De la guerre

2008

Avec : Mathieu Amalric (Bertrand), Asia Argento (Uma), Guillaume Depardieu (Charles), Clotilde Hesme (Louise), Laurent Delbecque (Pierre), Elina Löwensohn (Rachel), Léa Seydoux (Marie), Aurore Clément (La mère de Bertrand), Laurent Lucas (lui-même) et Michel Piccoli (Le grand Hou). 2h10.

A la suite d'un incident, Bertrand , la quarantaine, se retrouve enfermé dans un cercueil pour la nuit. Le matin, il n'est plus le même. Reconsidérant sa vie, il décide de suivre un homme dans un lieu isolé du monde, Le Royaume, à la tête duquel se trouve Uma, une mystérieuse et charismatique Italienne qui prône le plaisir permanent et lui apprend à le conquérir comme à la guerre. Bertrand se laisse alors doucement aller et décide de devenir un guerrier...

Les séquences les plus étranges sont les plus réussies : la nuit dans le cercueil, la séance de musique techno en plein air ou la réutilisation d'Apocalypse now pour un voyage au bout de la nuit aboutissant à la lutte avec un tigre ou l'exécution du gourou ; ces deux "monstres" étant filmés hors champs.

L'idéologie n'est pas très convaincante, faute, sans doute, d'être assez claire. Elle oscillet sans cesse entre l'acceptation des thèses défendues par la secte prônant la stratégie de Karl von Clausewitz (on n'en apprend pas grand chose à l'exception de trois titres de chapitre), les bienfaits de la gymnastique (pourquoi pas) de l'amour (toujours hors champs) et du repos (toujours plein champ) et ce qui pourrait en être la critique (l'exécution du gourou après la découverte du cadavre du jeune suicidé et le retour à la vie normale accompagné par la musique de Dylan).

Le contraste entre la prétention guerrière des "lieutenants" du royaume, de leur petit chef en amazone aux seins bandés ou de leur grand chef, le grand Hou déguisé en Marlon Brando, et le déphasage de Bertrand et Louise est assez savoureux. On comprend pourtant mal comment les uns séduisent les autres et vice-versa si ce n'est, explication bien triviale, que les uns ont besoin d'argent et les autres de repos.

Jean-Luc Lacuve le 10/10/2008

critique du DVD
Editeur : Mk2, avril 2009. DVD 9 - PAL - Zone 2 - Durée du film : 130’. Durée du DVD : 143’
critique du DVD

Suppléments :

  • Commentaire audio de Bertrand Bonello
  • Bandes annonces (8’)