Kleist et Tchékhov.

Si elle apparaît à l'écran en 1986 dans Paulette, la pauvre petite milliardaire, c'est Chéreau qui lui offre son premier vrai rôle dans Hotel de France, film de troupe, tourné avec les élèves des Amandiers - elle retrouvera son mentor pour La Reine Margot et surtout le fièvreux Ceux qui m'aiment prendront le train en 1997.

L'actrice accède à la notoriété en 1993 grâce aux Gens normaux n'ont rien d'exceptionnel, premier film de Laurence Ferreira Barbosa, dans lequel elle incarne une jeune fille au bord de la folie - sa composition à fleur de peau lui vaut le César du meilleur espoir féminin. Devenue une actrice-fétiche des auteurs de la jeune génération, elle noue une forte complicité avec Noémie Lvovsky dès le court-métrage Dis-moi oui, dis-moi non, auquel succède le premier long de la réalisatrice, Oublie-moi, nouveau portrait de femme instable et vulnérable. La comédienne au regard clair et a la voix cassée interprète en 1999 une chômeuse qui passe ses journées au supermarché dans Rien à faire de Marion Vernoux.

Des cinéastes confirmés permettront à Bruni-Tedeschi, habituée aux personnages fragiles et tourmentés, de dévoiler d'autres facettes de son talent. Sensuelle boulangère dans Nénette et Boni, elle incarne un policier opiniâtre dans Au coeur du mensonge de Chabrol. Ne dédaignant pas un cinéma plus commercial (Ah ! si j'étais riche), elle trouve de beaux rôles dans son pays natal, auprès de Bellocchio (La Nourrice) et Calopresti (La Seconda volta).

C'est en co-signant les dialogues de Mots d'amour (1998) que Valeria Bruni-Tedeschi prend goût à l'écriture. Son coup d'essai comme réalisatrice, l'autoportrait ironique Il est plus facile pour un chameau..., décroche le Prix Delluc du premier film en 2003. Dans son deuxième opus, Actrices, présenté en Sélection officielle à Cannes en 2007, elle continue d'exposer avec humour ses doutes et ses angoisses. Six ans après Actrices, Valeria Bruni-Tedeschi reprend son costume de réalisatrice pour Un château en Italie, comédie dramatique mettant en scène les tribulations d’une famille italienne, et comptant dans sa distribution Louis Garrel et Xavier Beauvois. Le film est présenté en compétition officielle à Cannes .

Si Actrices convoquait Ivan Tourguéniev pour décrire les errements du personnage de Marcelline, actrice déstabilisée par son rôle de Nathalia Petrovna, héroïne de Un mois à la campagne, puis le Tchekov pour Trois soeurs pour le téléfilm éponyme, elle emprunte à Maxime Gorki le titre de son sixième long-métrage, Les estivants qu’elle définit comme un autobiographie imaginaire, dans laquelle elle conjugue habilement de l'autofiction : sa mère tient le rôle de sa mère, sa fille celui de sa fille, Anna consacre son été à l’écriture d’un film et l’ombre du frère décédé continue de planer sur l’ensemble du film.

Filmographie :

2003 Il est plus facile pour un chameau...
Avec : Valeria Bruni Tedeschi (Federica), Chiara Mastroianni (Bianca), Jean-Hugues Anglade (Pierre), Denis Podalydès (Philippe), Marisa Borini (La mère). 1h50.

Federica est si riche que ce privilège l'empêche de faire sa vie d'adulte, d'assumer son quotidien : les attentes de son fiancé qui voudrait fonder une famille, le retour inattendu d'un ancien amant, les conflits avec une famille déconnectée de la réalité et déstabilisée par la mort annoncée du père. Accablée par un héritage prochain, par ces rapports emmêlés avec son entourage et par le poids d'une culpabilité lancinante, Federica cherche le réconfort dans l'imaginaire...

   
2007 Actrices
Avec : Valeria Bruni Tedeschi (Marcelline), Noémie Lvovsky (Nathalie), Mathieu Amalric (Denis), Louis Garrel (Éric). 1h47.

Comédienne hantée par son rôle de Nathalia Petrovna, l'héroïne de la pièce de Tourguéniev Un Mois à la campagne qu'elle répète difficilement, Marcelline tente de noyer ses angoisses dans une piscine sur un air de Glenn Miller. Mais rien n'y fait. Rien n'empêche le temps de courir et de lui imposer ses quarante ans et toujours pas d'enfant. Perpétuellement étonnée par le monde qu'elle regarde comme si elle n'en trouvait pas la clé, Marcelline cherche sans relâche à communiquer avec tous ceux qui l'entourent...

   
2013 Un château en Italie
Avec : Valeria Bruni Tedeschi (Louise), Louis Garrel (Nathan), Filippo Timi (Ludovic), Marisa Borini (La mère), Xavier Beauvois (Serge), Céline Sallette (Jeanne), André Wilms (Père de Nathan), Marie Rivière Marie Rivière (Mère de Nathan). 1h44.

Louise rencontre Nathan, ses rêves ressurgissent. C’est aussi l’histoire de son frère malade et de leur mère, d’un destin : celui d’une grande famille de la bourgeoisie industrielle italienne. L’histoire d’une famille qui se désagrège, d’un monde qui se termine et d’un amour qui commence.

   
2015 Les trois soeurs
  Téléfilm. Avec : Eric Ruf (Vassili), Bruno Raffaelli (Ivan), Florence Viala (Olga), Coraly Zahonero (Natalia), Laurent Stocker (Nikolai), Michel Vuillermoz (Alexandre), Elsa Lepoivre (Macha), Gilles David (Fiodor). 1h50.

Russie, fin du XIXe siècle : c’est un jour de fête dans la maison des trois soeurs. Tout est joyeux et lumineux. Le deuil du père, mort il y a un an, est terminé. Les militaires, habitués de la maison, sont là. L’avenir est plein de certitudes heureuses : retourner vivre à Moscou, la ville natale, commencer à travailler, se marier. Mais bientôt, les certitudes vont se transformer en suppositions et l’avenir ne s’envisagera plus qu’au conditionnel…

   
2016 Une jeune fille de 90 ans
Avec : Thierry Thieû Niang, Blanche Moreau (eux-mêmes). 1h25<

Au service de gériatrie de l’hôpital Charles Foix d’Ivry, Thierry Thieû Niang, chorégraphe de renom, anime un atelier de danse avec des patients malades de l’Alzheimer. Par la danse, des vies se racontent, des souvenirs s’égrènent plein de regrets, d’amertumes, d’éclats de joie, de solitudes. Blanche Moreau a quatre-vingt-douze ans. Pendant le tournage, elle est tombée amoureuse du chorégraphe Thierry. Le simple fait de tomber amoureuse étant en soi une chose folle, Blanche n’a plus rien de délirant ni de fou : sa maladie est devenue tout simplement la maladie de l’amour.

   
2018 Les estivants
Avec : Valeria Bruni Tedeschi (Anna), Pierre Arditi (Jean), Valeria Golino (Elena), Noémie Lvovsky (Nathalie), Yolande Moreau (Jacqueline). 2h08.

Une grande et belle propriété sur la Côte d’Azur. Un endroit qui semble hors du temps et protégé du monde. Anna arrive avec sa fille pour quelques jours de vacances. Au milieu de sa famille, de leurs amis, et des employés, Anna doit gérer sa rupture toute fraîche et l’écriture de son prochain film. Derrière les rires, les colères, les secrets, naissent des rapports de dominations, des peurs et des désirs. Chacun se bouche les oreilles aux bruits du monde et doit se débrouiller avec le mystère de sa propre existence.