Né le 1er juillet 1899 à Scarborough en Angleterre, Charles Laughton est le fils d'hôteliers qui espéraient le voir reprendre l'affaire familiale. Après son service militaire, il rejoint une troupe de théâtre amateur. Finalement, il vient à bout des réticences de ses parents qui l'envoient à la Royal Academy de Londres. Devenu rapidement célèbre, il rencontre une actrice, Elsa Lanchester, qu'il épousera en 1929. Grâce à elle, Charles Laughton interprète deux courts métrages muets, mais son premier film "officiel" est Piccadilly en 1929.

Le succès d'une tournée aux États-Unis lui amène inévitablement des propositions de films : Boris Karloff est son partenaire dans Une soirée étrange (1931). Sa rencontre avec Gary Cooper dans Le démon du sous-marin (1932) le remplit de complexes : il est convaincu qu'il n'a aucune des qualités physiques que le public attend d'une star. Pour s'amuser, il incarne, dans Le signe de la croix, Néron, auquel il donne les mimiques de Mussolini. L'île du docteur Moreau, en 1933, n'a pas le succès escompté, malgré une énorme campagne publicitaire. Le film est même proscrit en Grande-Bretagne par la censure. En Angleterre, Laughton devient Henry VIII dans La vie privée d'Henry VIII qui lui vaut un Oscar.

Revenu à Hollywood, sa composition d'un père tyrannique dans Miss Barret est considérée comme exemplaire. A tel point que la MGM le pressent pour jouer Micawber dans David Copperfield, mais il persuade les producteurs de confier le rôle à W.C. Fields. Après un détour par la comédie dans L'extravagant Mr. Ruggles, Laughton retrouve des emplois plus sévères : Javert dans LES MISÉRABLES et le capitaine Bligh dans LES RÉVOLTÉS DU BOUNTY (1935). Mais l'atmosphère de Hollywood lui pèse; aussi prend-il prétexte de la mort du producteur Irving Thalberg pour rompre son contrat et quitter les États-Unis. En Grande-Bretagne, il tourne REMBRANDT (1936), puis commence une superproduction d'Alexander Korda, I, CLAUDIUS qui ne sera jamais terminée. Associé à Erich Pommer, il fonde en 1938, la société " The Mayflower " qui produit trois films dont L'Auberge de la Jamaïque qui n'aura pas l'audience escomptée. Déçu dans ses ambitions, il accepte l'offre de la RKO de jouer Quasimodo (1939).

Les années 40 n'apportent pas à Charles Laughton les rôles qu'il pouvait espérer. Il apparaît dans Ève a commencé aux côtés de Dearina Durbin et participe en 1942 à trois productions "All-Stars", dont SIX DESTINS, du français Julien Duvivier. On critique maintenant les personnages qu'il interprète, et la façon dont il les interprète. Il réagit vivement en travaillant d'arrache-pied ; et les deux films suivants, LE FANTOME DE CANTERVILLE et LE SUSPECT (1944), prouvent qu'il est meilleur acteur que jamais. Il incarne en 1945 le populaire CAPITAINE KIDD, rôle qu'il reprendra en 1952 dans la version parodique avec Abbott et Cestello. Entre 1948 et 1953, ses participations sont nombreuses, mais peu marquantes, excepté peut-être sa personnification de Maigret dans L'HOMME DE LA TOUR EIFFEL.

Charles Laughton réalise lui-même, en 1955, La nuit du chasseur, film exceptionnel mais échec commercial, qui contraint Laughton a interrompre ses projets de mises en scène.

Témoin à charge (1958) de Billy Wilder vaut à sa femme Elsa Lanchester et à lui-même des nominations aux Oscars. Il abandonne un temps les studios pour remonter sur les planches où il joue avec de jeunes acteurs encore inconnus, Albert Finney et Vanessa Redgrave. Dans Spartacus (1960), sa composition de Gracchus aux côtés de Laurence Olivier et de Peter Ustinov est un des éléments majeur de l'oeuvre de Stanley Kubrick. Charles Laughton meurt à New York, le 15 décembre 1962, avant la sortie de son dernier film Tempête à Wahington, où son interprétation du sénateur sudiste est uen nouvelle fois remarquable.

1955 La nuit du chasseur

(The night of the hunter). Avec : Robert Mitchum (Harry Powell), Shelley Winters (Willa Harper), Lilian Gish (Rachel Cooper), Peter Graves (Ben Harper), Billy Chapin (John Harper), Sally Jane Bruce (Pearl Harper). 1h33.

En Virginie, au bord de l'Ohio, dans les années 30. Avant d'être arrêté par la police, Ben Harper a le temps de remettre le produit d'un hold-up, dix mille dollars, à ses deux enfants, le jeune John et la toute petite Pearl. Il leur fait jurer de ne dire à personne, pas même à leur mère, où le trésor se trouve, afin qu'ils l'aient encore à leur majorité. Ben est condamné à mort pour un double meurtre. En prison, il rencontre le pasteur Harry Powell. C'est un homme étrange, à demi fou, meurtrier d'une douzaine de veuves, vêtu entièrement de noir, dont les doigts de la main droite portent les lettres du mot LOVE et ceux de la main gauche le mot HATE.

   
   

Retour à la page d'accueil

(1899-1962)
1 film
   
1
   
histoire du cinéma : expressionnisme