1926

"Vous qui baignez vos moutons dans les vagues de la mer, baignez vos moutons dans le torrent. Vous, dans les aouls du Daguestan, vous, dans la taïga sibérienne. Toi qui laisse des traces pour ne pas te perdre ; Toi dans la toundra, sur la petchora, dans l'océan, et vous qui avez renversé en octobre, le pouvoir du capital, ouvert la voie d'une nouvelle vie aux peuples opprimés du pays. Vous tatares, vous bouriates, ouzbecks, kalmuks, tchacas, montagnards du caucase, vous, komis de la region de komi et vous au lointain. Vous aux courses de rennes et vous à la fête de l'abattage des chèvres, au son du signal des vapeurs, au soin de la zooma et des tambours, toi avec ta garoppe de raison, vous avec le riz, vous qui mangez la chair crue du renne.

Toi qui tête le sein de sa mère et toi, centenaire vigoureux, mère qui jouez avec ses enfants, enfants qui jouent avec le renard prisonnier, toi qui dételle les rennes et toi qui lave le linge en le foulant au pied

et vous spectateurs assis dans cette salle, vous jusqu'aux genoux dans le grain, jusqu'aux genoux dans l'eau, vous qui tissez le lin au rouet, vous qui tissez la laine dans les montages, vous tous êtes les maîtres de la terre soviétique : elle est dans vos mains, la sixième partie du monde.

ciné-poème à la gloire du communisme. C'est une commande du Gostog, le commissariat du peuple au Commerce extérieur. Onze cameramen sont dépêchés pour parcourir le pays. Vertov met en avant la diversité de l’URSS à travers ses peuples et oppose le monde capitaliste à l’expérience socialiste menée dans un seul pays.

 

Retour à la page d'accueil

Genre : Film expérimental

 

La sixième partie du monde