L'ami de mon amie
1987
Avec : Emmanuelle Chaulet (Blanche), Sophie Renoir (Léa), Eric Viellard (Fabien), François-Eric Gendron (Alexandre), Anne-Laure Meury (Adrienne).

Blanche est fonctionnaire à la mairie de Cergy-Pontoise. A la cantine, elle rencontre Léa, une stagiaire en informatique qui vit avec Fabien, un jeune homme très sportif dont elle ne partage ni les goûts, ni les distractions. Les jeunes filles se lient d'amitié. Blanche propose à Léa de lui apprendre à nager. A la piscine, elles rencontrent Alexandre, un séduisant ingénieur dont la dernière conquête est une étudiante en art, Adrienne. Alexandre plaît à Blanche mais, par timidité et par maladresse, elle ne réussit pas à nouer des relations avec lui. Léa annonce à Blanche qu'elle a l'intention de se séparer de Fabien et qu'elle part seule en vacances. Pendant l'absence de Léa, Blanche et Fabien se revoient et ont une liaison. Mais Blanche y met fin aussitôt, estimant qu'ils ne sont pas faits l'un pour l'autre. A son retour de vacances, Léa reprend ses relations avec Fabien. Parallèlement, elle essaie de favoriser une rencontre entre Blanche et Alexandre. Un soir où ils doivent sortir tous les quatre, Léa annonce qu'elle a définitivement rompu avec Fabien. Bouleversée, Blanche rentre chez elle. Pendant que Léa et Alexandre nouent une idylle, Blanche et Fabien s'avouent leur amour. Les deux couples se retrouvent par hasard dans le même restaurant et, après un léger quiproquo, éclaircissent leurs situations respectives.

Sous titré : "Les amis de mes amis sont mes amis", il s'agit du sixième et dernier film de la série Comédies et proverbes.

Après l'improvisation des dialogues du Rayon vert, Eric Rohmer revient, ici, à un texte complètement écrit, mais, comme toujours, écrit pour ses comédiens, en s'inspirant de leur phrasé, en respectant leur vocabulaire. Ils sont cinq, comme pour jouer aux quatre coins. Au début, A est avec B, et C soupire pour D. A la fin, A partira avec D, et C avec B. E, qui a vite rompu sa liaison avec D, joue les meneuses de jeu.

Pour Claude-Marie Tremois : "On éprouve, à suivre les modifications de cette figure géométrique, le même plaisir qu'on ressent devant certains jeux de patience quand, enfin, chaque élément a trouvé sa place exacte. Passionné d'architecture moderne, Eric Rohmer nous promène dans Cergy-Pontoise. Sous sa caméra, on dirait un petit Versailles. A la différence des Nuits de la pleine lune, dont les personnages décrivaient des arabesques et où l'architecture, plus compliquée et plus sophistiquée, évoquait Mozart et le XVIIIe siècle, L'Ami de mon amie a la solidité du grand siècle et son goût de la symétrie. On pense à Le Nôtre et à Lully."

Blanche hésite, part faire de la planche à voile avec Fabien, qui finit dans son lit. Amour d'une nuit ? Fabien repart vivre avec Léa. Blanche est dépité.

Le destin est-il dicté par le proverbe "Les amis de mes amis sont mes amis" ? La scène finale qui réunit les deux couples en tenus déparaillés ne le dit pas.

Très belle scène d'amour, réalisée dans la forêt, comme dans un conte, à l'écart de la ville.

 

 

Test du DVD

Editeur : Les films de ma vie, février 2009. Son mono d'origine. Format : 1,37. 10 €.

   
Test du DVD

Suppléments :

  • Le film annonce
  • Les métamorphoses du paysage (1964)

Retour à la page d'accueil

DVD
Genre : Comédie sentimentale