(1916-2002)
27 films
   
2
5
 

Né le 4 octobre 1916 à Long Island (New York), George Sidney fut d'abord, pour la Metro-Goldwyn-Mayer, acteur enfant, puis réalisateur de courts métrages, dont deux lui valurent l'Oscar. Vingt de ses vingt-huit films, des succès en majorité, ont été produits par la firme au lion avec laquelle il a honoré un long contrat, essentiellement dans le domaine de la comédie musicale, souvent sous la houlette du producteur Arthur Freed, aux côtés d'autres cinéastes de la maison et du genre, Busby Berkeley, Charles Walters, Stanley Donen ou Vincente Minnelli.

Il surveilla très bien les baignades de la naïade Esther Williams dans le célèbre BAL DES SIRENES, mena tambour battant une revue musicale et militaire, ESCALE A HOLLYWOOD, avec Frank Sinatra et Gene Kelly (qui dansait même avec Jerry, la souris des dessins animés), affrêta sur le Missouri un somptueux SHOW BOAT (le troisième au cinéma), et associa les chansons de Cole Porter et le texte de Shakespeare, dans EMBRASSE-MOI, CHERIE, inspiré de "La Mégère apprivoisée". Il conféra une frénésie quasi-chorégraphique à deux fleurons du genre, LES TROIS MOUSQUETAIRES et SCARAMOUCHE. Il aborda également le film de guerre (PILOT N° 5, avec Franchot Tone et Gene Kelly), le drame psychologique (L'ETERNEL TOURMENT, d'après un roman de Sinclair Lewis) et la reconstitution historique (LA REINE VIERGE, sur la jeunesse d'Elizabeth I, où Charles Laughton reprenait le rôle d'Henry VIII).

Ensuite, chez Columbia, il tourna quelques mélos biographiques (TU SERAS UN HOMME, MON FILS, sur le musicien Eddie Duchin; UN SEUL AMOUR, sur la vedette du muet Jeanne Eagels). Puis il fit hésiter Frank Sinatra, en chansons et avec élégance, entre Kim Novak et Rita Hayworth (LA BLONDE OU LA ROUSSE). Après avoir ironisé sur Elvis Presley et ses groupies dans BYE BYE BIRDIE, il offrit l'année suivante au chanteur son plus grand succès cinématographique L'AMOUR EN QUATRIEME VITESSE. En 1968, il fit un détour par les studios britanniques pour une comédie musicale, HALF A SIXPENCE, puis se retira.


Il a tourné sans en être crédité des séquences de DEBUTS A BROADWAY (Babes on Broadway, Busby Berkeley, 1942) et de LA PLUIE QUI CHANTE (Till The Clouds Roll By, Richard Whorf, 1946) et il a commencé ZIEGFELD FOLLIES (1946), que Vincente Minnelli termina. George Sidney s'est éteint le 5 mai 2002.

FILMOGRAPHIE:

courts-métrages :

1936 : Polo
1937 : Pacific Paradise, Sunday Night at the Trocadero.
1938 : Billy Rose's Casa Mañana Revue, Party Fever, Men in Fright, Football Romeo, Practical Jokers.
1939 Alfalfa's Aunt, Tiny Troubles, Duel Personalities, Love on Tap, Clown Princes, Cousin Wilbur, Hollywood Hobbies, Dog Daze.
1940 A Door Will Open, What's Your IQ? #2,Quicker'n a Wink
1941 : Meurtre en 3D, Willie and the Mouse, Of Pups and Puzzles

longs-métrages :

1941 Free and easy
  Avec : Robert Cummings(Max Clemington), Ruth Hussey (Martha Gray), Judith Anderson (Lady Joan Culver), C. Aubrey Smith (The Duke). 0h56.
   
1942 Pacific rendez-vous
  Avec : Lee Bowman (Lt. Bill Gordon), Jean Rogers (Elaine Carter), Mona Maris (Olivia Kerlov), Carl Esmond (Andre Leemuth). 1h16.
   
1943 Pilote n°5
  Avec Franchot Tone (George Braynor Collins), Marsha Hunt(Freddie Andrews), Gene Kelly (Vito S. Alessandro), Van Johnson (Everett Arnold), Alan Baxter (Winston Davis). 1h11.
   
1943 Parade aux étoiles
  (Thousand Cheers).
   
1944 Le bal des sirènes

(Bathing Beauty). Avec : Red Skelton (Steve Elliot), Esther Williams (Caroline Brooks), Basil Rathbone (George Adams), Bill Goodwin (Prof. Willi Evans), Jean Porter (Jean Allenwood), Nana Bryant (Dean Clinton), Carlos Ramírez (lui-même). 1h44.

Steve Elliot est compositeur de musique, mais il n'écrit plus rien depuis qu'il est amoureux de la jolie Caroline, professeur de natation au Victoria College. C'est intolérable pour l'impresario George Adams qui ne reçoit plus une note de Steve. Adams vient donc relancer ce dernier au bord de la piscine californienne où évolue sa gracieuse fiancée et apprend que Steve et Caroline ont décidé de se marier. La cérémonie a lieu et se clôt sur un coup de théâtre : une femme et trois bambins se présentent comme l'épouse et les enfants de Steve qui serait donc bigame. Adams, qui a conçu le stratagème, sait bien que c'est faux mais Caroline. ulcérée, quitte sur le champ celui qui, croit-elle, l'a trahie et retourne au Collège pour reprendre ses cours. Mais Steve ne désarme pas. Grâce à un avocat Chester Klazenfrantz, il découvre dans le règlement du Collège, réservé en principe aux jeunes filles, un article permettant d'accueillir des garçons. Steve s'introduit donc dans l'établissement où il rencontre la sympathie des étudiantes, mais aussi l'hostilité de la directrice et de Willis Evans. professeur de botanique qui espère épouser Caroline. L'une et l'autre font tout pour séparer Steve et Caroline, mais l'amour sera le plus fort La jeune fille quitte le Collège avec celui dont elle sait maintenant qu'elle est l'unique et bienaimée épouse. Et Georges Adams lui propose le premier rôle dans un ballet nautique qui rencontre un énorme succès.

   
1945 Escale à Hollywood

(Anchors Aweigh). Avec : Frank Sinatra (Clarence Doolittle, dit Brooklyn), Kathryn Grayson (Susan Abbott), Gene Kelly (Joseph Brady), Jose Iturbi (lui-même), Dean Stockwell (Donald Martin). 2h03.

Les deux amis Clarence Doolittle et Joseph Brady se ressemblent peu : Joseph passe pour un "Don Juan", alors que Clarence, trop timide, n'ose rien entreprendre. Pendant leur service militaire dans la marine, ils obtiennent une permission à Hollywood. Ils font la connaissance de Susan Abbott, une chanteuse qui travaille aux studios comme figurante pour payer ses leçons de chant et permettre à elle et à son neveu Donald de subsister. Clarence croit avoir trouvé en elle la femme de sa vie et, pour l'aider, Joseph met son ami en valeur. Il prétend même que Clarence est un intime du célèbre pianiste Iturbi et qu'il a obtenu une audition pour Susan. Les deux compères parcourent en vain les studios pour trouver Iturbi afin de le mettre au courant de la promesse qu'ils ont faite. Mais le musicien est insaisissable. Finalement, Susan le rencontre et, en lui parlant, elle comprend qu'elle a été le jouet d'une mystification. La déception de la jeune fille est telle que Iturbi arrange tout. Susan chantera et tombera dans les bras de Joseph tandis que Clarence se consolera avec une jolie serveuse.

   
1946 Les demoiselles Harvey

(The Harvey Girls). Avec : Judy Garland (Susan Bradley), John Hodiak (Ned Trent), Ray Bolger (Chris Maule), Angela Lansbury (Em), Preston Foster (Sam Purvis). 1h42.

1885. Dans le train qui la conduit à Sandrock (Nouveau Mexique) où elle doit épouser un certain H.H. Hartsey qu'elle n'a jamais vu, une jeune fille de l'Ohio, Susan Bradley, rêve à sa vie future (In The Valley Where The Evenin' Sun Goes Down). Le wagon est rempli des futures serveuses du restaurant réputé de Fred Harvey, qui fait face au saloon «L'Alhambra». Tenu par Ned Trent et son homme de main Sam Purvis, l'établissement emploie un bataillon de demoiselles mené par la chanteuse Em (Wait and See). Accueillies comme des reines à leur arrivée en gare (On The Atchison, Topeka and the Santa Fe), les jeunes femmes se mettent au travail et apprennent de miss Bliss les règles de leur nouveau métier (To Be A Harvey Girl). Entre-temps, déçue par son futur époux, Susan les a rejoint. Non sans avoir dit ce qu'elle pensait à Ned Trent, le véritable auteur des lettres, qui s'est joué de sa candeur. Lorsqu'elle constate que la précieuse réserve de viande a été volée, Susan n'hésite pas à aller la récupérer au saloon, l'arme au poing. Susan et ses deux amies Deborah et Alma, rêvent ensemble au bonheur (It's A Great Big World), mais un coup de feu les ramène à la réalité. Susan se plaint à Ned, qui s'isole souvent dans la vallée, loin de la ville. Ils échangent un baiser troublant. Deborah tombe sous le charme du pianiste du saloon (I Shall Love You Through Eternity) et Alma est séduite par Chris Maule, le nouveau maréchal-ferrant (The Wild, Wild West). Après un mémorable pugilat entre les filles des deux «camps», et un bal chez les Harvey Girls, Ned apprend à Susan qu'il renonce à la lutte et partira dès le lendemain. Le soir même, Purvis met le feu au restaurant. Ned tente de l'en empêcher mais en vain. Rebaptisé «Harvey's» pour un temps, «L'Alhambra» accueille les clients du train dans lequel Em prend place après avoir dit adieu à Ned, qui s'est ravisé. Le train part. Em y retrouve Susan et, tandis que les deux rivales s'expliquent enfin, Em, sans rancune, tire le signal d'alarme. Susan retrouve Ned et ils se marient.

   
1946 Féerie à Mexico
(Holiday in Mexico). Avec : Walter Pidgeon (Jeffrey Evans), José Iturbi (José Iturbi), Roddy McDowall (Stanley Owen), Ilona Massey (Comtesse Toni Karpathy), Xavier Cugat (Xavier Cugat), Jane Powell (Christine Evans). 2h08.
   
1947 L'éternel tourment

(Cass Timberlane). Avec : Spencer Tracy (Cass Timberlane), Lana Turner (Ginny Marshland), Zachary Scott (Bradd Criley). 1h59.

une nouvelle de Sinclair LewisCass Timberlane est juge dans une ville du Minnesota. Il rencontre Ginny Marshland, issue d'un milieu plutôt modeste. Les deux tourtereaux convolent en justes noces. L'idylle est sans nuages, tout paraît pouvoir durer ainsi une éternité. C'est la mort d'un bébé qui vient rompre la mélodie du bonheur et déstabilise Ginny.

   
1948 Les trois mousquetaires

(The three musketeers). Avec : Gene Kelly (D'Artagan), Lana Turner (Lady de Winter), Van Heflin (Athos), June Allyson (Constance). 2h06.

D'Artagnan, jeune provincial, arrive à Paris pour devenir Mousquetaire du Roi. Il fait la connaissance de trois amis : Porthos, Athos et Aramis. La Reine leur demande de lui rapporter les ferrets qu'elle a donnés au Duc de Buckingham en gage d'amour et qu'elle doit porter au bal de la Cour. Richelieu, qui a décidé de perdre la Reine, charge Milady de s'approprier les bijoux avant eux. Après de nombreuses péripéties, sur le chemin entre Paris-Londres-Paris, d'Artagnan apportera in extremis les ferrets à la Reine.

   
1949 Le Danube rouge
(The Red Danube).
   
1950 La clée sous la porte
  (Key to the City)
   
1950 Annie, la reine du cirque

(Annie Get Your Gun).

Champion de tir et grande vedette du « Wild West Show » de Buffalo Bill, Frank Butler rencontre dans une petite localité de l'Ohio une jeune paysanne, Annie Oakley, qui entre en compétition avec lui et se révèle une tireuse d'élite exceptionnelle. Le directeur du spectacle, Charlie Davenport, avec l'accord de Buffalo Bill, engage la jeune femme qui devient l'assistante de Frank. Mais Annie, dont l'adresse tient du prodige, ne tarde pas à ravir la vedette à son partenaire et Buffalo Bill en fait le nouveau clou de son spectacle. De dépit, Butler quitte la troupe et rejoint celle de son plus grand concurrent, Pawnee Bill. Le show de Buffalo Bill part en tournée en Europe, où il rencontre un triomphe. Mais les recettes ne parviennent pas à couvrir les dépenses et la troupe est contrainte de rentrer aux États-Unis. Pour redorer leurs blasons respectifs, Pawnee Bill et Buffalo Bill ne tardent pas à s'associer. Annie et Frank redeviennent partenaires. Mais l'amour qu'ils éprouvent l'un pour l'autre aura raison de leur rivalité et ils continueront à animer le spectacle ensemble pour la plus grande gloire du nouveau « Wild West Show ».

   
1951 Show boat

(Show boat). Avec : Kathryn Grayson (Magnolia Hawks), Ava Gardner (Julie LaVerne), Howard Keel (Gaylord Ravenal), Joe E. Brown (Cap'n Andy Hawks), Marge Champion (Ellie May Shipley), Gower Champion (Frank Schultz), Robert Sterling (Steve Baker). 1h47.

Mille huit cent quatre-vingt-dix. Le Show Boat, bateau qui transporte son spectacle de ville en ville, sillonne les eaux du Mississippi. Son propriétaire, Andy Hawks, est contraint par un décret de police de renvoyer sa chanteuse, Julie, qui a du sang noir dans les veines. La vie de Julie et de son mari Stephen devient impossible et, après de nombreuses disputes, le couple se sépare. Julie se met à boire et erre de cabaret en cabaret. Nollie, la fille de Andy Hawks, a épousé un joueur, Gaylord, qui lui a fait mener la grande vie jusqu'au jour où la chance a tourné. Gaylord, qui ne veut pas entraîner sa femme dans la misère, l'abandonne sans savoir qu'elle attend un enfant. Nollie remonte sur les planches pour subvenir à ses besoins et à ceux de sa petite fille. Julie, son amie de toujours, la retrouve dans un théâtre où Nollie, grâce à sa jolie voix, a des succès. Plus tard, Julie, tombée dans la déchéance rencontre par hasard Gaylord à qui elle révèle l'existence de l'enfant. Gaylord, toujours amoureux de sa femme, vient lui demander pardon, et le couple et leur fillette, Kim, vivront heureux sur le Show Boat.

   
1952 Scaramouche

(Scaramouche). Avec : Stewart Granger (André Moreau), Janet Leigh (Aline de Gavrillac), Mel Ferrer (marquis de Maynes). 1h51.

De Maynes est un des meilleurs escrimeurs du royaume mais il use et abuse de ses talents pour éliminer ses adversaires. La reine lui conseille fermement d'épouser l'une de ses protégées, la jeune Aline de Gavrillac, de manière à pouvoir continuer sa lignée. L'auteur de pamphlets contre la reine, un jeune noble idéaliste, Philippe de Valmorin, quitte Paris grâce à un ami, André Moreau, un aventurier élégant et cynique qui en croit en rien, sinon à l'amitié et à l'amour.

   
1953 La reine vierge

(Young Bess). Avec : Jean Simmons (la jeune Bess), Stewart Granger (Thomas Seymour), Deborah Kerr (Catherine Parr), Charles Laughton (le Roi Henry VIII), Kay Walsh (Mrs. Ashley), Guy Rolfe (Ned Seymour), Kathleen Byron (Ann Seymour). 1h52.

1558. Élizabeth devient Reine d'Angleterre. Mrs. Ashley, sa gouvernante, et Mr. Parry, son intendant, se souviennent des joies et des peines qui ont jalonné sa jeunesse...

Enfant, Bess est écartée de la cour par son père, Henri VIII, quand sa mère Anne Boleyn est exécutée. Le roi épouse puis élimine d'autres femmes jusqu'à Catherine Parr, nouvelle reine auprès de qui Bess, rentrée en grâce, trouve sympathie et soutien. La jeune fille, dont la forte personnalité s'affirme et surprend même son propre père, s'éprend de Thomas Seymour, l'amiral de la flotte, homme de confiance du vieux roi. À la mort d'Henri VIII, son fils Édouard, encore enfant, lui succède, sous la surveillance d'un conseil de régence dirigé par le frère de Thomas, Ned Seymour, un intrigant, tout comme sa femme Ann. Bess espère devenir reine un jour, réorganiser la marine avec Thomas et affirmer la puissance de l'Angleterre. Mais elle comprend que Thomas et Catherine sont amants, en ressent du dépit et favorise pourtant leur mariage. Elle s'oppose violemment au despotisme de Ned Seymour. Thomas prouve à Bess qu'il l'aime autant que Catherine, qui a compris la situation. Il se consacre à sa femme avec dévouement quand elle tombe malade. Catherine meurt. Plus tard, Bess revoit Thomas, toujours épris d'elle, mais Ned fait condamner à mort son frère, pour séduction et trahison. Les efforts du jeune roi et la détermination de Bess n'y font rien. Bess, endurcie par ces épreuves, est prête, le moment venu, à affronter son destin de reine.

   
1953 Embrasse-moi chérie

(Kiss me Kate). Avec : Kathryn Grayson (Lilli Vanessi 'Katherine'), Howard Keel (Fred Graham 'Petruchio'). 1h49.

Le compositeur Cole Porter et l'acteur et metteur en scène Fred Graham préparent une comédie musicale inspirée de «La mégère apprivoisée» de Shakespeare, intitulée «Kiss Me Kate». Fred jouera Petrucchio, Lilli Vanessi, son ex-femme, interprétera Katherine et Lois Lane, sa petite amie, Bianca, la jeune soeur de l'héroïne...

   
1955 La chérie de Jupiter

(Jupiter's Darling). Avec : Esther Williams (Amytis), Howard Keel (Hannibal), Marge Champion (Meta), Gower Champion (Varius), George Sanders (Fabius Maximus), Richard Haydn (Horatio), William Demarest (Mago). 1h35.

Fiancée depuis sept ans au vieux consul Maximus, la sportive Amytis repousse autant qu'elle le peut le mariage. S'échappant pour de longues promenades dans la campagne, elle est capturée par le conquérant carthaginois Hannibal, venu prendre Rome. Celuici épargnera la cité, mais il la gardera pour femme...

   
1956 Tu seras un homme, mon fils

(The Eddie Duchin Story). avec : Tyrone Power (Eddy Duchin), Kim Novak (Marjorie Oelrichs Duchin), Victoria Shaw (Chiquita), James Whitmore (Lou Sherwood), Rex Thompson (Peter Duchin à 12 ans), Mickey Maga (Peter Duchin à 5 ans), Shepperd Strudwick (Sherm Wadsworth). 2h03.

Jeune pianiste à la conquête de la gloire, Eddy Duchin épouse Marjorie qui meurt lors de la naissance de leur fils. Rendant inconsciemment l'enfant responsable du drame, Eddie s'engage pendant la guerre. Il reverra son fils dix ans plus tard, élevé par une gouvernante qu'il épouse, attendant qu'une longue maladie mette fin à ses jours...

   
1957 Un seul amour

(Jeanne Eagels). Avec : Kim Novak (Jeanne Eagels), Jeff Chandler (Sal Satori), Agnes Moorehead (Nellie Neilson), Charles Drake (John Donahue), Larry Gates (Al Brooks), Virginia Grey (Elsie Desmond), Gene Lockhart (Le président du conseil d'Equity). 1h48.

Jeanne Eagles ne reçoit pas le prix qu'elle espérait au concours de beauté, mais sa ténacité la fait remarquer par Sal Satori qui l'engage dans sa troupe. Très vite leur lien se transforme en amour. A New-York où se produit la troupe, elle convainc un professeur d'art dramatique, Mme Nielson, de son talent. Engagée pour un simple remplacement, elle connaît un succès étonnant.

   
1957 La blonde ou la rousse ?

(Pal Joey). Avec : Rita Hayworth (Vera Simpson), Frank Sinatra (Joey Evans), Kim Novak (Linda English),. 1h51.

Coureur de jupons, sûr de lui, égoïste, vantard, prêt à tout pour réussir, Joey Evans a tous les défauts du séducteur impénitent Et c'est pour ça qu'elles l'aiment! Elles les chorus girls de la boite de Mike, là où il a échoué, à San Francisco, et où il tente, avec ses incontestables talents d'animateur et de chanteur, de retrouver le chemin de la "gloire"...

   
1960 Qui était donc cette dame ?

(Who Was That Lady ?). Avec : Tony Curtis (David Wilson), Dean Martin (Michael Haney), Janet Leigh (Ann Wilson), James Whitmore (Harry Powell), John McIntire (Bob Doyle), Barbara Nichols (Gloria Coogle), Larry Keating (Parker). 1h55.

Ann surprend son mari, le professeur David Wilson, en train d'embrasser une étudiante. Comment va-t-il expliquer ce faux-pas à sa femme, qu'il aime? Il fait appel à son ami Mike, bon vivant décontracté, doté par ailleurs d'une belle imagination : il écrit pour la télévision, c'est tout dire ! Pour Mike, il faut replacer l'incident dans un contexte plus large, convaincre Ann, par exemple, que son mari et lui sont agents du FBI, que David embrassait en service commandé... Devant tant de pseudo-preuves, Ann l'admet et pardonne. Mais de vrais agents des services secrets s'en mêlent. Ann attire l'un d'eux, Powell, sur les traces de David et Mike, partis en mission, croit-elle, avec deux soeurs très évaporées. Mike, qui a créé cette situation épicée, est aux anges; David, lui, craint pour son ménage. Plus tard, des Soviétiques entrent en jeu, capturent, endorment et séquestrent les deux amis dans le sous-sol de l'Empire State Building, au milieu de la machinerie de climatisation. A leur réveil, David et Mike, effrayés, se croient dans un sous-marin russe, puis décident de le saboter et de mourir pour la patrie. Tout à coup, des portes s'ouvrent : la police, le FBI, la CIA apparaissent, ainsi que Ann. Surprise, explications, réconciliations pendant que l'immeuble, où la climatisation souffle le chaud et le froid, est pris de folie et qu'une colonne de fumée s'élève du dernier étage.

   
1960 Pépé

(Pepe). Avec : Cantinflas (Pepe), Dan Dailey (Ted Holt), Shirley Jones (Suzie Murphy), Carlos Montalbán (Rodriquez, un homme aux enchères), Vicki Trickett (Lupita), Matt Mattox (les danseurs), Hank Henry (le manager).3h00

Don Juan Pepe est triste d'être séparé de son superbe étalon parti pour la capitale du cinéma. Il décide de l'y rejoindre, désirant être responsable de son entretien. Ainsi la foire annuelle de Mexico au cours de laquelle il s'en est désaissi, deviendra un simple souvenir.

   
1963 Bye, bye Birdie

Avec : Janet Leigh (Rosie DeLeon), Dick van Dyke (Albert Peterson), Ann-Margret (Kim McAfee), Maureen Stapleton (Mama Peterson), Bobby Rydell (Hugo Peabody), Jesse Pearson (Conrad Birdie), Paul Lynde (Harry McAfee). 1h52.

Conrad Birdie, la plus populaire des idoles du rock du pays doit partir sous les drapeaux. Son impresario, Albert Peterson, n'envisage pas de gaieté de coeur ce départ à l'armée, aussi se résigne-t-il - après une idée géniale de sa collaboratrice et petite amie - à organiser les adieux de son poulain d'une façon grandiose. Birdie dédiera une chanson et donnera un dernier baiser à la plus fidèle de ses fans, une jeune téléspectatrice qui aura été tirée au sort. Ce soir-là, l'idole fait donc ses adieux télévisés en compagnie de Kim Mc Afee, l'une de ses fans ce qui ne semble toutefois guère au goût du père de la jeune fille, ni à celui de Hugo, son fiancé, ni même au public frustré par son départ à l'armée. Cette fête organisée à Sweet Apple (Ohio) risque fort de tourner au drame chez ces teenagers déchaînés... Mais, heureusement, tout est bien qui finira bien...

   
1963 Les astuces de la veuve

(A Ticklish Affair). Avec : Shirley Jones (Amy Martin), Gig Young (Key Weedon), Red Buttons (Oncle Cy), Carolyn Jones (Tandy Martin), Edgar Buchanan (Capitaine Martin), Eddie Applegate (Yeoman Corker Bell), Edward Platt (Capitaine Hitchcock). 1h28.

Le commandant Key Weedon, pilote de l'US Navy, est envoyé pour enquêter quand un SOS est envoyé depuis la région de San Diego. Il découvre qu'il est le fait d'un petit garçon de six ans, Grover Martin, dont l'oncle Cy, un pilote de ligne, a donné au garçon une lumière clignotant comme cadeau. La mère de l'enfant, Amy est une jeune veuve qui plait immédiatement à Key. Ses trois fils l'apprécient également mais Key, fille d'officer de marine refuse le mariage avec l'un d'eux sachant qu'il est toujours en déplacement...

   
1964 L'amour en quatrième vitesse

(Viva Las Vegas). Avec : Elvis Presley (Lucky Jackson), Ann-Margret (Rusty Martin), Cesare Danova (Comte Elmo Mancini), William Demarest (Mr. Martin), Nicky Blair (Shorty Fansworth). 1h25.

Lucky Jackson, coureur automobile, arrive à Las Vegas pour y gagner le grand prix. Son principal concurrent, le prince italien Elmo Mancini, l'est autant dans la vie que sur les pistes. Bientôt l'enjeu entre les deux hommes sera double avec la jolie Rusty, professeur de natation de l'hôtel et la coupe promise au vainqueur de la course. Celle-ci se déroulera dans un train d'enfer et verra la victoire de Lucky, champion et... heureux. Il épousera Rusty et offrira ensuite à son père le bateau de ses rêves, lorsqu'il apprend qu'il lui doit le bolide qui lui a permis de gagner.

   
1966 The swinger

Avec : Ann-Margret (Kelly Olsson), Anthony Franciosa (Ric Colby (sous le nom Tony Franciosa)), Robert Coote (Sir Hubert Charles), Yvonne Romain (Karen Charles), Horace McMahon (Sergent Détective Hooker), Nydia Westman (Tante Cora), Craig Hill (Jenkins, Sammy). 1h21.

Une jeune auteur envoie un scripte sur les échangistes au rédacteur d'un magazine. Mais celui-ci pense qu'une fille de bonne famille comme elle ne peut pas connaître ce milieu. Elle décide de prouver qu'il a tord en rejoignant ce milieu très fermé...

   
1968 Half a sixpence
Avec : Tommy Steele (Arthur Kipps), Julia Foster (Ann), Cyril Ritchard (Harry Chitterlow), Penelope Horner (Helen), Elaine Taylor (Victoria). 2h23.