En 1943, une patrouille allemande, à la recherche de trois paysans réfractaires au S.T.O., fait irruption dans une mission française. Il y a là une jeune novice, sœur Clothilde, qui s'occupe des orphelins, la mère supérieure et Cabeau, un jardinier résistant. Le major Krupp et Vitrey, le maire, les interrogent. Bien qu'elle sache que les trois hommes sont dans la chapelle, la mère supérieure nie.
Plus tard, soeur Clothilde informe Cabeau qu'elle a découvert dans la crypte John, un aviateur américain qui doit transmettre à Londres des informations sur le Mur de l'Atlantique. Mais le lendemain, Krupp et Vitrey la questionnent et menacent de déporter trois orphelines. Terrorisée, sœur Clothilde avoue presque. Le soir même, en forçant la porte du couvent, les Nazis abattent accidentellement la mère supérieure. Sœur Clothilde, désemparée et révoltée, décide de poursuivre la lutte. Sous son nom de jeune fille, Louise Duprez, et habillée en civil, elle se substitue à la résistante arrêtée qui devait se faire passer pour la femme de John. Celui-ci ne la reconnaît pas…


Tandis qu'ils parcourent les routes, il lui raconte sa vie familiale aux États-Unis. Après avoir été grièvement blessé dans un bombardement allié et soigné par Clothilde, John la reconnaît enfin. Elle lui ouvre son cœur et lui raconte ses traumatismes d'enfance. Arrivés au port de destination, ils sont démasqués. Vitrey les arrête. John, muni de ses documents confidentiels, menace de se faire sauter avec une grenade. Ils réussissent à s'échapper et se réfugient dans la blanchisserie de Mme Sarroux, une résistante.


John décide d'emmener Clothilde en Angleterre. Cabeau organise leur évasion. Mais Krupp et ses hommes sont à l'affût, arrêtent Mme Sarroux et la font parler sous la torture. Au détour d'un couloir du bâtiment où se cache John, Clothilde croit voir son ami et le met en garde. Mais Krupp apparaît. Clothilde, trahie involontairement, promet de rapporter les documents en échange de la vie de John. Krupp accepte. Elle dit à John sa volonté de rester en France et le quitte.
Alors qu'il embarque sur le bateau, elle rejoint Krupp, prête à la mort. Mais ce dernier décide de l' "utiliser" vivante. Vitrey s'y oppose et menace l'officier. Un coup de feu part. Clothilde s'effondre. Avant de mourir, elle remercie Dieu dans une prière.

 

 

Retour à la page d'accueil

ce n'est qu'un au revoir

(Till we meet again). Avec : Ray Milland (John), Barbara Britton ( sœur Clothilde), Walter Slezak (Vitrey), Lucile Watson (La mère supérieure), Konstantin Shayne (Major Krupp), Vladimir Sokoloff (Cabeau), Mona Freeman (Elise), William Edmunds (Henri Maret). 1h28.

1944
Genre : Film de guerre