Détail de l'autoportrait de 1588
1518-1594
Maniérisme
Le Christ et la femme adultère 1548 Rome
Judith et Holopherne 1550 Madrid, Prado
Adam et Eve 1550 Venise, Academia
Mars et Vénus surprit par Vulcain 1552 Munich, Alte Pinakothek
Suzanne et les vieillards 1557 Vienne, Musée d'Histoire de l'art
Descente de croix 1559 Venise
Descente de croix 1559 Caen, Musée des Beaux-arts
La découverte du corps de saint Marc 1566 Milan, Pinacothèqe de Brera
La Cène 1566 Caen, Musée des Beaux-arts
Sala dell’albergo de la Scuola San Rocco 1567 Venise, S. grande di San Rocco
Danaé 1570 Lyon, Musée des Beaux arts
Saint Jérôme pénitent 1575 St Germain Les Corbeil
Ariane, Vénus et Bacchus 1577 Venise, palais des Doges.
L'origine de la Voie lactée 1580 Londres, National Gallery
Salle du chapitre de la Scuola San Rocco 1581 Venise, S. grande di San Rocco
Sala Terenna de la Scuola San Rocco 1587 Venise, S. grande di San Rocco
Autoportrait 1588 Paris, Louvre
Le couronnement de la Vierge, Le paradis 1594 Paris, Louvre

Le Tintoret, de son vrai nom Jacopo Comin est né à Venise et doit son surnom de "petit teinturier" à son père, Battista Robusti, qui travaillait dans une teinturerie (tintorìa en italien). Élève de Titien, il est réputé pour avoir porté à son point d'aboutissement le style encore classique de son professeur dans la maîtrise des couleurs et des ombres, du rendu de la matière, pour devenir le maitre du maniérisme vénitien, place qu'il partage avec Véronèse.

Le Tintoret ne reste que quelques mois en apprentissage auprès du Titien. Une forte antipathie semble s’être installée entre eux et de nombreuses commandes ou promesses de commandes apparaissent comme des tentatives pour surpasser ou bloquer l’autre.

Le Tintoret s’intéresse aux courants maniéristes toscan, romain et émilien, diffusés à Venise par des artistes comme Sansovino, Salviati et Schiavone. Admirateur de la technique du dessin de Michel-Ange, Le Tintoret a une passion pour les effets de lumière : il réalise des statues de cire de ses modèles et expérimente l’orientation des sources de lumière avant de les peindre.

Les œuvres les plus connues de Tintoretto sont une série de peintures de scènes de la vie de Jésus et de la Vierge Marie dans la Scuola Grande di San Rocco, dont il est nommé décorateur officiel en 1564. Dans ce cycles, peint de 1546 à 1587, il maintient l'unité des tableaux de formats impressionnants par une couleur vibrante et par un clair-obscur fantastique et dramatique

Son œuvre, très abondante, est produite pour les églises, les confréries et les notables de Venise, ainsi que pour l'État vénitien. Entre 1578 et 1580 il se rend à Mantoue pour travailler au service du duc Guillaume Gonzague. Du fait de son immense popularité, Tintoretto dut souvent recourir à l’assistance de ses enfants, Domenico et Marietta Robusti, qui étaient tous deux des artistes confirmés, très influencés par le style de leur père. Dans son atelier ont aussi travaillé Paolo Fiammingo, Ludovic Toeput et Martin de Vos.

Il meurt le 31 mai 1594 à Venise.