4 aventures de Reinette et Mirabelle
1987

Reinette est campagnarde, Mirabelle, parisienne. Elles sont vives et spontanées, l'une se dit rigoriste, l'autre se croit laxiste. Elles deviennent amies.

1. L'heure bleue. Mirabelle, blonde et jeune parisienne, est en vacances à la campagne. Elle y rencontre Reinette, une brune villageoise de son âge. Cette dernière lui révèle que la nature connaît, juste avant l'aube, une minute de silence total - lorsque les oiseaux de nuit se couchent et que les oiseaux de jour ne chantent pas encore. Un bref instant magique, baptisé " l'heure bleue ". Reinette voudrait faire les Beaux-Arts : Mirabelle lui propose de venir à Paris et de partager son appartement.

2. Le garçon de café. Attendant Mirabelle à la terrasse d'un bistrot parisien, Reinette n'a qu'un billet de 200 francs pour payer son café. Le serveur prétend qu'elle va filer sans payer ! Mirabelle arrive, persuade Reinette de partir effectivement, tant ce garçon est grossier. Reinette retourne le lendemain dans le café en question pour régler sa dette. Malheureusement, le garçon est absent ce jour-là et c'est un collègue qui encaisse à sa place.

3. Le mendiant, la kleptomane, l'arnaqueuse. Reinette décide de donner de l'argent aux mendiants qu'elle rencontre. Mirabelle veut lui montrer que c'est impossible. Mais, un soir, lorsque Mirabelle vient lui raconter qu'elle a aidé une kleptomane, dans un supermarché, à échapper aux inspecteurs du magasin, Reinette est profondément choquée. Le lendemain, Reinette est elle-même victime d'une jeune femme qui lui soutire de l'argent sous prétexte d'avoir perdu son porte-monnaie : un peu plus tard, elle s'aperçoit que la fille ment et " tape " ainsi plusieurs personnes. Reinette va alors lui réclamer son argent. Mais la fille éclate en sanglots... Décidément, rien n'est simple à Paris !

4. La vente du tableau. Mirabelle reproche à Reinette de trop analyser et de trop faire de phrases. Reinette parie alors qu'elle est capable de rester toute une journée sans parler : elle en fait le test dans une galerie où elle va vendre un de ses tableaux, en ne répondant au marchand que par des signes de tête. Le propriétaire de la galerie en profite pour payer le tableau moins qu'il ne devrait. Mais Mirabelle, qui est également présente et fait semblant de ne pas connaître Reinette, intervient : elle fait honte au marchand, et celui-ci paye le tableau à son juste prix ! Il le revendra le double...

"J'avais envie, dit Rohmer, de retrouver mes racines et le ton des premiers courts métrages que nous avons tournés, Rivette, Truffaut, Godard et moi-même. Je voulais aussi réagir contre le côté tape-à-l'eil et mégalomane du cinéma et revenir à l'amateurisme. Tourner un film que n'importe qui, possédant une caméra vidéo ou super-8 peut parfaitement réaliser avec l'aide de quelques amis."

Pour Claude-Marie Trémois: Rohmer est assez courtois pour nous le laisser croire. C'est oublier que rien n'est plus difficile que d'être simple et que les plus grands auteurs ont travaillé toute leur vie pour y parvenir. La clarté de l'image, la grâce des interprètes, la justesse et la drôlerie des dialogues (parfois improvisés par les comédiennes) nous enchantent. Et chacune des quatre aventures vécues par les deux amies (Reinette-la-brune, paysanne et puritaine, et Mirabelle-la-blonde, citadine et libertaire) est l'illustration allègre d'un chapitre de manuel de philo.

 

Test du DVD

Editeurs : Potemkine et Agnès B. Novembre 2013. 30 DVD et leur déclinaison blu-ray pour les 22 films restaurés HD. 200 €.

DVD15, 4 aventures de Reinette et Mirabelle. Suppléments : Entretien avec Jessica Forde (8'). Captation de Trio en mi bémol, pièce d'Eric Rohmer (1988, 1h16).

Retour à la page d'accueil

Avec : Joëlle Miquel (Reinette), Jessica Forde (Mirabelle), Philippe Laudenbach (Garçon de café), Yasmine Haudry (Kleptomaniac), Marie Rivière (L'arnaqueuse), Fabrice Luchini (Le marchand de tableaux). 1h39.
DVD