1951

Willy Loman est un voyageur de commerce à la vie médiocre, aux idées utopiques et d'un esprit étroit. Confiant en sa valeur, il est effondré lorsque la société pour laquelle il travaillait depuis trente ans, le renvoie. Ses méthodes de vente sont dépassées, il n'a plus l'énergie voulue pour ce genre de travail, il est "dépassé".

Il revoit alors dans une espèce de folie, sans cesse grandissante, tous les échecs et les erreurs qui ont marqué sa vie. Alors qu'il était certain du succès de ses enfants dans la vie, il se rend compte que ses méthodes d'éducation ont été un échec total. Happy réussit dans la vie, mais ne pense qu'à son plaisir. Biff a raté sa vie, par la faute de son père (il a surpris son père et une autre femme dans une chambre d'hôtel).

Bientôt Biff est également renvoyé de son travail. Ce double échec porte un coup fatal à Willy Loman : ses fils qui le vénéraient dans leur adolescence, ont été déçus par lui et ne le prennent plus au sérieux. Sombrant dans une folie de plus en plus accentuée, Willy Loman, après avoir été jusqu'au bout de la déchéance physique et morale, se suicide, en dépit de l'amour de sa femme et de l'admiration qu'elle lui témoigne. Au moins, la prime d'assurance permettra aux siens de vivre convenablement.

 

Retour à la page d'accueil

(Death of a Salesman). Avec : Fredric March (Willy Loman), Mildred Dunnock (Linda Loman), Kevin McCarthy (Biff Loman), Cameron Mitchell (Happy Loman), David Alpert (Howard Wagner). 1h55.

La mort d'un commis voyageur