1951 : Elia Kazan, Un tramway nommé Désir
1958 : Joseph L. Mankiewicz, Soudain, l'été dernier

Blue Jasmine Woody Allen U.S.A. 2013
La Ménagerie de verre Paul Newman U.S.A. 1987
Last of the mobile hot shots Sidney Lumet U.S.A. 1970
Boom ! Joseph Losey U.S.A. 1968
Propriété interdite Sidney Pollack U.S.A. 1966
L'école des jeunes mariés George Roy Hill U.S.A. 1962
La nuit de l'iguane John Huston U.S.A. 1962
Doux oiseau de jeunesse Richard Brooks U.S.A. 1962
Été et fumées Peter Glenville U.S.A. 1961
L'homme à la peau de serpent Sidney Lumet U.S.A. 1960
Soudain, l'été dernier Joseph L. Mankiewicz U.S.A. 1958
La chatte sur un toit brûlant Richard Brooks U.S.A. 1958
Baby doll Elia Kazan U.S.A. 1951
Un tramway nommé Désir Elia Kazan U.S.A. 1951
La ménagerie de verre Irving Rapper U.S.A. 1950
       
       

Thomas Lanier Williams (il a pris le pseudonyme de Tennessee à cause d’un surnom qui lui a été attribué par ses amis à l’université) est né à Columbus (Mississippi), le 26 mars 1911. Il passe son enfance, avec sa mère Edwina et sa sœur Rose, qu’il adorait, chez son grand-père, pasteur et sa grand-mère apaisante Rose. Son père Cornelius Williams, qu’il détestait, était un voyageur de commerce alcoolique et joueur de poker, presque toujours absent. Gravement malade à 5 ans, il occupe alors son temps à écrire des poèmes et saynètes, sous les encouragements de Rose. Il est encouragé dans cette voie en recevant sa première machine à écrire pour son anniversaire de 12 ans. En 1918, son père emmène sa famille à Saint-Louis dans le Missouri où il a décroché un emploi dans une fabrique de chaussures. En 1928, il réalise un voyage en Europe avec son grand-père maternel, voyage pendant lequel il raconte qu'il vit une triple révélation : révélation de son homosexualité lors d'une allusion d'un officier de bord sur le navire qui le conduit en Europe, révélation intellectuelle lors d'une promenade sur un boulevard parisien, révélation mystique dans la cathédrale de Cologne. En 1937, il rompt avec sa famille lorsque Rose, schizophrène, est enfermée dans un sanatorium après les aveux d'attouchements sexuels et subit une lobotomie en 1943 qui la laisse très diminuée (il la prit en charge lorsque, le succès venu, ses moyens financiers furent suffisants). Il part pour La Nouvelle-Orléans, puis pour New York, où il exerce divers petits métiers, de barman à portier. La nuit, il commence à écrire des pièces en un acte. Lorsque les États-Unis entrent en guerre, il est réformé en raison de son dossier psychiatrique, de son homosexualité, de son alcoolisme, de ses troubles cardiaques et nerveux.

En 1943, il se rend à Hollywood, engagé grâce à son agent littéraire de renom Audrey Wood, par la Metro Goldwyn Mayer pour faire l’adaptation cinématographique d’un roman à succès. Cette tâche de rewriter l’ennuie et il écrit son propre scénario très largement autobiographique, que la MGM refuse. Il en fait une pièce, La ménagerie de verre – où il met en scène sa mère et sa sœur – montée à New York en 1945. Avec cette pièce, Tennessee Williams connaît, à trente-quatre ans, une célébrité soudaine (vainqueur du New York Drama Critics’ Circle Award). Elle se confirme deux ans plus tard avec le succès d’Un tramway nommé Désir, dont Elia Kazan est le metteur en scène, et qui marque les débuts d’un jeune comédien de l’Actors Studio : Marlon Brando.

En vingt-quatre ans, dix-neuf pièces de Tennessee Williams furent créées à Broadway. Les plus connues sont Été et Fumées (1948), La Rose tatouée (1950), Camino Real (1953), La Chatte sur un toit brûlant (1955), La Descente d’Orphée (1957), Soudain l’été dernier (1958), Doux Oiseau de la jeunesse (1959), La Nuit de l’iguane (1961). La plupart ont été jouées en France où le théâtre de Tennessee Williams est apprécié. C’est Jean Cocteau qui adapta Un tramway nommé Désir, et Françoise Sagan Doux oiseau de la jeunesse. Au cinéma, les plus grands réalisateurs de sa génération, de Joseph Mankiewicz à John Huston, signèrent les adaptations.

Tout le théâtre de Tennessee Williams, où l’on voit l’influence de William Faulkner et de D.H. Lawrence, est traversé par des inadaptés, des marginaux, des perdants, des désemparés, auxquels va tout son intérêt, comme il l’explique dans ses Mémoires, parus en France en 1978. À travers tous ces personnages, dans un mélange de réalisme et de rêve, dans le désastre ou la fantaisie, il mène une remarquable analyse de la solitude, qui fut la constante de sa vie. Poète, romancier (le Printemps romain de Mrs. Stone, 1950), il a décrit dans ses pièces de théâtre des marginaux, proies des frustrations et des excès de la société. Tennessee Williams a remporté le prix Pulitzer pour Un tramway nommé Désir en 1948 et pour La Chatte sur un toit brûlant en 1955. L’écrivain fréquenta pendant plusieurs années l’île de Key West en Floride, où il avait une maison. De 1947 à 1963, il y vit une relation paisible avec Frank Merlo qui meurt d'un cancer du poumon. Il a aussi été président du jury du Festival de Cannes 1976. Il meurt en 1983 dans sa chambre d'hôtel à New York, l'Hotel Elysee officiellement étranglé avec le bouchon d'un flacon de médicaments.

 



Les oeuvres de Tennessee Williams et leurs adaptations

 

1940 : Batailles d'anges (Battles of Angel)
1944 : La ménagerie de verre
1946 : 27 remorques pleines de coton (27 Wagons full of Cotton)
1946 : Portrait d'une madone (Portrait of a Madonna), pièce en un acte
1946 : This Property is condemned
1947 : Un tramway nommé Désir
1948 : Été et Fumées
1951 : La rose tatouée
1953 : Camino Real
1953 : Parle-moi comme la pluie et laisse-moi écouter (Talk to Me Like the Rain and Let Me Listen...), pièce en un acte
1955 : La chatte sur un toit brûlant
1956 : Baby Doll (scénario).
1957 : La descente d'Orphée
1958 : Soudain l'été dernier (Suddenly Last Summer)
1959 : Doux oiseau de jeunesse (Sweet Bird of Youth)
1960 : Period of Adjustment
1961 : La Nuit de l'iguane
1963 : Le Train de l'aube ne s'arrête plus ici
1963 : The Mutilated
1967 : The Two-Character Play
1968 : Le Paradis sur terre
1969 : Tokyo Bar (In the Bar of a Tokyo Hotel)
1969 : Will Mr. Merriweather Return from Memphis?
1972 : Small Craft Warnings
1973 : Out Cry (nouvelle version de The Two-Character Play)
1975 : The Two-Character Play (dernière version)
1975 : The Red Devil Battery Sign
1976 : This Is (An Entertainment)
1977 : Vieux Carré
1979 : A Lovely Sunday for Creve Coeur
1980 : Clothes for a Summer Hotel
1980 : The Notebook of Trigorin
1981 : Something Cloudy, Something Clear
1982 : A House Not Meant to Stand
1983 : In Masks Outrageous and Austere

 


La ménagerie de verre
(The Glass Menagerie)
1944

Dans un deux pièces de Saint Louis, Amanda, une femme abandonnée par son mari, vit dans un monde fantasque d’anciens galants, entourée de ses deux grands enfants Tom et Laura. Tom rêve de quitter son travail d’employé dans une usine de chaussures ainsi que l’étouffant cocon familial. Laura, quant à elle, jeune fille d’une timidité maladive, tourmentée par sa jambe infirme, ne vit que pour s’occuper de sa ménagerie de verre, de fragiles petits animaux miniatures. Sur la demande d’Amanda, Tom invite un galant pour Laura : un employé de l’entrepôt, Jim O’Connor…

1950. Irving Rapper : La ménagerie de verre avec Jane Wyman, Kirk Douglas, Gertrude Lawrence.

1987. Paul Newan : The glass ménagerie. Avec : Joanne Woodward (Amanda Wingfield), John Malkovich (Tom Wingfield), Karen Allen (Laura Wingfield) et James Naughton (Jim O'Connor, le gentleman). 2h14.

 


Propriété interdite
(This Property Is Condemned)
1946

Dobson, une petite ville du Mississippi, dans les années trente. Au bord d'une voie ferrée désaffectée, la petite Willie raconte l'histoire de sa soeur Alva... Tout a commencé avec l'arrivée d'Owen Legate dans la pension de famille de Hazel Starr, un soir de fête. Il y remarque Alva, la fille aînée de Mrs Starr, une splendide jeune fille que convoitent bien des hommes, dont J.-J. Nichols, l'amant d'Hazel.

1966. Sydney Pollack : This Property Is Condemned.Avec : Natalie Wood (Alva Starr), Robert Redford (Owen Legate), Charles Bronson (Johnny J. Nichols), Kate Reid (Hazel Starr), Mary Badham (Willie Starr), Alan Baxter (Knopke), Robert Blake (Sidney). 1h50.

 


Un tramway nommé Désir
(A Streetcar Named Desire)
1947

Après une longue séparation, Blanche Dubois rend visite à sa sœur Stella, qui vit dans un quartier populaire de la Nouvelle-Orléans, mariée à Stanley Kowalsky, bel homme impulsif aimant boire et jouer. Blanche reproche à sa sœur ce mariage qui la déclasse, tout en avouant avoir perdu la belle demeure familiale de Belle Rêve. Stanley, contrarié de voir que l’héritage de sa femme est dilapidé, reste insensible aux minauderies de sa belle-sœur et découvre son passé de professeur renvoyé pour détournement de mineur, puis de cliente d’hôtels louches vivant de la bonté de certains messieurs. La santé mentale de Blanche, que la fin tragique d’un amour de jeunesse a profondément affectée, trébuche sur cette contradiction entre l’image de femme pure qu’elle cherche à donner et la réalité de sa propre déchéance.

1951. Elia Kazan : A streetcar named Desire. Avec : Vivien Leigh (Blanche DuBois), Marlon Brando (Stanley Kowalski), Kim Hunter (Stella Kowalski), Karl Malden (Mitch), Rudy Bond (Steve), Nick Dennis (Pablo), Peg Hillias (Eunice). 2h02.

2013. Woody Allen : Blue Jasmine. Avec : Cate Blanchett (Jasmine), Alec Baldwin (Hal), Sally Hawkins (Ginger), Andrew Dice Clay (Augie). 1h38.

 


Été et Fumées
(Summer and Smoke)
1948

1961. Peter Glenville : Été et Fumées avec Laurence Harvey, Geraldine Page, Rita Moreno.

 


La Rose tatouée
(The Rose Tattoo)
1951

Serafina Delle Rose, une femme violente, vit dans le souvenir morbide de son ancien amant, Rosario, dans un petit village d'immigrants italiens situé dans le golfe du Mexique. Retirée du monde après la mort de son mari, elle s'attend à ce que sa fille Rosa fasse de même.

1955. Daniel Mann : La Rose tatouée avec Anna Magnani, Burt Lancaster.

 


La chatte sur un toit brûlant
(Cat on a Hot Tin Roof)
1955

A la suite du suicide de son meilleur ami, Brick devient neurasthénique. Il croit que lui et sa femme, Maggie, sont la cause de ce drame. Brick se réfugie dans l'alcool et se détourne de Maggie qui, toujours amoureuse de lui, use de tous ses pouvoirs pour le reconquérir.

Le jour de l'anniversaire du père de Brick, Big Daddy, toute la famille est réunie : Big Mamma, le frère de Brick, Cooper, sa femme Mae et leurs cinq enfants. Sous le couvert de l'affection, Cooper et sa femme ne songent qu'à l'héritage du père : ils savent que le vieil homme, atteint d'un cancer, est condamné. Mais, malgré les apparences, Brick reste le préféré de son père. Au cours d'une violente discussion, Big Daddy force son fils à lui révéler tout ce qu'il cache au fond de lui, espérant ainsi le délivrer de son obsession. Avec la rage du désespoir, Brick lui avoue qu'il le sait rongé par un cancer.

Big Daddy ramène son fils auprès du reste de la famille. Mae et Cooper, qui détestent Maggie, insinuent qu'elle est incapable d'avoir des enfants, ou alors qu'elle se refuse à son mari ?... Pour mettre fin à ces calomnies, Maggie annonce qu'elle est enceinte. Doutant de la sincérité de la jeune femme, Mae interroge Brick qui confirme le fait. Le couple se réconcilie.

1958. Richard Brooks. The Cat on a Hot Tin Roof. Avec :Paul Newman (Brick Pollitt), Elizabeth Taylor (Maggie Pollitt) , Burl Ives (Harvey 'Big Daddy' Pollitt), Jack Carson (Gooper Pollitt), Judith Anderson (Ida 'Big Momma' Pollitt), Madeleine Sherwood (Mae Flynn Pollitt), Larry Gates (Dr. Baugh), Vaughn Taylor (Deacon Davis). 1h48.

 


Baby Doll
1956

« Baby Doll » Meighan est mariée à Archie Lee, un exploitant de coton au bout du rouleau. Archie a promis à son beau-père de ne pas consommer leur relation avant qu'elle n'atteigne ses 20 ans. Rongeant son frein, Archie tourne autour de sa femme dans l'attente du jour proche de l'anniversaire fatidique. Mais Archie est aussi au bord de la faillite. En effet, depuis que le gros exploitant Silva Vacarro a installé sa nouvelle machine, les petits producteurs n'ont pratiquement plus de travail. Comme eux, Archie Lee vivote dans une maison qui tombe en ruines et dont les meubles sont en passe d'être saisis. Il décide de mettre le feu à l'égreneuse de coton de Vacarro pour relancer ses affaires au risque de déclencher la fureur de son propriétaire.

1956. Baby Doll (La Poupée de chair) d'Elia Kazan avec Carroll Baker, Karl Malden, Eli Wallach; (scénario original)

C'est le seul scénario original de Tennessee Williams écrit délibérément pour l'écran, bien qu'inspiré par deux pièces en un acte écrites dans les années 1940 : Twenty-seven Wagons Full of Cotton (Vingt-sept wagons remplis de coton) et The Unsatisfactory Supper, aussi connu sous le titre The Long Stay Cut Short (Le Long Séjour interrompu). L'écrivain refondera son scénario en une pièce de théâtre en 1978 qu'il intitulera Tiger Tail.

 


La Descente d'Orphée
(Orpheus Descending)
1957

1960 : The fugitive kind de Sidney Lumet. Avec : Marlon Brando (Val Xavier), Joanne Woodward (Carol Cutrere), Anna Magnani (Lady Torrance), Maureen Stapleton (Vee Talbot), Victor Jory (Jabe Torrance). 1h59.


Soudain l'été dernier
(Suddenly Last Summer)
1958

 

1959 : Soudain l'été dernier de Joseph Mankiewicz, avec Elizabeth Taylor, Katharine Hepburn, Montgomery Clift;

 

 

1961 : Le Visage du plaisir de José Quintero, avec Vivien Leigh, Warren Beatty;


Doux oiseau de jeunesse
(Sweet Bird of Youth)
1958

Chance Wayne revient dans sa ville natale dans le sud des Etats-Unis, en compagnie d'Alexandra Del Lago, une "star" déchue, vieillissante et droguée. La petite ville est le domaine de "Boss" Finlay, un important homme d'affaires qui tient la région sous sa coupe. Avant son départ, Chance avait été amoureux de Heavenly, la fille de Finlay, mais l'avait quitté sans savoir qu'elle était enceinte de lui. Finlay et son fils Tom ont fait avorter la jeune fille par crainte du scandale. Mais depuis, ils vouent une haine mortelle à Chance, responsable de son déshonneur. Chance n'aime pas Alexandra mais reste avec elle dans l'espoir de lui soutirer un contrat de cinéma pour Hollywood. Sa véritable intention est de revoir Heavenly et de s'enfuir avec elle. Chance et Alexandra ont une entrevue orageuse : le dernier film de la star est un triomphe et cette dernière décide de rentrer à Hollywood. Elle veut emmener Chance avec elle. Mais le jeune homme refuse, sachant que Heavenly est prête à le suivre. Dans la propriété de Finlay, Chance tombe aux mains de Boss, Tom et leurs hommes de mains, décidés à le punir

1962. Richard Brooks, Sweet Bird of Youth. Avec : Paul Newman (Chance Wayne), Geraldine Page (Alexandra Del Lago (Princesse Cosmonopolous)), Shirley Knight (Heavenly Finley), Ed Begley (Tom 'Boss' Finley), Rip Torn (Thomas 'Tom' J. Finley, Jr.). 2h00.


(Period of Adjustment)
1960

1962 : L'école des jeunes mariés de George Roy Hill, avec Anthony Franciosa, Jane Fonda, Jim Hutton


La Nuit de l'iguane
(The Night of the Iguana)
1958

1964 : La Nuit de l'iguane de John Huston, avec Richard Burton, Ava Gardner, Deborah Kerr, Sue Lyon ;

 


Le Train de l'aube ne s'arrête plus ici
(The Milktrain doesn't stop any more).
1963

1968 : Boom! de Joseph Losey, avec Richard Burton, Elizabeth Taylor, Noel Coward, Joanna Shimkus ;


Le Paradis sur terre
(Kingdom of Earth)
1968

1970. Sidney Lumet : Last of the mobile hot shots. Avec : James Coburn (Jeb Thornton), Lynn Redgrave (Myrtle Kane), Robert Hooks (Chicken), Perry Hayes (George), Reggie King (Rube Benedict). 1h40.

Un homme sur le point de mourir désire perpétuer le nom de sa famille en ayant un héritier légitime. Il se marie en hâte avec une show girl pour éviter que l'héritage familial ne passe entre les mains de son demi-frère, un homme de couleur...