L'infirmière

2019

(Yokogao). Avec : Mariko Tsutsui (Ichiko), Mikako Ichikawa (Motoko), Sosuke Ikematsu (Kazumichi Yoneda), Mitsuru Fukikoshi (Totsuka), Miyu Ogawa (Saki). 1h44.

Ichiko est infirmière à domicile. Elle travaille au sein d'une famille qui la considère depuis toujours comme un membre à part entière. Saki, la cadette de la famille disparaît. Une semaine après, Ichiko découvre, horrifiée, que le kidnappeur est son neveu, qu'elle avait présentée aux deux sœurs. Ichiko veut tout révéler à la famille mais Motoko, l'ainée, dont elle n'a pas perçue qu'elle était amoureuse d'elle l'en dissuade. Lorsque Motoko comprend qu'Ichiko va se marier, elle distille dans la presse des informations perfides qui vont détruire la vie processionnelle d'Ichiko et sa relation amoureuse avec le docteur tout prêt de l'épouser.

Dans la première séquence, Ichiko chez le coiffeur demande à changer de coupe et de couleur. Cette transformation capillaire permet de se retrouver dans une dramaturgie mêlant deux temporalités. Le film alterne en effet les séquence de l’infirmière au professionalisme irréprochable, dévouée; un modèle pour tous y compris pour le docteur qu'elle va bientôt épouse et la demi-folle qui cherche à se venger en couchant avec le fiancé de celel qui a détruit sa vie. L'alternance des deux temporalités répond à une double question, pas très originale : "Comment cela a-t-il bien pu se produire ?" et "Comment Ichiko va pouvoir se venger et se reconstruire ?" Quelques séquences de cauchemar (Ichiko transformée en chien , Ichiko et Motoko enlacées dans un placard) viennent donner une dimension psychanalytique un peu lourde à l'ensemble.

Dans son parcours christique, chaque acte amical ou dévoué d'Ichiko se retourne contre elle. La séquence quasi-amoureuse dans le zoo où les deux femmes se racontent leur souvenir le plus personnel, la révalation homosexuelle pour Michiko, la tentation des verges en érection (celle du rhinocéros, celle de son neveu) pour Ichiko se termine par une course des deux femems au ralenti. cette fusion possible se termine cruellement sur la révélation pour Michiko du mariage prochain d'Ichiko qui ruine son amour. Cela va la conduire à de terribles représailles

La reconstruction d'Ichiko se révélera finalement impossible. Elle tente de se suicider dans l’océan des années après les événements principaux, s'essaie à un nouveau métier social où elle est néanmoins submergée par les apparitions de Motoko. Pire encore, un jour elle croise celle-ci devenue, comme elle l'avait déclarée, une infirmière comme elle, son modèle, auquel elle a accédé tout en le détruisant.

Jean-Luc Lacuve, le 13 août 2020.