né en 1964
7 films
   
2
5
Histoire du cinéma : Image cristal

1- Mise en scène

Le cinéma d'Alain Guiraudie, très sensible à la nature, est marqué dans chacun de ses films de quelques lieux où se cristallise le désir : les causses de Lozère de Du soleil pour les gueux (2001) ou de Rester vertical (2016), Urbicate en Obitanie dans Voici venu le temps (2005), le lac de L'inconnu du lac (2013) mais aussi ces abords buissonneux où l'on fait l'amour, le parking où l'on repère les arrivants, la plage où parfois l'on discute. Ces lieux sont parfois féeriques, ainsi du marais poitevin dans Rester vertical. Il oppose les lignes sinueuses de l'eau aux lignes droites de Brest. Guiraudie se fait fort de magnifier ces quelques lieux par l'infini variation des miroitements d'un lac, la splendeur des arbres et de leur feuillage, les variations de la lumière selon les heures et les jours, avec ou sans vent, avec plus ou moins d'ensoleillement ou de nuages passant devant la lune. Dans Rester vertical, il fait même miroiter des étoiles numériques et, par la vision aux travers de jumelles, se rapproche de la vision d'un mirage pour la découverte de Marie.

Tous ces lieux, souvent magnifiés, n'en sont pas moins dangereux. De vils chasseurs de prime sans foi ni loi dans Voici venu le temps, poursuite par la police dans Le roi de l'évasion, présence d'un serial killer de L'inconnu du lac, enfant exposé au loup dans Rester vertical. Ainsi, comme les différentes facettes d'un cristal exposé ou non à la lumière du soleil ou de la lune ou obscurci par un nuage, les séquences souvent répétées dans un même lieu, se révèlent alternativement positives ou négative pour le héros (clochard sympathique sous le pont Jean Monnet puis lynchage lors du retour de Léo désargenté).

Les parcours des héros de Guiraudie, toujours en recherche d'eux-mêmes, au travers d'un autre toujours étrange et différent, offrent les mêmes alternatives d'affrontement ou de fusion. Au total, ses personnages affrontent toujours la solitude en guerriers, en aventuriers ou simplement en hommes qui doutent avec un destin toujours ouvert à la fin du film.

Si le cri "trop tard" venait briser les images-cristal de Visconti, c'est bientôt le cri d'un encore du désir qui anime le cinéma généreux de Guiraudie : et vive la dourougne du Roi de l'évasion.

 

2- Biographie

Fils aîné d'une famille d'agriculteurs aveyronnais, Alain Guiraudie se nourrit, adolescent, de culture populaire (BD, séries télévisées, films de genre). Le bac en poche, il s'inscrit à l'Université de Montpellier, où se développe surtout son goût pour le militantisme. Après avoir écrit plusieurs romans, jamais publiés, il réalise en 1990 un premier court métrage, Les Héros sont immortels, bientôt suivi de Tout droit jusqu'au matin et La Force des choses.

C'est avec le moyen métrage Du Soleil pour les gueux (présenté au Festival Entrevues de Belfort 2000 et au Festival Côté Court de Pantin 2000) que la critique découvre le cinéma atypique d'Alain Guiraudie, quelque part entre le western moderne, le récit picaresque et le conte philosophique. Autre caractéristique de son univers, la volonté de représenter à l'écran la classe ouvrière, comme en témoigne Ce vieux rêve qui bouge, moyen-métrage lauréat du Prix Jean-Vigo, très remarqué à la Quinzaine des Réalisateurs -Jean-Luc Godard parle même à son propos du "meilleur film du Festival de Cannes". Il passe ensuite au long métrage, sans rien perdre de sa singularité. Pas de repos pour les braves en 2003, puis Voici venu le temps en 2005, sont ainsi de nouveaux fragments d'une utopie politique et sexuelle, avec comme terrain d'expérimentation un Sud-Ouest auquel Guiraudie est viscéralement attaché.

Le roi de l'évasion (2009) est présenté à la 41e Quinzaine des réalisateurs lors du Festival de Cannes. L'inconnu du lac (2013) rejoint la sélection officielle au festival de Cannes 2013 dans la catégorie Un certain regard où il obtient le prix de la mise en scène. Rester vertical (2016) repart bredouille de la compétition officielle de 2015 du festival de Cannes.

3- Filmographie :

1990 Les héros sont immortels
 

Avec : Jean-Claude Fenet, Alain Guiraudie. 13 mn.

Sur la place de l'église d'un village aveyronnais, la nuit, deux gars, Basile et Igor, attendent un troisieme personnage.

   
1994 Tout droit jusqu'au matin
  Avec : Stéphane Valgalier (le jeune veilleur de nuit), Jean-Marie Fertey (Le vieux veilleur de nuit), Christian Ducasse (Le peintre). 11 mn

Parti à la recherche d'un peintre sauvage, un jeune veilleur de nuit monologue.

   
1998 La force des choses
 

Avec : Morgan Nicolas, Martial Petit, Polo. 16 mn

Dans une forêt d'Ouranie occidentale, trois jeunes guerriers sont à la recherche d'une jeune fille enlevée par un bandit.

   
2001 Du soleil pour les gueux
Avec : Isabelle Girardet (Nathalie Sanchez), Alain Guiraudie, Jean-Paul Jourda, Michel Turquin. 0h55.

Par une matinée d'été, Nathalie Sanchez, une jeune coiffeuse au chômage, arrive sur un grand causse à la recherche des bergers d'ounayes. Elle rencontre l'un d'eux, Djema Gaouda Lon, mais il a perdu ses animaux et les recherche en vain. La jeune fille lui propose de l'aider à les retrouver. Les voilà donc partis pour sillonner le grand causse...

   
2001 Ce vieux rêve qui bouge
Avec : Pierre Louis-Calixte (Jacques), Jean-Marie Combelles (Donand), Jean Ségani (Louis), Yves Dinse (Marc). 0h50.

Dans une usine en déclin et où il ne reste plus qu'une poignée d'ouvriers, un jeune technicien vient démonter une dernière machine. Tandis qu'il travaille, les ouvriers attendent la fin de la semaine en bavardant et en se promenant. Quelques événements inattendus se préparent.

   
2003 Pas de repos pour les braves
Avec : Thomas Suire (Basile/Hector), Thomas Blanchard (Igor), Laurent Soffiati (Johnny Goth), Vincent Martin (Bodowski). 1h47

D'abord, il y a Basile Matin, un jeune gars qui a rêvé de Faftao-Laoupo, le symbole de l'avant dernier sommeil... Maintenant, il sait que s'il dort encore, il va mourir et le problème, c'est qu'à son âge, on aimerait bien avoir toute la vie devant soi...

   
2005 Voici venu le temps
Avec : Eric Bougnon (Fogo Lompla), Guillaume Viry (Jonas Soforan), Pierre Louis-Calixte (Radovan Remila Stoï). 1h32.

Voici venu le temps où les guerriers d'Obitanie sont à nouveau sur le qui-vive, lancés à la poursuite de Manjas-Kébir, le bandit qui a enlevé la fille de Rixo Lomadis Bron, un riche propriétaire terrien qui règne en maître sur les bergers de la Montagne Pourpre.

   
2009 Le roi de l'évasion
Avec : Ludovic Berthillot (Armand Lacourtade), Hafsia Herzi (Curly), Pierre Laur (Robert Rapaille), Luc Palun (Durandot). 1h37.

Armand Lacourtade, 43 ans, vendeur de matériel agricole, ne supporte plus sa vie d'homosexuel célibataire. Quand il rencontre Curly, une adolescente qui n'a pas froid aux yeux, il vire de bord. Pourchassés par tous, ils bravent tous les dangers

   
2013 L'inconnu du lac
Avec : Pierre Deladonchamps (Franck), Christophe Paou (Michel), Patrick d'Assumçao (Henri), Jérôme Chappatte (L'inspecteur). 1h37

L'été. Un lieu de drague pour hommes, caché au bord d'un lac. Franck tombe amoureux de Michel. Un homme beau, puissant et mortellement dangereux. Franck le sait, mais il veut vivre cette passion...

   
2016 Rester vertical
Avec : Damien Bonnard (Léo), India Hair (Marie), Raphaël Thiéry (Jean-Louis), Christian Bouillette (Marcel). 1h40.

Léo est à la recherche du loup sur un grand causse de Lozère lorsqu’il rencontre une bergère, Marie. Quelques mois plus tard, ils ont un enfant. Sans aucune confiance en Léo qui s’en va et puis revient sans prévenir, elle les abandonne tous les deux. Léo se retrouve alors avec un bébé sur les bras. C’est compliqué mais au fond, il aime bien ça. Et pendant ce temps, il ne travaille pas beaucoup, il sombre peu à peu dans la misère. C’est la déchéance sociale qui le ramène vers les causses de Lozère et vers le loup.