Deep end
1970

Mike, quinze ans, tout juste sorti du collège, trouve son premier job dans un établissement de bains municipaux situé dans les quartiers pauvres de Londres.

Il se lie à Susan, vingt-trois ans, la responsable des cabines pour femmes, qui lui indique la façon d'arrondir ses mois en se montrant accueillant avec certaines clientes solitaires. De son côté, Susan fréquente souvent la section des hommes et en profite quelquefois pour faire l'amour avec l'ancien professeur de sport de Mike. Amoureux, jaloux, le jeune garçon s'attache aux pas de Susan, allant même jusqu'à saboter les soirées que celle-ci passe avec Chris, son fiancé.

Un jour où il vient de crever les pneus de la voiture de son ancien professeur de sport, Mike reçoit de Susan un coup de poing si violent qu'elle en perd le diamant de sa bague de fiançailles dans la neige.

Mike a l'idée de ramener la neige dans les bains municipaux pour la faire fondre. La piscine est vide ce qui va faciliter leur tâche mais les deux jeunes gens ne trouvent toutefois pour faire fondre la neige qu'une petite bouilloire. Mike l'alimente avec les fils de la puissance lampe d'éclairage de la piscine. Le professeur de sport, averti par un mot de Susan sur sa voiture, tente de faire preuve d'autorité pour la ramener avec lui. Son âge et sa veulerie sautent au visage de Susan que le couvre d'injures et retourne avec Mike pour chercher son diamant. Susan téléphone à Chris pour l'avertir qu'elle sera en retard à leur rendez-vous. Mike a retrouvé le diamant qu'il dépose sur sa langue après s'être déshabillé au milieu de la piscine.

Susan, attendrie, se donne à lui mais Mike ne parvient pas à lui faire l'amour. Susan se rhabille alors pour rejoindre Chris et ce d'autant plus vite qu'un employé est venu ouvrir les vannes de la piscine. Mike, meurtri par son échec, exige qu'elle reste plus longtemps avec lui et, d'un geste un peu vif, expédie loin de lui la puissante lampe métallique qui vient heurter la nuque de Susan. Tandis que le sang de la jeune fille colore l'eau du bassin qui s'est rempli peu à peu, Mike serre contre lui le corps sans vie de Susan et l'entraîne vers le fond de la piscine.

The deep end, c'est, en anglais, le grand bain de la piscine alors que deep-end signifie zone profonde. Deep end de Skolimowski joue ainsi sur ce double sens d''être jeté dans le grand bain de l'âge adulte pour un adolescent à peine sorti du collège et de la zone profonde de cette même piscine qui sera hélas la sienne à la fin du film. Comme la jeune Monika de Bergman ou plus tard la Noémie des Filles en noirs, Mike échoue dans son initiation amoureuse.

L'érotisme permanant de cette liaison entre un adolescent de quinze ans par une jeune femme libre et dominatrice de vingt-trois ans fait alterner scènes d'abandon soudaines et manipulations sadiques de la part de la jeune femme qui attire Mike pour mieux le repousser.

Ce fragile équilibre qui bénéficie du huis clos mystérieux mais protecteur des bains-douches est menacé par les pressions extérieures que Mike souhaiterait annihiler. Le fameux swinging London que décrit Skolimowski à coups de pans colorés et de tenues flashy se teinte peu à peu d'inquiétudes qui finiront par avoir raison de Mike.

Le film est tourné en grande partie dans les studios de la Bavaria près de Munich. Son scenario en polonais tout juste traduit en anglais, Skolimowski contacte en effet le producteur américain Judd Bernard qui vit à Londres et qui le dirige vers Helmut Jedele à la tête des studios munichois. Celui-ci est aussi convaincu par cette histoire s'inspirant d'un fait divers macabre dans une piscine de l'East end.

Skolimowski dispose alors de quinze jours pour finir son scénario (il sera aidé par Jerzy Gruza et Boleslow Sulick) et trouver son casting : Jane Asher est alors la petite amie de Paul McCartney et John Moulder-Brown sort de Premier amour de Maximilien Shell. L'équipe technique s'envole pour Munich où la neige est nécessaire au tournage de la première scène, le diamant perdu au milieu des flocons blancs. La neige tombe alors miraculeusement en ce début d'avril. Tout le film semble emporté par cette fébrilité qui raccorde avec le swinging London au milieu de Soho sur Carnaby street et Kings road.

 

Test du DVD

Editeur : Carlotta-Films. Novembre 2011. Nouveau master restauré haute définition. Durée du film : 1h35. 20 €.

Suppléments : "Point de Départ : Le tournage du film Deep End de Jerzy Skolimowski" (2011 - 75 mn) un film de Robert Fischer. "Deep End : Souvenirs des scènes coupées" (12 mn) : Jerzy Skolimowski, John Moulder-Brown et Barrie Vince reviennent sur les scènes du film qui semblent perdues à jamais, y compris une fin alternative.

Retour à la page d'accueil

(Na samym dnie). Avec : John Moulder-Brown (Mike), Jane Asher (Susan), Karl Michael Vogler (l'instructeur de natation), Christopher Sandford (Chris), Louise Martini (la prostituée), Erica Beer (la caissière des bains), Anne-Marie Kuster (la réceptioniste du Nightclub), Dieter Eppler (Stoker). 1h35.

dvd chez Carlotta Films
Genre : Drame de l'adolescence