Tabou
1931

Matahi est pêcheur de perles à Bora-Bora : il est amoureux de Reri et, alors qu'il va se déclarer et être agréé, Hitu, prêtre et véritable chef de la tribu, voue Reri aux dieux. Désormais, elle est tabou. Matahi la rejoint dans l'île où elle a été emmenée par le prêtre et l'enlève.

Matahi pêche des perles qu'il vend à Tahiti, mais il est retrouvé par Hitu qui lui donne trois jours pour ramener la jeune fille. Alors Matahi cherche à avoir un passage sur un bateau. Il perd son argent et le prêtre emmène la jeune fille : Matahi nage à leur poursuite, s'épuise. Quand il rattrape le bateau, il s'accroche à un cordage. Hitu coupe le filin et Matahi se noie.

Au printemps 1929, Murnau qui est à Hollywood depuis 3 ans réalise un rêve : il achète un yacht, le Bali, dans le but de retrouver son ami Walter Spies qui vit à Bali. En mars, il rencontre Robert Flaherty qui a tourné un film pour la Fox. Murnau fait quelques photos pour lui et lui propose de créer une société de production cinématographique.

Le 22 juillet 1929, Murnau arrive à Bali. En attendant l'arrivée de Flaherty, il se rend sur la tombe de Gauguin et s'installe sur l'île avec son chien Pal. Il construit une maison à Puanavia.

Quelques mois plus tard, le peintre Henri Matisse arrive sur l'île. Murnau le photographie. En octobre la société Color Art envoie une équipe. Murnau commence Turia mais le crack boursier ruine la société. Murnau décide de financer lui-même Tabou.

Il écrit le scénario et décide de réaliser seul, envoie le projet à un rédacteur en chef. Flaherty devait tenir la camera mais Murnau engage le cadreur Floyd Crosby qui doit apporter sa caméra et aider Flaherty. Flaherty n'a tourné que quelques plan comme le prouvent les chutes où le nom de Crosby est omniprésent. Il gagnera l'oscar. En fait Flaherty, qui buvait, détestait Murnau qui suite à une grave maladie de jeunesse ne buvait pas, ne fumait pas et l'obligeait à porter des pantoufles sur son yacht. Flaherty n'avait pas accès au labo de tirage ambulant installe par Bill Bambridge qui l'avait acheté à la Metro Goldwyn lors d'un tournage à Tahiti. Flaherty aurait voulu faire un documentaire sur l'exploitation des autochtones par les blancs. Il est donc méfiant vis à vis de Murnau.

Murnau s'inspire de peintures allemandes pour diriger ses acteurs. Avec Spies, ils appellent cela "le cinéma architectural". Pour Flaherty qui croit à l'authenticité du documentaire la mise en scène de Murnau n'est qu'une manipulation scandaleuse. Les acteurs prennent des pauses artistiques et s'ils ratent la scène, ils la recommencent.

Murnau joue avec les ombres pour représenter les forces occultes. Murnau vend son film à la Paramount et le met en musique au Tec-Art-studios. Il engage le compositeur Hugo Riesenfeld qui combine les thèmes de l'Aurore avec des morceaux classiques : Mendelssohn, Massenet Bizet mais ne les gardera finalement pas pour ne pas donner uen touche de romantisme européen. Une semaine avant la première Murnau est victime d'un accident de voiture et meurt le 11 mars 1931.


Son frère récupérera plus tard des rushs faits en prévision d'un documentaire sur la pêche.De son coté, Walter Spies prévoyait de tourner un autre film avec Murnau à Bali. L'ile des démons sera finalement réalisé avec Friedrich Dahlsheim avec le principe de la danse architecturale qui montre les forces primitives et obscures. Bali devient un paradis. Plus tard, Spies sera arrêté pour pédérastie et passera plusieurs années en prison.

Source : Tabou, l’héritage cinématographique de Luciano Berriatua sur le DVD ci-dessous.

 

critique du DVD
Editeur : Mk2, octobre 2007. Le film 1h02. DVD Format image : 1.33. Muet sous-titré
Tabou

Suppléments :

  • Tabou, l’héritage cinématographique 15’
  • La collection Murnau 10’

Retour à la page d'accueil

(Tabu: A story of the South Seas). Avec : Matahi (Le garçon), Reri (La fille), Bill Bambridge et Jean (les policiers), Hitu (le prêtre). 1h02.
dvd chez Mk2