Indiana Jones et la dernière croisade

1989

Avec : Harrisson Ford (Indina Jones), Sean Connery (Dr Henry Jones), Denholm Elliott (Marcus Brody), Alison Doody (Dr Elsa Schneider). 2h15.

Utah, 1912 : l'adolescent Indiana Jones surprend dans une caverne des pilleurs de trésors archéologiques. Il subtilise leur plus belle pièce afin de la remettre à un musée. Poursuivi par les trafiquants, il acquiert ses signes distinctifs : le fouet, le feutre cabossé, la cicatrice au menton et une phobie tenace des reptiles.

Vingt-six ans plus tard, Indiana partage son temps entre ses cours d'archéologie et des chasses au trésor qui le conduisent dans les endroits les plus reculés de la planète. Un jour, le riche collectionneur Walter Donovan lui apprend que son père, le professeur Henry Jones, parti à la recherche du Saint Graal, a disparu. Indiana se rend à Venise, où son père a été vu pour la dernière fois.

Avec son ami, Marcus Brody et Elsa Schneider, l'assistante d'Henry, il décrypte certains indices attestant l'existence du Graal. Indy et Elsa retrouvent Henry prisonnier des Allemands dans un château à la frontière germano-autrichienne. Mais Elsa, en fait une espionne de mèche avec les Nazis et Donovan, les trahissent. Ils réussissent cependant à s'enfuir et rejoignent au Moyen-Orient leur ami Sallah et Marcus Brody.

Après un combat à bord d'un tank contre les Nazis, ils arrivent aux ruines d'un temple où se trouve le Graal. Les Nazis sont déjà là et, pour obliger Indy à aller, au péril de sa vie, chercher le Graal, Donovan blesse mortellement Henry. En utilisant son intelligence et son pouvoir de déduction, Indy déjoue tous les pièges. Donovan tente de s'approprier sa découverte, mais périt atrocement. Indy rapporte la coupe miraculeuse grâce à laquelle il arrache son père à la mort. Mais le Graal ne doit pas quitter ces lieux. Elsa, qui veut l'emporter, provoque un séisme et périt dans une crevasse. Henry et "Junior " renonceront à l'objet tant convoité, ayant appris que la vraie richesse du Graal n'est pas dans sa possession, mais dans la sagesse qu'il permet d'acquérir.

La trilogie de Spielberg, pour ses épisodes 1 et 3, défie toute lassitude parce qu'elle popose un jeu inventif drôle et palpitant, plein de trappes et de surprises : plongez dans cette crypte vénitienne, déchiffrez l'énigme des chevaliers du Graal, utilisez toute votre astuce pour sortir de ce chateau bavarois infesté de nazis...

Bref, autant d'exploits dont vous êtes le héros. Ici le spectateur-joueur dispose d'un pion nouveau, particulièrement réjouissant : M. Jones père, interprété avec élagance et malice par Sean Connery.