La horse (Pierre Granier-Deferre, 1970)

Dans La horse (Pierre Granier-Deferre, 1970), Jean Gabin joue le rôle d’un riche fermier du bocage normand, victime d’un trafic de drogue impliquant son petit-fils. Jean Gabin mène une guerre aux trafiquants, qui les mèneront devant la justice, au tribunal de Caen, place Fontette.

Dans Les bidasses en folie (Claude Zidi, 1971), cinq amis rêvent de monter un groupe de pop, mais sont convoqués pour leur service militaire, où s’accumulent les catastrophes. On y voit l’église Saint-Pierre et l’avenue du 6 Juin.

Dans Les valseuses (Bertrand Blier, 1974), Jean-Claude (Gérard Depardieu) et Pierrot (Patrick Dewaere), deux voyous en cavale, s'arrêtent un temps à Caen, près du Monoprix et l’on voit Jeanne Moreau entrer chez un coiffeur.

Dans La chambre verte, François Truffaut filme le cimetière des Quatre Nations, rue Desmoueux en 1977.

Dans Valmont (Milos Forman, 1989) l’Abbaye aux Hommes est utilisée pour cette adaptation des Liaisons dangereuses. Dans Saint-Cyr (Patricia Mazuy, 1999), Isabelle Huppert, dans le rôle de Madame de Maintenon, l’épouse cachée du roi Louis XIV, investit, avec toute l’équipe du tournage, l’Abbaye aux Dames et la mairie de Caen.

En 2002, Possession Neil Labute, un film américain à gros budget, s’est tourné à Caen. Dans cette romance mettant en parallèle deux histoires d’amour, sur fond de recherches universitaires, Gwyneth Paltrow et Aaron Eckhart déambulent dans l’université de Caen, et dans le centre-ville, notamment rue Froide. Le film n'a hélas eut aucun succès

Laisser-aller (Aurélien Dauge, 2010) filme le quartier de la gare, un appartement rue du Gallion et un autre au Chemin vert.

Dans In limbo (Aurélia Morali et Julien Gras-Payen ,2010), le lycée Jean Rostand est rebaptisé saint Exupéry et la bibliothèque de Caen sert de décors à un baiser adultère.

Dans Caen vu par ses réalisateurs (collectif, 2010), on voit la zone industrielle située sous le pont de Calix dans Rendez-vous au nouveau monde de Dominique Le Coutour, Thomas Bonnenfant et Julien Jamme ; la rue froide dans Froide rue d'Alexis Mallet ; La maladrerie, les alentours du stade d'Ornano et surtout le jardin de la Luna Rossa dans Rodéo de Benoît Lemennaiso ; l'angle de la rue aux fromages et les bureaux de La maison de l'image dans CSI Caen de Antonin Frésil et Tristan Bonnargent ; le quartier de la gare et le bar Le Nautilus dans J'ai plus de batterie de Jean-Marie Vinclairr, le cimetière des quatre nations, dans le quartier saint Julien dans Petite discussion d'outre-tombe de Yann Largouët ; le campus universitaire Le veilleur d'Eric Jarno ; le Chemin-vert dans Les Banlieusards de Thomas Lesourd; La mairie, la prairie, l'ancien tribunal et le port dans GRIND de Yannick Lecoeur, des rues anonymes dans Traces secrètes de Alban Van Wassenhoved ; L'hôpital du bon Sauveur, la rue caponière et la prairie dans Garde-fous de Gillian Caufourier ; le quartier du cinéma Lux dans Lumières du soir de Vincent Ducard ; les principaux monuments de la ville, cathédrale, palais de justice et hôpital, en pâte à modeler !!, dans Katastrofique monsteuuurs et Caen sur Google dans Caen vue du ciel de Simon Dronet.

La famiglia Minestrone (Valéry Dekowski, 2011) est entièrement tourné au théâtre de Caen, sauf un plan sur l'extérieur d'un appartement donnant sur le port.

 

Caen dans les films :
       
La famiglia Minestrone Valéry Dekowski France
2011
Caen vu par ses réalisateurs Film collectif France
2010
In limbo Aurélia Morali, J. Gras-Payen France
2010
Laisser-aller Aurelien Dauge France
2010
Possession Neil Labute U.S.A.
2002
Saint-Cyr Patricia Mazuy France
1999
Valmont Milos Forman U.S.A.
1989
La chambre verte François Truffaut France
1977
Les valseuses Bertrand Blier France
1974
Les bidasses en folie Claude Zidi France
1971
La horse Pierre Granier-Deferre France
1970