Catherine Breillat est dès son plus jeune âge passionnée de littérature. En 1964, elle débarque à Paris accompagnée de son actrice de soeur Marie-Helene. Un an plus tard alors qu'elle n'a que 17 ans, Catherine Breillat publie son premier roman L'homme facile, celui-ci est aussitôt interdit au moins de 18 ans. Elle enchaîne avec trois livres : Le silence, après..., la pièce de théâtre en alexandrins Les vêtements de mer, puis un troisième roman intitulé Le soupirail. Parallèlement, elle apparaît au cinéma en tant qu'actrice où elle donne la réplique à sa soeur, notamment dans Le dernier Tango à Paris de Bernardo Bertolucci.

En 1976, Catherine Breillat fait la rencontre d'André Génovès, un producteur qui cherche à monter un film érotique sous caution littéraire. Il lui propose alors d'adapter son dernier livre Le soupirail, qui deviendra au cinéma Une vraie jeune fille, celui-ci traite de l'éveil à la sexualité d'une adolescente. Le film fait scandale et ne sortira finalement sur grand écran qu'en 2000. La réalisatrice, scénariste et romancière continue sur sa lancée avec Tapage nocturne sorti en 1979, dans lequel jouent Dominique Laffin et Marie-Helene Breillat.

La sulfureuse romancière écrit les scénarios de ses films mais écrit également pour d'autres réalisateurs, notamment Federico Fellini avec qui elle planche sur le scénario de Et vogue le navire en 1984 ou Maurice Pialat et son Police dont elle écrit l'histoire en 1985. De 1979 à 1988, Catherine Breillat se consacre exclusivement à l'écriture.

En 1988, elle revient à la réalisation avec l'adaptation d'un autre de ses romans, 36 fillette, puis en 1991 avec Sale comme un ange, un scénario refusé par Maurice Pialat. Appréciée par la critique mais peu connue du grand public la réalisatrice accède au succès en 1996 avec Parfait amour ! En 1999, le film Romance créer la polémique, la présence de Rocco Siffredi au casting réduisant encore la frontière entre le cinéma de Breillat et la pornographie.

En 2004, la réalisatrice renouvelle l'expérience avec Anatomie de l'enfer adapté de son roman Pornocratie avant d'être victime, la même année, d'une attaque cérébrale qui la laisse à demi-paralysée. Après 5 mois d'hospitalisation et une lente rééducation, Catherine Breillat se remet au travail. Son film Une vieille maîtresse, avec Asia Argento, est le film le plus cher qu'elle ait jamais réalisé mais également son premier film en costume. En 2007, la consécration semble arriver puisque Une vieille maîtresse est présenté en Compétition au 60ème Festival de Cannes... d'où hélas, il repatira bredouille.

 

Filmographie :

1975 Une vraie jeune fille

Avec : Charlotte Alexandra (Alice Bonnard), Hiram Keller (Jim), Rita Maiden (Mme Bonnard), Bruno Balp (M. Bonnard), Georges Guéret (Martial). 1h33.

Alice, 14 ans, est une jeune fille désœuvrée, qui réfute l’idée de quitter l’enfance. Elle s’affirme, mais ne se comprend pas. Tout du moins son corps, qu’elle rejette en bloc. Se faire vomir volontairement sur son pyjama ne l’effraie pas, le dégoût qui en provoquerait plus d’un la rend en fait lucide. Alors elle écrit son journal et retranscrit toutes les pensées que lui dicte son esprit à priori torturé. Alice semble s’affirmer mais ne comprend pas la transformation que subit son corps. Ses vacances d’été passées avec ses parents n’arrangent rien. Les repas se font au milieu de silences mortifiants... Son adolescence n’en finit pas, tout comme ses interrogations sexuelles…

   
1979 Tapage nocturne

Avec : Dominique Laffin (Solange), Marie-Hélène Breillat (Emmanuelle), Bertrand Bonvoisin (Bruno), Joe Dallesandro (Jim), Dominique Basquin (Dorothée), Daniel Langlet (Bruel), Bruno Devoldère (Le mari), Bruno Grimaldi (Frédéric), Georges Mansart (Gérard), Gérard Lanvin (Le type). 1h34.

Mariée et mère d'une petite fille, Solange est metteur en scène. Elle recherche constamment l'amour fou et va d'aventure en aventure au rythme de deux ou trois rendez-vous par soirée. Or, elle fait bientôt la connaissance de Bruno, metteur en scène comme elle, et en tombe amoureuse jusqu'à la passion.

   
1987 36 fillette

Avec : Delphine Zentout (Lili), Etienne Chicot (Maurice), Olivier Parniere (Bertrand), Jean-Pierre Léaud (Boris Golovine), Berta Domínguez D. (Anne-Marie), Jean-François Stévenin (Le père), Diane Bellego (Georgia), Adrienne Bonnet (La mère), Stéphane Moquet (Ca-Pe), Cécile Henry (Maetitia). 1h28.

Lili a 14 ans. 36, c'est sa taille, mais pour sa poitrine, c'est largement plus. En vacances avec ses parents dans un camping, elle se laisse draguer par Maurice, un play-boy quadragénaire. Elle ne sait pas s'il en veut à son corps ou son esprit. Elle le provoque, puis se refuse et finit par coucher avec un banal dadais, un garçon de son âge, sans amour.

   
1991 Sale comme un ange

Avec : Claude Brasseur (Georges Deblache), Lio (Barbara), Nils Tavernier (Didier Theron), Roland Amstutz (Le commissaire), Claude-Jean Philippe (Manoni), Léa Gabriele (Judy). 1h45.

A cinquante ans passés, le policier Deblache se sent miné. L'alcool peut-être... il boit trop de pastis. Ou la routine d'un boulot peu reluisant, pourtant empreint de codes particuliers. Ou encore la remise en cause d'une existence solitaire où les femmes, n'apparaissent que le temps de nuits éphémères, souvent contre rétribution. Un court séjour à l'hôpital lui fait recevoir la visite de Mannoni, un truand usé qui, pour s'être repenti, s'est attiré les foudres de ses anciens compagnons et s'est placé en danger de mort permanent. Mannoni est le seul vrai ami qu'ait jamais eu Deblache, bien qu'ils ne soient pas du même côté de la barrière. Il se sait fini et disparaît, obtenant de Deblache la promesse que tout sera fait pour que sa femme Arlette et leur petit garçon ne soient jamais inquiétés. Pour assurer leur protection, Deblache place chez eux, jour et nuit, son jeune collègue Théron et fait le tour, mais en vain, de ses connaissances dans le Milieu pour savoir qui a commandité la mort de son ami. Théron, marié depuis peu à Barbara, jeune provinciale petite-bourgeoise, commence à trouver le temps long sans elle. Deblache la lui amène. Lorsqu'il la raccompagne chez elle, le lendemain, il lui manifeste avec empressement le désir qu'elle a éveillé en lui avec d'autant moins de scrupules qu'il connaît le comportement de Théron à l'égard de cette épouse sagement "enfermée" dans son petit pavillon, tandis qu'il ne se prive pas d'autres relations. Barbara s'émeut moins de cette réalité, dont elle s'est accomodée, que de ce pas à franchir avec un homme de trente ans plus âgé qu'elle. Elle cède, pourtant, à la fois attirée et inquiète, détestant ce désir auquel elle succombe. Une agressivité apparaît entre les deux amants, même (ou surtout) lorsque Deblache prend conscience qu'il a abandonné son ami Mannoni, trouvé mort, un matin, dans des conditions sordides. Les deux policiers reprennent leur quotidien. Alors qu'ils s'apprêtent à procéder à une arrestation, Théron est abattu juste après avoir annoncé à Deblache que Barbara est enceinte...

   
1995 Aux Niçois qui mal y pensent

Troisième segment du film collectif A propos de Nice, la suite. Soixante cinq ans après la sortie en 1930 du film de Jean Vigo "A propos de Nice", sept realisateurs Abbas Kiarostami, Pavel Lounguine, Catherine Breillat, Raymond Depardon, Claire Denis, Costa Gavras et Raul Ruiz lui rendent hommage en revisitant la ville, sa facade et ses faces cachees.

   
1996 Parfait amour

Avec : Isabelle Renauld (Frédérique), Francis Renaud (Christophe), Laura Saglio (Emmanuelle), Alain Soral (Philippe), Michèle Rème (la mère de Christophe), Alice Mitterrand (Wanda), Tom Rocheteau (Vincent), Delphine De Malherbe (Valérie De La Tournelle). 1h53.

Un document vidéo montre la reconstitution d’un crime : sur une table de cuisine, un homme a tué sauvagement sa maîtresse à coups de couteau. Puis une adolescente, fille de la victime, apporte son témoignage…

À Dunkerque, quelques mois auparavant, l’homme, Christophe, la trentaine, rencontre Frédérique, la quarantaine, ophtalmologiste divorcée et remariée à un médecin. Ils se plaisent, se revoient chez le garçon, s’aiment. Bonheur fulgurant, confidences : elle a deux enfants, forme un couple très libre avec Louis, son mari; elle a un caractère trempé, connaît toutes les expériences, tous les dangers; lui, indépendant par son travail mais lié aux copains de son âge, à sa moto, et fragilisé par son enfance, ses rapports difficiles avec sa mère. Ils passent quelques jours à la campagne qui consacrent la force de leur relation.

Au retour, Louis s’efface et Christophe vient très souvent chez la jeune femme. Cette cohabitation fait rapidement apparaître quelques problèmes : la présence des enfants mais surtout le caractère entier de Frédérique. «Tu détruis tous les hommes; tu me casseras pas» dit Christophe, souvent humilié par sa maîtresse. Les sorties avec les amis du jeune homme ne se passent pas très bien. Elle l’injurie, supporte mal son copain Philippe, une grande gueule, soupçonne un rapport trouble entre eux. Christophe boit, fait de la provocation en public. Les mots échangés font bientôt très mal : «mépris, répulsion, morceau de chair qui pue…». Après une soirée d’alcool et de partouze, le garçon vient chez Frédérique, qui, immédiatement, l’agresse sur son manque d’ardeur. Dans la cuisine, elle lui crache son mépris, éclate de rire, il l’allonge sur la table, elle continue à rire, il s’empare d’un couteau et frappe, frappe, mécaniquement.

   
1999 Romance

Avec : Caroline Ducey (Marie), Sagamore Stévenin (Paul), François Berléand (Robert), Rocco Siffredi (Paolo), Reza Habouhossein (l'homme dans les escaliers), Ashley Wanninger (Ashley), Emma Colberti (Charlotte), Fabien de Jomaron (Claude). 1h35.

Marie n'est pas satisfaite par son ami Paul, et décide d'aller chercher ailleurs. Elle rencontre tour à tour Paolo, amant italien d'une nuit, Robert, qui l'initie à des pratiques sado-masochistes. Entre chacune de ces expériences, Marie retourne auprès de Paul comme si de rien n'était.

   
2001 A ma soeur !

Avec : Anaïs Reboux (Anaïs), Roxane Mesquida (Elena), Libero de Rienzo (Fernando), Arsinée Khanjian, Romain Goupil, Laura Betti. 1h33.

Deux sœurs en vacances avec leurs parents sur la Côte atlantique. Elena, quinze ans, beauté qui attire les regards, espère un flirt, peut-être même l’amour, au-delà d’une première relation sexuelle avec un garçon. La cadette, Anaïs, la suit partout : deux ans de moins, un corps de gros bébé qui la complexe mais, déjà, un esprit éveillé, capable de porter un jugement lucide sur elle-même et sur son aînée. Elle sait que ce n’est pas encore son tour d’être désirée et compense en mangeant des banana-splits...

   
2001 Breve traversée

Téléfilm. Avec : Sarah Pratt (Alice), Gilles Guillain (Thomas), Christelle Dacosta (la douanière française), Jean-Claude Cavelier (le serveur de la boîte), Marc Filippi (le magicien), Nicholas Hawtrey (le vieil Anglais). 1h21.

Sur un ferry reliant Saint-Malo à Portsmouth, Alice, une jeune Anglaise de 30 ans, rencontre Thomas, adolescent français de 16 ans. Narquoise et séductrice, Alice taquine le garçon qui a bien du mal à lui répondre. Un peu plus tard, à la discothèque du bateau, la jeune femme, un brin éméchée, devient plus provocante, tandis que Thomas est visiblement attiré par elle. De sous-entendus amusés en romantisme à rebours, la femme de 30 ans et l’adolescent inexpérimenté s’apprivoisent, se jaugent et finissent par passer la nuit ensemble. Au matin, elle veut s’échapper rapidement, lui a envie de traîner, de prendre son temps : il a fait l’amour pour la première fois et il lui semble que leur complicité est réelle. Mais, à l’arrivée au débarcadère, Alice disparaît.

   
2002 Sex is comedy

Avec : Grégoire Colin (L'acteur), Anne Parillaud (Jeanne), Roxane Mesquida (L'actrice), Ashley Wanninger (Léo). 1h32.

Les rapports entre un metteur en scène et ses acteurs ne sont pas toujours faciles. C’est notamment le cas entre Jeanne, réalisatrice directive, autoritaire, parfois même irrespectueuse, et ses deux comédiens. ...

   
2004 Anatomie de l'enfer

Avec : Amira Casar (la femme), Rocco Siffredi (l'homme), Alexandre Belin (le premier amant), Manuel Taglang (le deuxième amant), Jacques Monge (l'homme au bar), Claudio Carvalho (le garçon à l'oiseau), Carolina Lopes (la petite fille qui joue au docteur).1h17.

Une boîte de nuit homo en plein été. Une jeune femme est perdue au milieu de la musique techno et des hommes entre eux. Elle en frôle un qu'elle a déjà remarqué, et se dirige vers les toilettes. Là, elle se coupe les veines des poignets. L'homme survient à son secours. Ils marchent ensemble dans la rue. Elle a décidé qu'il serait l'homme à qui elle se montrerait toute entière telle qu'elle est, femme, et à qui elle exposerait l'inmontrable. Pour cela, cette brune brûlante invite l'homme qui n'aime pas les femmes durant quatre nuits, dans une villa au bord de l'océan. Elle va le payer pour qu'il la regarde…

   
2006 Une vieille maitresse

Avec : Asia Argento (Vellini), Fu'ad Ait Aattou (Ryno de Marigny), Roxane Mesquida (Hermangarde). 1h54.

Paris 1835. Le futur mariage du jeune et libertin Ryno de Marigny avec Hermangarde, fleuron de l’aristocratie et petite fille de la marquise de Flers, est au cœur de toutes les conversations. Seulement voilà, le Don Juan impénitent est depuis dix ans, l’amant et la proie de La Vellini, une courtisane mondaine et scandaleuse...
   
2009 Barbe bleue

Avec : Dominique Thomas (Barbe Bleue), Lola Creton (Marie-Catherine), Daphné Baïwir (Anne). 1h30.

Marie-Catherine et sa sœur Anne apprennent le décès de leur père. Celui-ci était ruiné. Sans dot, elles connaissent la misère au point de se rendre chez le terrible Barbe Bleue qui s’est mis à la recherche d’une nouvelle épouse. L’ogre est précédé de sa réputation, mais il est très riche. Marie-Catherine deviendra la dernière femme de Barbe Bleue..

   
   
   
Retour à la page d'accueil

née en 1948
13 films
   
   
4