Fred Zinnemann est né à Vienne (Autriche), le 29 avril 1907. Après avoir étudié le violon, il réalise qu'il n'a pas assez de talent pour devenir un grand artiste et il se tourne vers le droit.

La vision des Rapaces d'Erich von Stroheim et de La grande parade de King Vidor le bouleverse et il décide alors de devenir metteur en scène. Il quitte l'Autriche et suit à Paris les cours de l'École Technique de Photographie et de Cinématographie. Il devient assistant opérateur à Paris et à Berlin et en 1929, il part pour Hollywood.

Figurant, assistant opérateur, assistant monteur, Fred Zinnemann voyage ensuite avec Robert Flaherty avec qui il doit tourner un documentaire sur une tribu nomade peu connue de l'URSS. Le gouvernement soviétique s'y oppose et le projet est donc abandonné, Flaherty et Zinnemann refusant de faire un film de propagande. Fred Zinnemann revient à Hollywood en 1931 et devient script clerk. C'est alors que Paul Strand le contacte et le charge de réaliser Les révoltés d'Alvarado. En 1937, il est engagé par la Metro-Goldwyn-Meyer et est ainsi amené à diriger plusieurs films de court-métrage. La M.G.M. avait en effet à ce moment-là développé considérablement sa production de films de court-métrage, ce secteur étant devenu une véritable pépinière de cinéastes. L'un de ses courts-métrages That mothers might live, tourné en 1938, lui vaut d'ailleurs un Oscar et en 1942, Fred Zinnemann passe du court-métrage au long-métrage.


La septième croix
avec Spencer Tracy, Les anges marqués avec Montgomery Clift et C'étaient des hommes avec Marlon Brando suffisent à imposer Zinnemann qui tourne peu et donne à chacun de ses films un peu de son empreinte personnelle. Tant qu'il y a des hommes et Un homme pour l'éternité lui vaudront la récompense suprême, l'Oscar de la meilleure réalisation.

Fred Zinnemann est mort le 14 mars 1997 à Londres d'une attaque.


Filmographie :

1936 Les révoltés d'Alvarado

(Redes). Avec : Silvio Hernández (Miro), David Valle González (El acaparador), Rafael Hinojosa (Candidato). 1h05.

À Alvarado, le poisson fait cruellement défaut et les pêcheurs se trouvent démunis. Miro doit enterrer son fils qu’il n’a pas pu soigner. Quelques jours plus tard, les poissons abondent par centaines et le travail prospère à nouveau. Miro part en mer avec un groupe d’hommes engagés par Don Anselmo, un notable de mèche avec un politicien local.

   
1942 Kid glove killer
   
   
1942 Les yeux dans les ténèbres
  (Eyes in the Night).
   
1944 La septième croix

(The Seventh Cross). Avec : Spencer Tracy (George Heisler), Signe Hasso (Toni), Hume Cronyn (Paul Roeder). 1h50.

Automne 1936. Sept prisonniers s'évadent du camp de concentration de Westhofen, en Allemagne. Parmi eux, Wallau, le narrateur, et George Heisler. Le but : retrouver à Mayence un certain Schenck, qui leur procurera de l'argent et des papiers. Mais Wallau se fait arrêter, torturer et suspendre sur la première des sept croix destinées aux évadés dans la cour du camp. Il meurt, mais continue à narrer l'évasion de George..

   
1946 Little mister Jim
   
   
1946 My brother talks to horses
   
   
1947 Les anges marqués

(The Search). Avec : Montgomery Clift (Steve Stevenson), Aline MacMahon (Mme Murray), Jarmila Novotna (Hannah Malik), Wendell Corey (Jerry Fisher), Ivan Jandl (Jimmy Malik). 1h45.

Un soldat américain stationné en Allemagne prend à sa charge un orphelin de guerre. C'est un enfant de neuf ans, rescapé des camps, muré dans son mutisme.

   
1948 Acte de violence

(Act of Violence). Avec : Van Heflin (Frank R. Enley), Robert Ryan (Joe Parkson), Janet Leigh (Edith Enley), Mary Astor (Pat). 1h21.

Santa Lisa, Californie. Homme d'affaires respectable, père de famille heureux, Frank Enley voit sa vie tranquille bouleversée par l'arrivée en ville de Joe Parkson, un boiteux. Celui-ci tente de tuer Frank, puis explique à Edith, sa femme, pourquoi il recherche son mari...

   
1950 C'étaient des hommes

(The Men).Avec : Marlon Brando (Ken Wilcheck), Teresa Wright (Ellen), Everett Sloane (Eugene Brock). 1h25.

Fin de la seconde guerre mondiale. Ken Wilocek, jeune lieutenant, conduit ses hommes parmi les ruines d'une ville en Europe. Un coup de feu claque : le lieutenant s'écroule : touché à la colonne vertébrale, il est paralysé à vie. Rapatrié en Amérique, à l'hôpital, Ken est démoralisé par son sort...

   
1951 Teresa

 

 
   
1952 Le train sifflera trois fois

(High Noon). Avec : Gary Cooper (Will Kane), Thomas Mitchell (Jonas Henderson), Lloyd Bridges (Harvey Pell). 1h24.

Dans une petite ville de l'Ouest, Hadleyville, Will Kane vient d'abandonner ses fonctions de shérif pour épouser Amy, une quaker adepte de la non-violence. Ils s'apprêtent à quitter la ville quand Will apprend qu'un bandit qu'il a fait autrefois condamner, Frank Miller, doit arriver par le train de midi pour se venger. Il est 10 h 30 et, malgré les supplications de sa jeune épouse, Will décide de rester à Hadleyville et d'affronter Miller et ses complices...

   
1953 The member of the wedding

 

 
   
1953 Tant qu'il y aura des hommes

(From Here to Eternity). Avec : Burt Lancaster (Milton Warden), Montgomery Clift (Robert E. Lee Prewitt). 1h58.

Été 1941. Robert E. Lee Prewitt est transféré à la caserne de Schofield, Honolulu. D'un caractère difficile, il s'attire aussitôt des ennuis. Le capitaine Holmes sait qu'il est un excellent boxeur poids moyen et lui demande de se battre pour sa compagnie. Prewitt refuse : il a juré de ne plus se battre depuis qu'il a rendu aveugle un " sparring-partner". Il est aussitôt soumis à des vexations quotidiennes et à des corvées injustifiées...

   
1955 Oklahoma !
  (Oklahoma !).

Au début du siècle, dans l'Ouest américain. Sur son fringuant coursier, le séduisant Curly est heureux (Oh What a Beautiful Mornin'). Il demande à Laurey, qui vit avec sa tante Eller, de l'accompagner le soir même à la grande fête de Skidmore (The Surrey With the Fringe on Top). Laurey refuse car elle a déjà donné son accord à Jud, un homme inquiétant et irascible qui travaille à la ferme. Tandis qu'Eller va chercher à la gare Will Parker, qui rentre ébloui de Kansas City, Laurey croise son amie Ado Annie, accompagnée du charlatan Ali Hakim. Annie, qui ne peut choisir entre Ali et Will, confie à Laurey sa faiblesse pour les hommes (I Can't Say No). Avant la fête, tout le monde fait halte chez Eller. Tandis que Gertie courtise Curly, Laurey tente de cacher sa tristesse (Many A New Day). Fiers l'un et l'autre, les deux amoureux se déclarent leur flamme (People Will Say We're in Love). Curly essaye de dérider Jud pour lui faire changer d'avis (Pore Jud is Daid). Mais ce dernier ne veut rien entendre. Laurey s'assoupit pour faire parler ses rêves (Out of My Dreams). Au cours d'un étrange ballet, elle se voit mariée à Curly. Mais Jud, qui incarne le mal, étrangle son mari avant de l'enlever... Jud emmène Laurey à la fête. En chemin, il tente de l'embrasser. Paniquée, elle fait claquer le fouet et les chevaux s'emballent. Elle réussit à semer Jud pour rejoindre la fête. À la vente de charité, Curly et Jud se font concurrence pour acheter le panier de Laurey. Curly l'emporte après avoir vendu ses biens. Laurey et Curly se marient et vont s'installer dans l'État voisin (Oklahoma !). Avant leur départ, Jud tente de les tuer en mettant le feu à la botte de foin sur laquelle les mariés sont juchés. Curly se jette sur Jud, qui est transpercé par le poignard de sa ceinture. Curly est innocenté et les époux partent joyeux vers leur avenir.

   
1957 Une poignée de neige
(A Hatful of Rain).
   
1958 Au risque de se perdre
(The Nun's Story).


A 21 ans, Gabrielle Van der Mal, fille d'un chirurgien de grande réputation, décide d'entrer dans un couvent de Bruges. Devenue Soeur Luc, elle participe avec ferveur à la cérémonie de prise de voile. L'apprentissage de la vie religieuse devient une épreuve cruelle car la jeune femme supporte difficilement la règle d'obéissance absolue, dont elle ne perçoit guère le sens. Elle résiste aux efforts de persuasion de la mère supérieure qui, au nom de la valeur d'humilité, lui demande d'échouer à l'examen final de l'École de Médecine Tropicale. Reçue à cet examen, Soeur Luc est envoyée dans un asile de malades mentaux à Bruxelles. Son esprit d'initiative mal contrôlé fait qu'elle réussit mal. Elle part pour le Congo, où la Congrégation des Soeurs Augustines lui confie un poste d'assistante médicale auprès du chirurgien Fortunati, homme de devoir fier de son athéisme. Soeur Luc retombe sous la coupe de la mère supérieure. La Seconde Guerre Mondiale éclate. Soeur Luc se retrouve en proie à une douloureuse crise de conscience. La Belgique est envahie. A la mort de son père, la jeune femme n'accepte plus la règle d'obéissance. Elle demande à être relevée de ses voeux et entre dans la Résistance.

   
1960 Horizons sans frontières
(The Sundowners).
   
1964 Et vint le jour de la vengeance

(Behold a Pale Horse)


Ancien chef de groupe de résistants espagnols, réfugié à Pau, Manuel Artiguez apprend, lors de la visite que lui rend Carlos, un contrebandier, que sa mère est mourante à l'hôpital de San Martin. Capitaine de la Guardia civil, Viñolas, qui poursuit Artiguez de sa haine depuis la guerre civile, voit dans cette agonie le moyen d'assassiner enfin son ennemi. Il fait cerner l'hôpital par ses hommes pour atteindre sa proie. Artiguez découvre que Carlos est un traître : sa mère est déjà morte et c'est le père Francisco qui vient spécialement à Pau afin de prévenir son fils. En dépit de cette triste nouvelle, Manuel décide de franchir la frontière espagnole et arrive bientôt à San Martin. Il pénètre dans l'hôpital, réussit à abattre Carlos en négligeant de tuer Viñolas, mais il est abattu à son tour par les gardes civils qui le guettaient. Des journalistes viennent prendre des photos du mort et essayent d'interviewer Viñolas sur la réussite de son piège. Mais celui-ci a compris qu'Artiguez est venu volontairement se jeter dans le piège tendu. Sa vengeance a aussi la dimension d'un sacrifice. De sa fenêtre, le père Francisco récite une prière muette pour le repos d'Artiguez. Dehors, la foule, qui était venue en masse dès les premiers coups de feu, se disperse lentement.

   
1947 Un homme pour l'éternité

(A man for all seasons)

Devenu l'amant d'Anne Boleyn, le roi Henri VIII veut divorcer de Catherine d'Aragon, sa femme. Le cardinal Wolsey tente vainement de convaincre Thomas More d'intervenir auprès du Pape. Wolsey meurt en disgrâce, nommant à sa place Thomas More. Celui-ci s'oppose aussitôt au Roi à propos du fameux divorce que le monarque souhaite. Thomas More finit par démissionner de sa charge mais Cromwell l'ancien secrétaire de Wolsey, est décidé à se débarrasser de Thomas More et il utilise dans ce dessein les services de Richard Rich, un jeune arriviste. Thomas More est envoyé à la Tour de Londres mais il refuse toujours de signer le décret qui ferait du Roi le chef de l'Église. Il comparaît et, sa propre famille n'étant pas parvenue à le faire changer d'avis, il se voit accusé par Rich qui fait un faux témoignage. Reconnu coupable, Thomas More est condamné à mort et décapité.

   
1973 Chacal
(The Day of the Jackal).
En 1963, après l'exécution de Bastien-Thiery, trois dirigeants de l'OAS, Rodin, Casson et Montclair, engagent un tueur professionnel, "Chacal", pour tuer le général de Gaulle. Il leur en coûtera 500 000 dollars, qu'ils se procureront en exécutant une série de hold-up, ce qui éveille les soupçons de la police française. "Chacal" veut commettre le meurtre le 25 août, jour anniversaire de la Libération de Paris, avec un fusil à lunette. La police française découvre les grandes lignes du complot. C'est l'inspecteur Lebel qui se charge de l'enquête, mais l'identité du tueur reste inconnue. Un haut fonctionnaire du Ministère de l'Intérieur, le colonel Saint-Clair, trahit involontairement le secret de l'enquête en en racontant les détails à sa maîtresse Denise, qui fait partie de l'OAS, qui transmet les renseignements à Chacal, qui prend la fuite. Un seul indice : une jeune femme, Colette, avec qui il a passé la nuit à Montpellier. "Chacal" change d'identité et arrive à Paris. Il prend place dans l'appartement d'où il tire une première fois sur de Gaulle, le rate, et est abattu par Lebel avant d'avoir pu tirer une deuxième fois. On apprendra qu'il tirait son surnom des trois premières lettres de son nom : CHArles CALthrop.
   
1977 Julia

(Julia). C'est avec acharnement que Lillian Hellman travaille à sa première pièce, mais l'inspiration lui fait défaut et Dashiell Hammett, son compagnon, semble lui confirmer son manque de maturité. Avec les jours, Lillian songe à Julia qui fut sa plus tendre amie d'enfance. Durant les années vingt, les deux jeunes filles virent leur amitié s'approfondir, malgré la séparation. Étudiante à Vienne, Julia, dans ses lettres, évoquait la montée du fascisme. Quelque temps après, une émeute éclate dans la capitale autrichienne. Alertée, par un appel anonyme, Lillian va voir Julia qui est blessée. Cette dernière craint pour la sécurité de son amie et lui demande de repartir pour Paris. Trois ans passent et Lillian n'a plus de nouvelles de Julia. Elle sait seulement qu'elle participe à la résistance anti-fasciste. Lillian reprend la route et, peu après, un télégramme l'informe que, capturée puis sauvagement torturée par les nazis, Julia est morte alors qu'elle tentait de gagner l'Angleterre.
   
1983 Cinq jours ce printemps là

(Five Days One Summer)

Le printemps de l'année 1932 touche à sa fin et va laisser la place à l'été. Le docteur Douglas Meredith et son amie Kate arrivent dans un site des Alpes suisses encore peu fréquenté par les touristes et qui est surtout le rendez-vous des aficionados de la montagne. Brendel, le patron du chalet où ils vont résider, leur présente Johann, un jeune homme vigoureux qui sera leur guide pour les escalades. Douglas, Kate et Johann vont donc partir tous les jours en expédition vers les hauteurs; le jeune guide n'est pas insensible au charme de Kate et semble mal comprendre sa liaison avec un homme aussi âgé que Douglas. Profitant d'un moment où ils sont seuls, Johann fait part de son sentiment à Kate, et celle-ci lui révèle qu'en réalité Douglas et elle ne sont pas mariés. À la faveur de ce bref échange, Kate ne peut s'empêcher de se remémorer comment tout a commencé avec Douglas, en Ecosse : Kate est en vérité la nièce de Douglas, et celui-ci, revenu d'un long séjour en Inde avec son épouse Sarah, retrouve une Kate épanouie alors qu'il avait laissé une toute jeune adolescente. À partir de là, une liaison secrète va donc s'établir entre Douglas et sa nièce, et le voyage en Suisse est en fait leur première escapade ensemble. Les escalades se font de plus en plus difficiles et, un matin, Kate, moins expérimentée, laisse Douglas et Johann partir seuls à l'assaut d'un flanc de montagne particulièrement abrupt. Une fois au sommet, Johann avoue à Douglas qu'il sait que Kate n'est pas sa femme. Les deux hommes se querellent, mais au retour, un accident va coûter la vie au jeune Johann. Seul Douglas rentre au village, épuisé. Kate lui annonce alors qu'elle a décidé de repartir seule.

   
   
   
Retour à la page d'accueil

 

(1907-1997)
22 films
   
   
3