(1870-1941)
181 films
   
1
1
 

Edwin Stanton Porter est né à Connellsville, (Philadelphie) le 21 avril 1870.

Déscolarisé à quatorze ans, Edwin Stanton Porter fit une multitude de métiers, dont télégraphe, mais toujours il conserve une passion pour le théâtre et une admiration pour Georges Méliès. Entre 1893 et 1895, il effectue son service militaire dans la marine américaine. En collaboration avec l’amiral Bradley Allan Fiske, il améliora le télémètre électrique inventé par Fiske. Grâce à ses connaissances poussées en électricité et en mécanique, il est engagé par la Vitascope Marketing Company en 1895 ; et c'est ainsi qu'il s'immisce dans l’univers cinématographique, d'abord comme projectionniste. Engagé par la suite au sein du laboratoire d’Edison Manufacturing Company, dans les dernières années du 19e siècle, il put continuer à se servir de ses compétences technologiques, en même temps qu'il reste projectionniste indépendant, travaillant au théâtre Eden Musée.

Tout au long de sa carrière, il essaie d’améliorer les appareils de prise de vues et de projection, mais toujours sans grand succès. Il invente néanmoins un projecteur amélioré qu'il baptise le Projectorscope, qui fournit une image plus lumineuse et plus régulière. Cet appareil est connu sous le nom de Beadnell, du nom de l'associé de Porter. L'appareil est commercialisé jusqu'en 1900, date à laquelle le laboratoire d’Edwin est détruit par les flammes. À cause de ce sinistre, Porter fut contraint de redevenir producteur et directeur, engagé au 21e studio de l'Edison Manufacturing Company.

Porter, qui était resté technicien dans l’âme, développa par la suite un appareil amélioré appelé le simplex et qui permettait un arrêt sur image ainsi qu’un dédoublement de l’écran.

Porter quitta la Compagnie Edison en 1909 pour créer la Rex Film Company en 1910, qui devait devenir Universal Pictures, et bien plus tard NBC Universal.

Porter a longtemps été crédité pour la réalisation du premier film en 3D, Jim the penman sur la foi du livre d'Edward Conner 3D on the screen (Films in Review, publié en mars 1966). Paramount Pictures confirme que le film est bien sorti en 1915 mais ne possède aucun dossier sur la 3D. C'est grâce un article de The Moving Picture World datant du 26 juin 1915 que l'on trouve l'origine de l'erreur. Cet article signé de Lynde Denig intitulé "SEREOSCOPIC PICTURES SCREENED Edwin S. Porter and W. E. Waddell Show Remarkable Three-Dimension Photography to Audience at the Astor Theater" relate une séance expérimentale le 10 juin 1915.

Crédité de pas moins de 285 films courts, de 1898 à 1912, puis de 21 films plus longs entre 1913 et 1915, Edwin S. Porter meurt à l'hôtel de Taft de New York le 30 avril 1941 à l'âge de 71 ans, oublié par l’industrie cinématographique américaine.

Source : Daniel L. Symmes

Filmographie sélective:

1901 Another Job for the Undertaker
   
   
1901 Panorama of Esplanade by Night
   
   
1902 Jack and the Beanstalk
   
   
1902 Uncle Josh at the Moving Picture Show
   
   
1903 The Gay Shoe Clerk

 

 
   
1903 Life of an American Fireman

 

 
   
1903 L'attaque du Grand Rapide

(The Great Train Robbery / Le Vol du grand rapide). Avec : George Barnes (le chef des bandits). 240 mètres soit neuf minutes environ.

Quatre hors-la-loi attaquent un train. Ils s'emparent de l'argent en faisant sauter le coffre qu'il transportait, puis dévalisent les voyageurs et prennent la fuite, poursuivis par des rangers. Cernés, ils sont tués et l'argent est récupéré.

   
1905 The Kleptomaniac
   
   
1905 The Little Train Robbery
   
   
1906 Three American Beauties
   
   
1908 Rescued from an Eagle's Nest
   
   
1908 Cupid's Pranks

 

 
   
1911 A heroine of '76

 

 
   
1912 The Count of Monte Cristo

 

 
   
1913 Le Prisonnier de Zenda
  (The Prisoner of Zenda)
   

1913

In the Bishop's Carriage
   
   

1913

His Neighbor's Wife
   
   
1913 The Count of Monte Cristo

 

 
   

1914

Hearts Adrift
   
   
1914 Un bon petit diable

 

(A Good Little Devil)
   

1914

Tess of the Storm Country
   
   

1914

The Spitfire
   
   
1914 Such a Little Queen

 

 
1914 The Crucible
   
   

1915

The Morals of Marcus
   
   
1915 Niobe

 

 
1915 I When We Were Twenty-One
   
   
1915 The eternal city

 

 
1915 Jim the Penman

Avec : Harold Lockwood (Louis Percival), John Mason (James Ralston), Russell Bassett (Baron Hartfeld), Marguerite Leslie (Nina L'Estrange). 0h50.

James "Jim" Ralston, clerc de notaire, est un faussaire londonien qui est amoureux de Nina L'Estrange. Il opère une première tentative de falsification sur le carnet de bal de Nina où il s'inscrit pour la dernière valse. Il offre de sauver le père de Nina de la ruine en lui fournissant un faux chèque. Il est découvert par le titulaire du compte-chèques, mais au lieu de le faire emprisonner, le Baron Hartfeld force Jim à travailler pour lui pendant les vingt prochaines années....

   

1915

Sold
   
   

1915

La perle sacrée
  (The White Pearl)
   
1915 Zaza

 

 
   
1915 Bella Donna

 

 
1915 The Prince and the Pauper

 

 
   
1915 Lydia Gilmore