Suzhou river
2000

Le narrateur est un vidéaste passionné par la Suzhou river, la plus grande et la plus polluée des rivières de Shanghai. Il filme tout ce qu'on veut bien lui commander et est très heureux qu'un patron de boite lui commande une publicité pour faire connaître son attraction principale : une jeune femme faisant la sirène dans un grand bac d'eau. Le narrateur tombe immédiatement amoureux de la sirène, Meimei, qui vient souvent le voir chez lui ou qu'il retrouve sur sa péniche sur la Suzhou river.

Il invente une histoire, celle de, Mardar, jeune désoeuvré qui acheta une moto volée pour faire le coursier. Bientôt Lao B. un trafiquant de vodka, lui confit le soin de ramener sa fille, la jeune Moudan, chez sa tante, lorsqu'il reçoit des femmes. De trajets en trajets, l'amour grandit entre Mardar et Moudan.

Mais Mardar est aussi lié aux trafics d'une patronne de boite, Mada, qui projette de kidnapper Moudan pour réclamer une rançon à son père. Lorsqu'elle découvre qui il est vraiment, Moudan se jette dans la rivière Suzhou. Après quelques années passées en prison, Mardar part à sa recherche. C'est ainsi qu'il rencontre Meimei, sosie parfait de Moudan...

Lou Ye ne cache pas ce qu'il y a d'un peu artificiel à mettre en oeuvre une histoire d'amour, de disparition et de double en hommage au Vertigo d'Hitchcock (signalé aussi par le thème musical de Meimei dans sa piscine ousa perruque blonde et les clignotements vert et rouge de l'enseigne). C'est ainsi un vidéaste amateur qui prend en charge le début du récit avec caméra à l'épaule, faux raccords et caméra subjective.

Puis ces artifices disparaissent pour laisser la place aux tourments amoureux de Mardar, Moudan et Meimei.

 

Retour à la page d'accueil

(Suzhou he). Avec : Zhou Xun (Meimei / Moudan), Jia Hongshen (Mardar), Hua Zhongkai (Lao B.), Yao Anlian (le patron), Nai An (Mada). 1h23.
 
Genre : Film noir