Have a nice day

2017

Genres : Animation, Film noir

(Hao ji le). Avec les voix de : Yang Siming (Oncle Liu), Zhu Changlong (Xiao Zhang), Cao Kou (Yeux jaunes), Ma Xiaofeng (Thin Skin), Cao Kai (Lao Zhao), Zheng Yi (Second Sister), Haitao Shi (A De). 1h17.

Une sombre pluie va s’abattre sur une petite ville du sud de la Chine. Xiao Zhang, simple chauffeur pour le compte d’un mafieux local, Oncle Liu, dérobe à celui-ci un sac rempli de billets. Il n'a trouvé que ce moyen pour payer à sa fiancée une opération de chirurgie esthétique en Corée du Sud qui rattrapera l'échec terrible de celle entreprise récemment en Chine.

Oncle Liu est informé du vol mais il est très occupé à torturer avec son homme de main, A De, un ami d'enfance qu'il avait toujours pris sous son aile mais dont il a découvert qu'il couchait avec sa femme. Oncle Liu dépêche, son tueur, Thin skin, qui est aussi boucher, pour retrouver Xiao Zhang. Celui-ci a pris une chambre dans le minable Hôtel de Paris dont il paie le prix avec l'un des gros billets du sac. Il est immédiatement repéré par Yeux jaunes, un petit truand féru de technologie...

Le film, découpé en quatre chapitres, se présente comme une succession assez lente de planches superbes, rythmées par une parole souvent ironique, philosophique ou absurde. Des intermèdes kitsch (partir au pays du bonheur), ou poétiques (une forêt de bambous, la mer vue d'abord de nuit puis de jour) viennent relayer un vrai film noir peuplé de gangsters philosophes, de tueur à gages vieillissants, des hommes et des femmes qui en ont marre de la lutte pour survivre.

Pour tous, tenir fermement le sac plein d'argent (des billets à l'effigie de Mao) est comme une bouée de sauvetage dans le naufrage de leur vie. Parait en effet bien loin de désir de chacun de monter sa start-up, synonyme d'épanouissement. Celui-ci sera résumé de façon abruptement philosophique par l'un des personnages. Il s'agit d'atteindre les trois degrés de liberté : la liberté du marché, la liberté du supermarché et la liberté de la vente en ligne sur internet. Il s'agit d'être libre de mettre dans chacun de ces lieux tout ce que l'on désir dans son panier...

Jean-Luc Lacuve , le 3 juillet 2018